• Catégories

  • Chaque jour est le bon

  • Pages

  • Archives

  • J'ai été heureux de vous accueillir, vous les

    • 250,126 lecteurs depuis avril 2009

Confiance en soi dans les relations

Nous avons dit hier qu’il était important de penser la confiance en soi en terme d’ouverture et de relation.

Une bonne confiance de soi est appelée aussi en communication : l’assertivité

C’est l’attitude qui consiste à s’affirmer de manière authentique et claire en évitant de heurter la sensibilité de l’interlocuteur. Il est préférable, dans ce but, d’être ouvert à ses propres émotions, sentiments, manière de penser, et d’avoir confiance en soi. La confrontation des points de vue devient alors possible dans la compréhension et le respect mutuel. Elle permet de s’exprimer, de demander ou de refuser. Au même titre que l’empathie, l’asservité est l’un des outils de la communication interpersonnelle. De l’anglais to assert : affirmer. »

La confiance en soi permet d’aller plus loin sereinement dans la confiance en l’autre et particulièrement, dans le bouddhisme, dans la confiance en son maître quand, tel un miroir, il nous montre ce que nous sommes, et que nous avons envie de rejeter cette vision.

Le Dalaï Lama dit :

« Plus on éprouve de respect pour une personne ordinaire, plus on se sent proche d’elle et plus on est prêt à suivre ses conseils. De la même manière, plus vous aurez foi en votre maître, plus vous ferez de progrès dans votre pratique » et je rajouterai plus on a foi en Soi, plus on fait confiance aux enseignements que le Maître intérieur nous donne par les évènements de la vie, et plus on pourra lâcher prise (soyez comme les Lys dit Jésus) et faire des « progrès ».

Cette confiance en soi c’est accepter de se livrer, avec ses faiblesses, demain nous verrons qu’il y a quelque chose de plus profond en nous que ces faiblesses, quelque chose à laisser s’épanouir.

Publicités

23 Réponses

  1. J’aime beaucoup ce que dit le Dalaï Lama, et sa façon de le dire, c’est très vrai que plus on a foi en Soi, plus on fait confiance aux enseignements et mieux on se coule dans les évènements.
    Bises Frédéric

    • C’est toute la difficulté de la foi, qui soit la croyance en une hypothèse, tout en sachant que c’est une hypothèse, pour ne pas être dans la foi du charbonnier et garder de la lucidité, mais sans cette foi difficile d’avancer sans être cesse en remise en cause

      bises Adamante

      frédéric

      • Sur la foi, je trouve ceci dans un texte de Lama Lobsang Samten :

         » La foi.
        Dans la philosophie bouddhiste tibétaine, la foi n’est jamais une foi aveugle. Elle doit avoir trois caractéristiques: être basée sur un objet existant, qui possède les qualités recherchées et un potentiel valide. Portée sur des objets tels la loi de cause à effet ou les trois joyaux, la foi produit un état d’esprit libre d’afflictions mentales. Elle est la base du développement de toutes les qualités positives et élimine l’orgueil et les conceptions erronées. Telle une mère est nécessaire pour faire naître un enfant, la foi est la racine du chemin vers l’éveil. On peut distinguer trois types de foi:

        a) La foi admirative: elle se développe en contemplant des sujets de méditation comme les qualités des trois joyaux. Elle nous emplit d’admiration en voyant leur excellence et nourrit notre motivation. Notre esprit devient alors comparable à l’eau extrêmement claire d’une rivière qui s’est calmée et dont les sédiments reposent au fond.

        b) La foi croyante: elle surgit après une analyse et un raisonnement. Par exemple, après l’analyse de la loi de cause à effet, on en tire la conclusion qu’elle existe assurément. Cette foi est immuable, basée sur la raison.

        c) La foi véhémente: elle a pour caractéristique de considérer l’objet sur lequel elle se porte comme vraiment atteignable. Cette foi s’accompagne d’un désir ardent d’atteindre des réalisations. Par exemple, en réfléchissant aux quatre Nobles Vérités, on va désirer de toutes nos forces arriver à leur pleine compréhension grâce à ce type de foi. »

        • Toujours dans l’étude complexe des facteurs mentaux à ce que je vois 😉
          Merci pour cette communication, tout le monde ne lisant pas les commentaires, je tacherai de le repasser avec le lien courant mai

          bises

          frédéric

  2. Quand nous savons où est notre juste place..
    Celle de l’autre nous apparait.
    Nous n’avons alors rien à perdre, rien à gagner mais tout à vivre.

  3. La confiance en soi et avoir foi, je me rends compte de plus en plus de l’impact réel des lâchers que cela peut occasionner…Souvent mon optimisme me jouait des tours, mais il manquait je crois aussi un peu de sagesse 🙂
    Bises

  4. Attention à bien séparer les déclarations du Dalai Lama et tes commentaires: je suppose que les propos du DL s’arrête aux guillemets, le reste étant tes propres commentaires, ou je me trompe?
    Avoir confiance en Soi (surtout avec un grand S) n’a rien à voir avec le bouddhisme. Du moins je n’ai jamais trouvé ce genre de propos dans les enseignements des maîtres.
    La pratique nous montre que le Soi est une illusion. Pourquoi aurais-je confiance dans une illusion? Au contraire, la pratique nous montre que le Moi est source d’insatisfaction. En lâchant prise, on peut se libérer de ces souffrances.

    • Les citations sont toujours en quote : surlignées en jaune pâle, et décalées
      donc c’est bien une citation
      par contre tu as raison, il y a la citation et une appréciation sur la citation
      j’ai essayé de rechercher dans quel document je l’avais trouvé, mais j’avoue ne pas avoir mis suffisemment d’énergie pour le retrouver, c’est soit un livre d’entretien (type L’art du bonheur) soit en fait cela peut être copié d’un texte issu des nombreuses notes reprises sur mes cahiers numériques
      j e penche plutôt pour cette seconde solution puisque je n’ai pas mis de références de livres sur le nom du Dalaï Lama.
      Pour le soi avec une majuscule, cela m’a surpris aussi, car si le Dalaï Lama parle bien dans ses livres ou discours du soi, c’est au sens de construction sociale ou psychologique et qui rentre bien dans la vision bouddhiste des agrégats et de son impermanence et interdépendance, donc pas avec un S majuscule.
      Mais ne retrouvant pas la source je ne peux jurer qu’il n’y ait eu une erreur de recopie à un moment ou sur la source sur laquelle j’ai pu le copier ?
      En tout cas il est clair que d’un point de vue bouddhiste, il n’y a pas de Soi créateur d’un moi comme j’ai déjà pu le dire dans les commentaires.

      Merci à toi d’avoir signalé ceci

      chaleureusement

      frédéric

    • Dans un précédent commentaire, je disais que je n’avais lu aucun enseignement bouddhiste sur la confiance en soi, et que cette notion me semblait éloignée du bouddhisme, qui est plus une perte du Soi.
      Et bien, pan sur le bec! Mon propre maître a publié depuis un article sur la confiance en soi (http://www.kanjizai.fr/publication3_39.htm).
      Cela m’apprendra à être aussi catégorique.
      Frédéric, j’ai lu que tu arrêtais ce blog. Je ne sais pas si tu auras connaissance de ce message mais je te souhaite une bonne continuation. Je lirais de temps en temps tes notes de lecture sur le Sutra du Cœur.

      • IL ne faut pas se tromper de « soi » « Soi » « Moi » « moi » 😆

        « Seul le soi que l’on perçoit comme étant intrinsèquement réel doit être nié. Le soi défini comme phénomène conventionnel n’est pas à rejeter »
        Tenzin Gyatso (Dalaï Lama)

        IL fallait donc pose la question directement à ton maître 😉

        chaleureusement dans le Dharma et au plaisir du partage

        frédéric

  5. pseudoo : il faut distinguer entre le soi illusoire et notre nature de Bouddha. Il me semble que nous devons avoir confiance en ce qui est en soi comme dans tous les êtres, cette nature de Bouddha, sinon comment serait-il possible de faire confiance à nos maîtres et dans notre capacité d’Eveil ?

  6. Confiance en soi et lâcher prise … tout un chemin !
    Chaleureusement

  7. Salut Frederic

    Tout simplement s’assoir ..
    Gassho
    Gerard

  8. J’ai mis longtemps avant d’avoir confiance en moi mais maintenant, j’ai une confiance totale et absolue en moi-même et c’est vrai que cela a changé ma vision du monde…

    Bises Frédéric..

    • Si elle est accompagnée de la compassion et de la sagesse, cela permet en effet de s’élancer dans le monde, au delà de ses peurs

      chaleureusement

      frédéric

  9. […] prenez la parole catherine on Confiance en soi dans les…Gerard on Confiance en soi dans les…Marie-Pierre on Confiance en soi dans les…Mifa on […]

  10. […] prenez la parole Confiance en soi dan… on Nous sommes déjà éveillés, à n…Nous sommes déjà éve… on Confiance en soi […]

  11. une phrase que je viens de lire sur Even.fr :

    Dès l’instant où vous aurez foi en vous-même, vous saurez comment vivre.
    [ Johann Wolfgang von Goethe ]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :