• Catégories

  • Chaque jour est le bon

  • Pages

  • Archives

  • J'ai été heureux de vous accueillir, vous les

    • 248,573 lecteurs depuis avril 2009

Manifester son bonheur est un devoir

eddy paape

(dessin de Eddy Paape)

« Le bonheur confond le présent et le futur, l’être et le devenir. Il est une attitude intérieure où se mêlent joie débordant sur toute la réalité de l’instant et dynamisme emportant vers un demain souhaité ; il est à la fois éblouissement et espoir.

Si le plaisir nous est procuré par notre corps, le bonheur, lui, est une harmonie de toute notre personne. Le plaisir peut apporter sa contribution à cette harmonie ; mais ce n’est qu’une contribution.

Si le plaisir est par trop puissant, capable de submerger la totalité de l’être, il peut au contraire détruire cette harmonie ; alors que l’absence du plaisir désiré peut apporter une sérénité qui est une des formes du bonheur.

Le bonheur est toujours un état personnel.

Chacun a droit, non au bonheur, mais à une organisation collective qui ne mette pas d’obstacles à sa poursuite.

De même nous ne pouvons prétendre au « droit à la santé », car cette santé dépend de nombreux facteurs sur lesquels la société n’a pas de prise; nous pouvons par contre exiger le « droit aux soins », qui ne dépend que du bon vouloir collectif.

Mais la société ne peut assurer le bonheur de chacun.

Elle peut en revanche supprimer nombre de causes de malheur, d’où l’exigence d’égalité.

Manifester son bonheur est un devoir; être ouvertement heureux donne aux autres la preuve que le bonheur est possible. »

Albert Jacquard

abonnezvous

Publicités

27 Réponses

  1. Bonjour,
    Avant de lire ton billet, j’ai lu entre plusieurs articles tristounets voire catastrophiques, celui-ci
    http://fr.news.yahoo.com/68/20100218/tsc-tre-heureux-prserverait-notre-sant-c-04aaa9b.html
    Je ne sais s’il rejoint vraiment l’analyse de Mr Jacquart mais je me dis qu’avec ton billet et cette étude, la journée ne devrait pas être mauvaise… voire remplie de petits bonheurs qu’il me faudra exprimer !
    Passe une belle journée
    bises

    • J’espère que pour toi que la journée aura été bonne,
      elle fut dure pour tout un tas de personnes habitant dans l’ouest / sud-ouest de la France aujourd’hui
      aux actualités on pouvait voir des personnes avec leur maison sous les eaux, certaines pleuraient, et c’était bien légitime, d’autres le prenaient avec philosophie, bravo à eux !!! quel bel enseignement

      chaleureusement chère Moun

      frédéric

    • Com. Sur Manifester son bonheur est un devoir« Le bonheur confond le présent et le futur, l’être et le devenir. Il est une attitude (un état) intérieure où se mêlent joie débordant sur toute la réalité de l’instant ( apparemment Mr Jacquard n’a pas encore la connaissance de la Réalité de l’instant qui est par essence inchangeable et parfaite s’inscrivant dans ce qui est du domaine de l’éternel au-delà de l’esprit humain limité, mais ce jour inéluctablement sera) et dynamisme emportant vers un demain souhaité (ou pas); il est à la fois éblouissement et espoir.
      Si le plaisir nous est procuré par notre corps (en fait le plaisir, comme la douleur est une des manifestations de l’énergie qui soutient l’univers), le bonheur, lui, est une harmonie de toute notre personne (les effets d’une cause). Le plaisir peut apporter sa contribution à cette harmonie ; mais ce n’est qu’une contribution (à défaut d’être heureux l’on peut se tourner vers le plaisir, mais à quel prix si l’amour n’en est pas la source ?).
      Si le plaisir est par trop puissant, capable de submerger la totalité de l’être (cela est impossible, cet état s’appelle la félicité ou ananda), il peut au contraire détruire cette harmonie (sauf si l’AMOUR en est la SOURCE) ; alors que l’absence du plaisir désiré peut apporter une sérénité qui est une des formes du bonheur.
      Le bonheur est toujours un état personnel (archi-faux, il peut être partagé, il n’y a qu’à voir quand une personne est heureuse, souriante, joyeuse comment cela est communicatif).
      Chacun a droit, non au bonheur, mais à une organisation collective qui ne mette pas d’obstacles à sa poursuite (pas possible, chaque humain est un individu personnalisé poursuivant sa quête de l’absolu seul jusqu’au jour au il accède au TOUT. Y’en a qu’ont essayé…c’est vous qui voyez, voilà pour la parodie).
      De même nous ne pouvons prétendre au « droit à la santé », car cette santé dépend de nombreux facteurs sur lesquels la société n’a pas de prise; nous pouvons par contre exiger le « droit aux soins », qui ne dépend que du bon vouloir collectif.
      Mais la société ne peut assurer le bonheur de chacun (c’est une évidence découlant de la vision individuelle limitée et séparée par laquelle nous percevons ce qui nous entoure et l’état d’esprit du moment) .
      Elle peut en revanche supprimer (suppléer) nombre de causes de malheur, d’où l’exigence d’égalité.
      Manifester son bonheur est un devoir; être ouvertement heureux donne aux autres la preuve que le bonheur est possible. »Albert Jacquard
      Le bonheur est le pendant du malheur, dans la dualité il y a équilibre avec parfois des hauts et des bas, mais globalement ces deux tendances sont sans cesse en regard comme des complémentarités. Le bonheur transcendé est une joie intérieure découverte et transmise naturellement par le centre divin ouvert et éveillé du coeur ou anahata, où nous attend la Présence radieuse et lumineuse JE SUIS, alors la notion de bonheur est explosée en quelque sorte, puisque portée à un plus au niveau d’expression jusqu’à l’extase de la félicité dans l’instant présent.
      Le bonheur ne peut se confondre avec l’être et le devenir, mais le passé et le devenir (le futur), l’état d’êtreté si je puis dire se situe dans le présent et n’est altéré ni par l’un, ni par l’autre face de la dualité.
      La JOIE est aussi PAIX et Plénitude, car regardant le monde dans tous ses états qu’ils soient relatifs au bonheur ou au malheur et sachant que toutes ces scènes sont des devenirs dans l’impermanence, l’état d’égalité transcendant n’est nullement touché par cela, il se tient là, où ces changements justement n’existe pas, ils sont des illusions sur la scène du monde qui née, mourra.
      Par contre l’AMOUR sans condition est bien la puissance la plus grande qui puisse ETRE, Il est sans limite.
      Dans le limité n’espérez que la restriction. Il est un lieu es SOI qui transcende toutes ces limites et il est DIVIN. Là est le vrai salut de l’humanité notre Réalité immortel, le choix est total et toujours possible et ouvert, seul l’esprit personnel en est l’obstacle ou ce que l’on nomme l’égo, constitué du mental, de la psyché et de leur pendant, le corps physique. Bon je vous quitte ici, mes activités ne sauraient attendre…
      Avec bienveillance. Namasté.

      • Merci de tes réflexions .
        J’avoue ne pas savoir si Albert JAcquard a connu ou pas la Réalité (à définir) pour deux raisons : la première c’est que ne l’ayant sûrement pas connue moi-même je ne peux juger et par ailleurs j’apprécie les personnes en fonction de leurs vécus. Et celui d’Albert Jacquard me semble un riche parcours fait de respect et de curiosité à l’autre, d’ouverture et de présence.

        Pour ce que tu dis du plaisir je suis bien d’accord et c’est en effet ce qu’en dit Jacquard.

        Quant au bonheur oui je pense qu’il est en effet toujours un état personnel, c’est à dire qu’il ne peut dépendre des autres, ni être donné, ni être repris. Mais le fait que qq chose soit personnel, n’empêche en rien qu’il puisse être partagé, c’est bien tout le sujet de ce billet justement !
        D’ailleurs c’est ce que tu dis toi-même, « personnalisé poursuivant sa quête de l’absolu seul jusqu’au jour au il accède au TOUT »

        Et ce que dit dans ce texte Albert Jacquard, auquel je souscris, on ne peut demander à la société de nous donner le bonheur, comme veut nous le faire croire la société consumériste, mais on peut essayer de batir une société qui ne l’empêche pas. Pareil pour la santé on ne peut demander d’avoir la santé (nous pouvons tous être malades et tous nous mourrirons) mais exiger une société qui mette en oeuvre des comportements de santé et non de pollution et maladie (comme avec l’agriculture et l’alimentation industrielles).

        Pour ma part je n’ai pas une vision dualiste de bonheur contre malheur, mais un désir d’être au delà, dans cette Félicité qui existe malgré tous les malgré et qui ne dépende pas du monde extérieur, tout en permettant d’agir dans et sur le monde extérieur.
        Ma croyance est que cela est possible pour chacun s’il s’ouvre, ouvre les yeux, c’est en effet pour moi, comme tu le dis, un état de Présence et de joie.

        IL ne reste qu’à l’expérimenter, car en effet disserter dessus crée souvent plus de confusion 😉

        chaleureusement

        frédéric

  2. Manifester..
    Fêter à travers ses mains.

    Ce n’est pas seulement regarder
    Ni simplement montrer
    C’est plus que parler.

    Quand la Musique de la Vie
    Prend forme en nous
    Et jaillit ..partout .

    « je  » ne sais même plus
    Qu’il est heureux
    Il suit simplement, l’instant.

    • la prochaine fois que je deffilerai le poing levé et souriant je me rappelerai que je mani feste
      MERCI à toi chère Lilou

      bises

      frédéric

  3. J’ai encore plein de devoirs à réaliser !

  4. Salut
    Que du bonheur ! de te lire ..
    Amitiés
    Gérard

  5. … 2 ch’tites variations sur le ch’thème sur mon ch’tit blog… Pas vraiment politiquement correctes quoique…
    Ch’tite bise
    😉

    • j’vas aller voir cela chère Mifa
      surtout si c’est pas politiquement correct
      dans le politiquement incorrect, je fais depuis peu avec un scénariste une nouvelle BD en stripes, l’histoire d’un SDF qui discute politique avec un pigeon : Pacôme Sweet Homme

      bises

      frédéric

      • Voilà qui me plaît très beaucoup, c’est combatif et ça me convient beaucoup mieux que des vœux pieux ! mes compliments à Ducoche et à Lamouche (on doit être parents au ènième degré), la bise au pigeon et au sdf (s’il veut bien), et le lien sur mon blog, ça va de soi !!!

        • Chère cousine hahaha 😆 j’ai pris le surnom de Ducoche, face au nom du scénariste, je ne pouvais pas la louper pour de tels dessins ! 😀
          Merci à toi chère Mifa

          bises

          frédéric

  6. J’aime beaucoup la conclusion de cet article d’Albert Jacquard.
    Merci Frédéric de nous l’avoir transmis.

  7. « la société ne peut assurer le bonheur de chacun.
    Elle peut en revanche supprimer nombre de causes de malheur, d’où l’exigence d’égalité. » Merci Albert Jacquard

    « Puissent tous les êtres, obtenir le bonheur et les causes du Bonheur
    Puissent tous les êtres , se voir liberés de la souffrance et des causes de la souffrance… »

    il ne peut y avoir de bonheur individuel, dans un monde de souffrance, surtout si cette souffrance est causée par l’Homme lui même, c’est ce que je ressens personnellement.

    belle journée à vous toutes et tous

    • En effet il ne peut y avoir de Félicité ultime si d’autres humains souffrent
      en même temps nous n’avons pas tous les mêmes souffrances, voir Haïti et plus près de chez nous le sud-ouest par exemple, alors si nous sommes un peu épargné par les grosses souffrances qui concernent la faim, le froid, la maladie, nous pouvons témoigner de notre joie de pouvoir ainsi profiter de la vie

      amitié à toi cher Michel

      frédéric

  8. Ton billet d’aujourd’hui me rappelle le livre d’Albert Memmi « Ah quel bonheur! » Editions Arléa.

    Le verger

    Elle se jetta dans mes bras et je sentis contre ma poitrine une plénitude d’arbre fruitier. Ah quel bonheur !

    • Du temps où j’ai repris mes études j’ai lu de lui Portrait du colonisé & la Dépendance mais je ne connaissais pas celui ci, je le garde en mémoire pour peut être l’acheter (mais j’ai déjà pas mal de livres en souffrance dont un certain nombre qui me sont prêtés ! 😦

      Bonheur de poitrines partagées à tout le monde

      chaleureusement

      frédéric

  9. ** Il ne peut y avoir de Bonheur sans Paix, il ne peut y avoir de Paix sans Justice, il ne peut y avoir de Justice sans Partage »*

    le Bouddha Maitreya

    ** Il y a assez sur Terre pour répondre aux besoins de tous, mais pas assez pour satisfaire l’avidité de chacun ** Gandhi

    Bonne journée à toutes et à tous

  10. Je ne comprends pas le mot « manifester  » ni le mot » devoir » si l’on est heureux le bonheur nous illumine. Notre joie est là , notre visage rayonne et les autres le remarquent..
    Chaleureusement.

    • Tu as tout à fait raison Anne-Marie, et pourtant il arrive bien des fois où nous regardons vers les petites misères sans être capables de regarder la part de bonheur dans notre vie que nous pourrions laisser rayonner

      chaleureusement à toi

      frédéric

  11. Super billet, comme d’habitude…

    En ce qui concerne « le bonheur », je suis tout à fait en accord avec Michel… il m’apparaît difficile de nager dans le bonheur tandis que la paix n’existe pas et que la souffrance se perçoit en tous lieux et à chaque instant…
    Cependant, OUI, oui, oui… MERCI à Monsieur Albert Jacquard, quant à manifester , le plus souvent possible, sérénité et « Joie d’être »…

    🙂 🙂 🙂 à toutes et tous

    • Sérénité et joie, cela serait pour moi un peu la sensation d’un état d’éveil amené par la pratique

      chaleureusement à toi chère Mutti

      frédéric

  12. c’est toujours un grand bonheur que de lire ces billets ils me recentrent sur l’essentiel me donne à réfléchir sur ce qui nous porte et nous anime dans nos vies : le partage, la chaleur humaine, la solidarité …! Ici en Inde ce sont des éléments que je vis au quotidien avec la généreuse hospitalité de chacun quelque soit les moyens. Nous avons fêté holi qui célèbre la fin de l’hiver en nous aspergeant comme tous ceux de linde du nord de poudres de couleurs : petits grand jeunes et vieux tous entre amis ou en famille un moment de pur bonheur !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :