• Catégories

  • Chaque jour est le bon

    novembre 2010
    L M M J V S D
    « Oct   Fév »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Pages

  • Archives

  • J'ai été heureux de vous accueillir, vous les

    • 250,065 lecteurs depuis avril 2009

WhipCar ou comment louer la voiture de son voisin assurance comprise | InnovCity

WhipCar ou comment louer la voiture de son voisin assurance comprise

 

par Elsa Sidawy | 02.11.10

une_whipcar_101102

Les agences de location de voitures proposent des véhicules quasiment flambant neufs. Mais quelle réelle utilité lorsque l’on veut faire une course en ville ou accompagner sa grand-mère à la campagne ? A l’inverse, les prix prohibitifs rendent la location d’une Porsche ou d’une Mazerrati souvent utopique pour le passionné de voiture lambda.

WhipCar est le premier service de location de voitures mettant en relation les conducteurs qui ne se servent de leur voiture que temporairement et des personnes souhaitant en louer près de chez eux à moindre coût. Au Royaume-Uni en effet, les 29 millions de voitures immatriculées restent inutilisées 23h par jour et coûtent à leurs propriétaires 5 523 £ par an. Une aberration pour Tom Wright et Vinay Gupta, les deux fondateurs londoniens de WhipCar qui ont eu cette idée aussi simple que géniale autour d’un café « en regardant l’énorme quantité de voitures inutilisées autour de nous ».

En ces temps où la voiture est plutôt rejetée hors de la ville – Londres s’est illustrée en 2003 en devenant la plus grande métropole à instituer un péage urbain pour réduire la circulation en centre-ville et a récemment implanté un système de vélos en libre-service – l’idée de WhipCar n’est pas d’encourager à l’utilisation de cette dernière mais à répartir les véhicules qui sont déjà en circulation entre plusieurs personnes. Un système de partage de véhicules mais à titre privé, en somme : « notre but est de créer le plus grand club de voitures au monde sans pour autant en mettre plus sur la route », explique Tom Wright.

corps_whipcar_101102Une agence de location sans agence physique
Concrètement, le service fonctionne comme pour toute agence de location de voitures en ligne. Le conducteur cherchant à louer un véhicule effectue sa recherche, peut procéder à sa réservation et son paiement en ligne et a même la possibilité de « faire son marché » pour optimiser ses chances de trouver une voiture dans sa zone de chalandise. C’est là que les fondateurs de WhipCar se rétribuent : si l’accès à la base est gratuit, « nous touchons 2,50 £ sur chaque transaction réalisée par un conducteur et 15 % de frais lorsque chaque conducteur loue effectivement sa voiture par notre biais ».
Les propriétaires eux, fixent eux-mêmes le prix de leur location. Pour les plus hésitants, « nous suggérons automatiquement un tarif moyen basé sur l’âge, le modèle et la marque de votre voiture et la demande effective dans le quartier. Les propriétaires sont libres d’accepter cette grille ou fixer le tarif de leur choix », précise Tom Wright.
Au final, les deux parties se rencontrent à un point donné et font les vérifications d’usage en les notant, avant que le propriétaire ne laisse les clés de son bolide au locataire de la voiture.

Kilométrage illimité, assurance incluse
Le propriétaire rentabilise ainsi son véhicule et le locataire ne s’embarrasse pas de papiers encombrants remplis de clauses incompréhensibles et ne prend pas le risque de payer des franchises astronomiques pour louer une voiture pendant quelques heures. Mais alors que se passe-t-il  si une éraflure mal placée ou une jante fuyarde ont décidé de venir causer le trouble ? En un an de développement, les créateurs ont prévu, pour ainsi dire, les coups. « Une police d’assurance unique en son genre a été développée avec la banque Lloyd’s de Londres », nous dit Tom Wright. Dans les faits si un accident survient, ce n’est pas l’assurance du propriétaire qui intervient, donc pas de malus en bout de route : pendant la durée de location c’est l’assurance partenaire de WhipCar qui prend le relais. « Cette assurance prévaut par rapport à l’assurance de base. En cas de réclamation, la police d’assurance de base du propriétaire n’est pas affectée », détaille le fondateur.

corps_whipcar2_101102Le millième propriétaire a été enregistré
Le site web a été officiellement lancé en avril 2010. En à peine six mois, Tom Wright peut fièrement annoncer que la plateforme dispose d’une base de 1 000 voitures enregistrées et des centaines de membres répartis sur 300 villes à travers le Royaume-Uni. On imagine aisément la volonté pour les deux fondateurs de passer la seconde : « Aujourd’hui WhipCar est uniquement présent au Royaume-Uni mais nous avons d’autres idées passionnantes », glisse Tom Wright sans en dire plus. Ce que l’on sait c’est que les deux fondateurs ont été approchés par de nombreuses collectivités afin de promouvoir le système chez elles. Ces dernières « vont bientôt mettre en place un projet dédié pour permettre à n’importe qui dans le pays de mettre en place un club de voitures similaire dans leur secteur en quelques minutes et sans frais », note Tom Wright.

Reste à trouver les propriétaires de Porsche sur WhipCar. Lors de notre recherche, aucune n’était encore disponible.

Aux Etats-Unis, deux autres start-ups, Spride Share dans la région de San Francisco et RelayRides à Baltimore, ont également lancé leur propre concept de partage de voitures entre particuliers, avec quelques nuances par rapport à WhipCar.

viaWhipCar ou comment louer la voiture de son voisin assurance comprise | InnovCity.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :