• Catégories

  • Chaque jour est le bon

  • Pages

  • Archives

  • J'ai été heureux de vous accueillir, vous les

    • 248,581 lecteurs depuis avril 2009

Minority Report

Extraits d’un article lu sur parti zen : « Le cognitivisme ça sert à faire la guerre! »

La troisième vague, tel est le titre d’un des derniers ouvrages francophones destiné à présenter le cognitivo-comportementaliste, à la suite du cognitivisme et du comportementalisme.

Avons-nous suffisamment pris conscience que nous n’avons ici pas seulement affaire à des théories, à une pratique, ni même à des applications, mais à un programme.

Et que ce programme, qui revendique son appui sur les neurosciences, est en train de s’emparer à petit pas du contrôle plein et entier d’un certain nombre de domaines majeurs de la vie, individuelle, publique et collective, et pas seulement la vie psychique.

Pas seulement la psychanalyse, même si celle-ci se trouve être dans sa première ligne de mire.

Avez-vous par exemple entendu parler du Law and neurosciences project, fruit de la coopération entre plusieurs universités et administrations américaines, qui se donne pour objectif d’utiliser les données de l’imagerie cérébrale comme preuve à charge afin de démontrer la culpabilité d’un suspect, sa responsabilité pénale, ou ses tendances déviantes, afin de parvenir à changer les lois aux Etats-Unis (1) ?

Nous assistons à l’extension hégémonique d’un scientisme des temps nouveaux, sous sa forme la plus moderne, le neuroscientisme.

Le cognitivo-comportementalisme en est un de ses fers de lance, sans en être pour autant le seul.

Quelle en est sa visée ?

Parvenir à constituer un homme nouveau, littéralement un changement de la nature humaine.

Il n’y aura besoin d’aucune violence ni contrainte pour nous l’imposer, le neuromarketing, aux techniques déjà bien rodées, ayant réussi sa percée et son implantation durable dans nos vies et dans nos habitudes de consommation. Il suffit de se promener dans les allées d’un supermarché, pour que vos sens olfactifs, visuels, et auditifs, soient pris en charge de façon subliminale pour amener vos pas là où il a été décidé de vous emmener.

Et la neuroéconomie ?

L’ultra libéral Guy Sorman nous donne les linéaments de ce qui nous attend (2) :

« La neuroéconomie devrait nous encourager à rendre les marchés plus transparents, et non pas plus régulés »

Nous nous dirigeons vers des techniques encore et toujours plus performantes, d’augmentation cognitive, de « rehaussement » cognitif.

Il s’agit, entre autres, de programmes d’interventions invasives sur le cerveau, on appelle cela la nanorobotique cérébrale, par implantation de microprocesseurs dans telle ou telle zone du cerveau, l’hippocampe par exemple, programmes mal connus du grand public, et pour le moment réservés à l’ingénierie militaire.

Vous pensiez sans doute aux services hospitaliers de rééducation neurologique, où cette recherche viendrait contribuer à proposer une suppléance à des grands déficits neurologiques invalidants, et vous n’y êtes absolument pas.

Pour les comportementalistes, il ne fait aucun doute que l’ingénierie comportementale, devrait inspirer les dirigeants politiques actuels, qu’il s’agisse de l’économie, de l’éducation, des médias, des loisirs, etc…

Quel rapport avec les pacifiques thérapies cognitivo-comportementales ?

Il s’agit tout simplement du même programme politique, et des mêmes conceptions.

Ouvrons les premières pages d’un ouvrage de vulgarisation du cognitivo-comportementalisme, où l’auteur explique au lecteur profane qu’il existe deux types de vulnérabilité, une vulnérabilité génétique individuelle, liée à la personnalité, qui entrerait pour moins de 50% dans la décompensation psychique, et que le reste est expliqué par l’histoire individuelle et les évènements récents, c’est la vulnérabilité historique.

Qu’est ce que cette vulnérabilité génétique signifie ? Où nous mène t elle ?

A l’eugénisme ?

…………………………………………………………………..

Notes :

(1) Voir le site internet http : http://www.lawandneuroscienceproject.org

(2) Guy Sorman Economics does not lie. City journal, été 2008, disponible en ligne sur http://www.city-journal.org. Cité par Slavoj Zizek Après la tragédie, la farce ! ou comment l’histoire se répète. Flammarion. Bibliothèque des savoirs. 2010. pp.40-41

Lire l’article intégral de Thierry Fromentin

J’ai mis en nom de ce billet « Minority Report » car c’est le titre d’un film de science-fiction américain réalisé par Steven Spielberg (2002) où à  Washington  en 2054, des êtres humains mutants, les précogs, peuvent prédire les crimes à venir grâce à leur don de préscience et arrêter les criminels avant leurs actes.

Publicités

13 Réponses

  1. Nous n’avons pas quitté le temps des cavernes. Les massues sont plus sophistiquées, c’est tout.
    Reste à trouver la compassion.

  2. aucun rapport: entendu ce matin sur fr inter » mme X était rescapée du naufrage du TITANIC. Elle avait un caractère bien trempé, et…. »

    • hahaha 😆 aucun rapport mais en effet comment rester de glace face à un tel rapprochement des mots !

      merci à toi Marc

      chaleureusement

      frédéric

  3.  » le meilleur des mondes » ( A Huxley )
    n’est peut être pas une utopie
    mais un chemin tracé
    auquel nous adhérons
    par le fait même d’en parler .

  4. Minority Report”
    Un film intéressant ! Mais un peu trop utopique.
    Belle soirée

    • Le risque de certaines utopies c’est qu’elles se réalisent, comme le Meilleur des Mondes dont parle aussi Lise
      il est mieux parfois d’être simplement dans le monde, plutôt que dans un qui se veuille meilleur

      amitié

      frédéric

      • ;)… le meilleur est souvent le pire du « bien »… 😉

        🙂 que de bonnes et de belles lectures pour revenir « en ville »… Merci Frédéric

        Bises

        • c’était ma grand-mère qui disait « le mieux est l’ennemi du bien »
          du coup je fais en pensant « cela ira bien pour un petit pays comme ici » 😆
          comme disait un ami compagnon 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :