• Catégories

  • Chaque jour est le bon

    mai 2017
    L M M J V S D
    « Jan    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Pages

  • Archives

  • J'ai été heureux de vous accueillir, vous les

    • 247,008 lecteurs depuis avril 2009

BD Lapis Lazuli : Chapitre 8

08-01-046-fb

(cliquez ci-dessous pour agrandir et lire)

Lire la suite

abonnezvous

 

Test de générateur de BD : Chogger

coule

Depuis quelques temps je fais une BD que j’ai appelée « J’ai des ailes à mes sabots » qu’on peut retrouver sur ce site >>>ICI ou sur son propre site >>>ICI. Comme je l’avais expliqué, elle est faite à partir d’ungénérateur de BD, ce qui fait que très rapidement je peux jeter une idée sur le papier l’écran, ce que je n’aurais pas le temps de faire aussi proprement si je devais le faire « à la main ». Je vous parlerai de ce générateur de BD une autre fois, mais il en existe plein d’autres, aujourd’hui je vous propose de voir CHOGGER  comme générateur.

Lire la suite

abonnezvous

 

Ma bédéthèque : Snark Saga

snark

Une BD qui ne fait pas (n’a pas fait) beaucoup de bruit, comme d’autres BD parues à l’époque dans le journal Okapi pour les ados. Pourtant c’était je crois la première BD scénarisée par Cothias et elle est de bonne facture même si le dessin demande encore à mûrir.

Lire la suite

abonnezvous

 

Être le son de la pluie

cliquer sur l'image pour lire la BD de Tsaï Chih Chung ©

Dans cette Bd, la voie zen nous propose d’être le son de la pluie. Tsaï Chih Chung nous dit

« pas de discrimination, soyons un avec les phénomènes ».

D’un point de vue neurologique comme philosophique on considère que la perception sensorielle est la perception « immédiate » que nos sens nous livrent, comme des informations directes. Le terme de « sensation » est parfois utilisé dans un sens plus large (recouvrant aussi les émotions).

Mais ensuite ces sensations sont traduites directement par système nerveux et le mental, et cette interprétation crée une séparation entre nous et l’objet perçu, nous et le monde.

Lalande nous dit que :

 » la perception est l’acte par lequel un individu, organisant immédiatement ses sensations, les interprétant et les complétant par des images et des souvenirs, s’oppose un objet qu’il juge spontanément distinct de lui, réel et actuellement connu de lui. »

Les anciennes traditions chamaniques ont une vision complètement différentes du monde et de l’humain. L’humain est inclus dans le monde, en relation avec le monde, sans pouvoir dresser une frontière fixe entre lui et le monde. C’est une vision systémique où nous sommes éléments en relation avec les autres éléments et l’ensemble des éléments, le système.

Le zen, lui, nous propose d’aller au delà du processus de séparation du monde, qui nous fait croire bien souvent que nous sommes au-dessus du monde (comme dans la Genèse, où l’humain se trouve pourvu d’un rôle particulier dans la nature). Le zen nous donne les moyens de simplement (totalement ?) être dans la vie.

Nous verrons demain comment le bouddhisme a très tôt étudié les perceptions humaines, et pourquoi.

pour complément lire ici.

La BD comme outil de témoignage

Lu sur Télérama

Ça s’appelle “Zahra’s Paradise”, et c’est une BD d’anonymes iraniens en forme de cri de souffrance, qui raconte la terreur de la jeunesse face aux Gardiens de la Révolution islamique. Un feuilleton à lire sur le Web, en attendant qu’il soit publié, en France, par Casterman.

Jeune manifestant iranien, Mehdi a disparu « dans les goulags de la République islamique » : il s’est « évanoui dans une zone extrajudiciaire crépusculaire où l’habeas corpus n’existe plus ». Mais sa mère et son frère refusent de l’abandonner et le recherchent fébrilement à Téhéran… Après Persepolis 2.0 (un détournement de la série de Marjane Satrapi, pointant les tensions politiques iraniennes après la réélection de Mahmoud Ahmadinejad), Zahra’s Paradise témoigne en BD de la terreur que font régner les Gardiens de la Révolution parmi la population iranienne.

Mis à jour trois fois par semaine – les lundis, mercredis et vendredis –, ce feuilleton en noir et blanc est traduit en sept langues (farsi, arabe, anglais, français, espagnol, italien et néerlandais) et a reçu le soutien d’éditeurs occidentaux : ainsi, Casterman le publiera l’année prochaine sous format papier en français. Ses auteurs ont emprunté des pseudonymes, « pour des raisons politiques évidentes ». Le scénariste Amir se présente comme « un militant irano-américain pour les droits de l’homme, journaliste et réalisateur de documentaires », tandis que le dessinateur Khalil se pose comme un sculpteur, céramiste et auteur de BD.

Laurence Le Sau

Lire l’article intégral.
Zahra’s Paradise

Un coup de crayon pour Haïti

La Croix-Rouge lance l’opération « Un coup de crayon pour Haïti » à l’initiative de l’auteur Thierry Coppée (auteur des blagues de Toto), des auteurs et éditeurs de BD se mobilisent pour aider le peuple haïtien en offrant une planche ou illustration originale de leur choix.

Ces œuvres seront mises aux enchères sur le site de la Croix-Rouge du 8 au 18 février. Les montants récoltés iront sur le compte 000-0000016-16 « Fonds Urgence » de la Croix-Rouge.

Les premières œuvres reçues sont déjà visibles sur le groupe Facebook « Un coup de crayon pour Haiti »

♥ ॐ 🙂 ॐ ♥

Bookmark and Share

Bouddhisme pour les ours.

ours

Deux nouvelles BD bouddhistes indiquées sur la page BDha :

Le bouddhisme pour les les ours et le bouddhisme pour les moutons :

L’auteur a utilisé tout son talent de dessinateur et d’humoriste (un rien british) pour nous rappeler les vérités essentielles du bouddhisme. Hilarant ! Les ours sont bourrus, certes. Mais ils sont aussi sensibles, et tellement pleins de bonne volonté ! Suivons-les dans leur apprentissage du bouddhisme, pour notre plus grande joie !

Existe aussi sur les moutons :

mouton

♥ ॐ 🙂 ॐ ♥

Bookmark and Share

%d blogueurs aiment cette page :