• Catégories

  • Chaque jour est le bon

  • Pages

  • Archives

  • J'ai été heureux de vous accueillir, vous les

    • 248,573 lecteurs depuis avril 2009

Devenir le changement que l’on veut voir dans le monde

Pour faire suite à l’article sur l’indignation et la capacité à agir et le fait de savoir si en tant que pratiquant de la méditation et du bouddhisme nous devons simplement chercher à travailler sur nous pour faire changer le monde, ou s’il faut agir directement sur ce monde.

Mais il me semble qu’en fait les deux vont de paires si on est honnête avec soi-même.

La méditation amenant une ouverture de la conscience sur le monde et les êtres vivants nous ne pouvons qu’être touchés par la souffrance de ceux-ci et chercher à la faire diminuer. Nous ne sommes pas tous des Abbés Pierre prêts à mettre son indignation au service total des plus démunis.

Mais une souffrance qui ne peut nous laisser indifférents c’est celle du traitement des animaux dans le cadre le l’industrie alimentaire. On ne peut plus dire que nous ne savions pas. Un livre récent : Bidoche, dans le cadre d’une grande enquête nous montre ce qu’il en est, et il n’y a pas de quoi être fier : débecquage des poulets, castration à vif des porcelets, alimentation chimique, hormones et antibiotiques, contention des animaux dans des espaces minuscules, abattage à la chaîne, alimentation carnivore (farines) pour des herbivores etc…

Alors face à cette conscience on peut déjà agir, sans s’engager spécialement dans des associations de défense des animaux (mais on peut aussi bien sûr 😉 ) : en mettant en harmonie son alimentation avec sa conscience.

Pour ceux qui sont motivés on peut tout simplement devenir végétariens, en achetant des produits bio et locaux pour ceux pour qui il serait difficile de se passer immédiatement de viande, ils peuvent se tourner vers la viande produite par des producteurs biologiques, voir vers le Réseau Agriculture Durable.

En fait au delà de manifester, de faire du lobbying, le meilleur moyen de pression est de changer soi-même son mode de consommation en général, et par notre exemple bien vécu de pouvoir essaimer. On peut y penser pour chaque acte culturel, consumériste, alimentaire, vestimentaire …

Pour terminer quelques citations de Gandhi :

 » Commencez par changer en vous ce que vous voulez changez autour de vous. »

 » Ma vie est mon seul enseignement. »

« La façon dont une nation s’occupe des animaux reflète fidèlement sa grandeur et sa hauteur morale. »

Le site Bidoche.
Le site du Journal : Rouge & Vert.

♥ ॐ 🙂 ॐ ♥

Bookmark and Share

 » commencez par changer en vous ce que vous voulez changez autour de vous. » Gandhi

Publicités

22 Réponses

  1. J’ai été bouleversée en ce qui me concerne par un reportage, sans un mot, qui montrait des images effroyables de l’élevage (poulet et porcs particulièrement) et aussi des abattoirs. Je n’étais pas viande par gout, je ne le suis plus du tout par dégout et par honte de l’attitude des hommes vis à vis des animaux.
    Mais en parlant bio, je crois que nous allons très vite déchanter, il faudra savoir faire la différence entre bio et bio. Et dans le contexte économique actuel (du peuple j’entends) qui peut se payer du bio pour toutes les denrées qui arrivent dans nos assiettes ? Il faut vraiment réviser les habitudes alimentaires.
    (il est agaçant ton logiciel qui refuse les accents circonflexes!)
    info : le poulailler song est en ligne à ton intention.
    Bises Frédéric

    • Quel logiciel ?
      tu parles de la plateforme de blog WordPress sur laquelle est mon blog ?
      êâîéàêâîéàêâîéàêâîéàêâîéàêâîéàêâîéàêâîéàêâîéà
      elle accepte les accents circonflexes ! Tu ne tapes pas sur un clavier américain ? 😉 😆

      Sinon tu as raison de parler bio et bio
      par exemple les normes européennes sont en train de rabaisser le niveau des produits bio pour aligner toutes les normes des différents pays (d’ailleurs et sois disant sans rapport direct, un nouveau logo va sortir d’ici peu). Restons en au mieux aux produits bio locaux, définis par des normes françaises, voir mieux par des normes telles que Déméter par exemple ou nature et progrès.

  2. Devenir ..
    Dans nos sociétés nous cherchons souvent
    à devenir quelqu’un..
    Oubliant pour cela d’être ce que l’on est.

    Nous ignorant nous mêmes..
    Comment pourions nous voir
    la vie autour de nous.

    Parfois nous changeons d’attitude
    comme nous changerions de métier
    pour tenter d’avancer .

    Si c’est déjà un pas
    ce n’est pourtant pas
    la manière la plus simple d’être là.

    Il suffit pourtant de se regarder
    écouter ce mouvement
    naître en nous et bouger

    En un souffle vibrant
    toujours renouvelé

    Pour le sentir partout
    unique et singulier

    Et par respect de Soi
    ne jamais l’arrêter.

    Voilà ce traduit en moi
    l’expression  » devenir le changement « .

    Merci Frédéric

  3. Que dirais-tu de participer à la prochaine édition du Festival « A la croisée des blogs » de développement personnel dont le thème est : « Est-il possible de vraiment changer? »

    voir le lien suivant : http://wp.me/pHNzt-68

    A très bientot

    avec bienveillance

    docG

    • Merci à toi DocG (tiens cela me rappelle le nom d’un chanteur qui s’est engagé en politique il y a qqs temps 😉 ) mais je n’ai pas trop le temps, si jamais un article de ce blog vous convient vous pouvez le prendre en mettant un lien vers le blog mais je n’aurais pas le temps de livrer qq chose

      merci à toi d’avoir pensé à moi

      chaleureusement

      frédéric

  4.  » Trop de gens encore cherchent en dehors d’eux mêmes; les uns croient au leurre de la victoire et de la force victorieuse, d’autres aux traités et aux lois, d’autres encores au renversement de l’ordre établis. »

     » En trop petit nombre , quelques uns cherchent en eux mêmes, dans leur être psychologique. Une minorité, trop faible encore se demande si, en fin en définitive, la meilleur façon de servir la société et les hommes ne serait de commencer par soi même, d’essayer d’abord et uniquement sur sa propre personne, dans sa propre économie interne, les réformes préchées à tous ls carrefours »

    CG Jung

    Je n’ai lu aucun livre de lui, juste recopié dans un carnet cette phrase qui à l’époque! m’avait ouvert tout le champ des possibles en matière de changement.
    Je vois juste une difference Quelques 15 an aprés c’est que le climat social et professionnel s’étant relativement modifié on ne cherche plus à servir la société, on cherche juste à se sauver, à se préserver et c’est déjà pas mal. Je me demande même si cela n’est pas devenu un luxe que de réfléchir sur soi même. Les remises en question venant de plus en plus dans les heurts que l’on peu vivre socialement et professionnellement tellement nos société nous demande une sorte de conformité au groupe afin de ne pas être exclu !

    • La conformité au groupe pour ne pas être exclu est une contante universelle géographiquement et historiquement.
      Jung avait raison aussi dans ce qu’il écrivait.
      La différence il me semble avec tout cela, c’est qu’il y a maintenant une urgence écologique systémique, pour laquelle il me semble que « travailler sur soi » n’est pas suffisant.
      Mais comme je le dis dans l’article ci dessus cela en même temps et obligatoirement (selon moi) s’articuler avec le fait de mettre les mains dans le cambouis, en s’engageant à changer le monde, ne fut ce que depuis notre fenêtre , simplement en changeant notre façon de consommer pour créer un rapport de force face aux grands groupes économiques.

      chaleureusement

      frédéric

  5. merci pour ce billet
    merci

    bienveillance à toi

  6. Pour ma part, je ne vois pas quel serait le but de la méditation si cela ne se traduisait pas par une prise de conscience ayant des répercussions sur ma vie quotidienne. Ce serai à mon sens une méditation stérile. La méditation me permet de grandir en conscience et donc de modifier ma vie au fur et à mesure de mon évolution, pas à pas.
    Et il ne faut pas oublier que c’est chacun de nous, consommateurs, par nos habitudes d’achats qui faisons le marché… alors, consommons en harmonie avec notre conscience.

    • tout à fait
      faut y’aller ! 🙂

      chaleureusement

      frédéric

    • Conscient(e) de la souffrance provoquée par une consommation irréfléchie, je suis déterminé(e) à entretenir une bonne santé physique et mentale par la pratique de la Pleine Conscience lorsque je mange, bois et consomme, ceci pour mon propre bénéfice, celui de ma famille et de la société. Je suis déterminé(e) à consommer uniquement des produits qui entretiennent le bonheur, la joie et la paix, tant dans mon corps et mon esprit que dans le corps et la conscience collective de ma famille et de la société. Je suis déterminé(e) à ne pas faire usage d’alcool ni d’aucunes formes de drogue.

      Je m’engage à ne prendre aucun aliment ou produit contenant des toxines, comme certaines émissions de télévision, certains magazines, livres ou conversations. Je suis conscient(e) qu’en nuisant à mon corps et à mon esprit avec ces poisons, je trahis mes parents, mes ancêtres et les générations futures. Par la pratique d’une consommation raisonnable, je m’engage à transformer la violence, la peur, la colère et la confusion qui sont en moi et dans la société. Je réalise qu’une discipline alimentaire et morale appropriée est indispensable pour ma propre transformation et celle de la société.

      Cinquième Entraînement à la pleine conscience (Thich Nhat Hanh)

      Tout est dit sur le changement que nous devons être

      dans ce 5eme entrainement ainsi que dans les 4 autres

      amitiés
      Michel

      ** Il y a assez sur Terre pour répondre aux besoins de tous, mais pas assez pour satisfaire l’avidité de chacun ** Gandhi

  7. lorsqu’on commence à être plus attentive et soucieuse de ce que l’on consomme on peut parfois être vite perdu(s) pour cause notamment d’informations contradictoires..
    il faut alors faire appel à son bon sens (mais le mien est un « sens de nounoune » 😦
    ya pas longtemps par ex j’ai préparé de la ratatouille BIO …. sans même réagir que c’est pas du tout la saison pour les légumes qui composent la ratatouille..
    d’où viennent ils ? et au prix de quoi ????

    • « on peut parfois être vite perdu(s) pour cause notamment d’informations contradictoires »…
      C’est rien de le dire !!!

      Se nourrir simple et naturel, éventuellement « bio » c’est avant tout ne plus rien acheter aux marques des groupes agro-industriels… et donc d’éviter les super marchés… chez eux on croit faire des économies mais c’est un mensonge éhonté…
      S’organiser pour se faire une petite ballade conviviale dans un marché… là se trouve une réelle économie… tant pour l’esprit que pour le porte-monnaie…

      Bises

      • oui chère Mutti, le marché est convivial, pas si cher, et de toutes les manières si on veut des produits bio, en grande suface cela sera de 30 à 200% plus cher que sur un marché ou dans une supérette ou coopérative bio !
        Et puis j’ai une hypothèse que les grandes surfaces sont les prisons du capitalisme 😉 puisque pour faire des courses, avec une liste préparée, sans achter rien d’autre, il faut entre 40 et 60 mn de voiture à voiture
        dans un marché si on met 30 mn c’est qu’on a discuté avec d’autres humains (oui c’est possible 😉 )
        dans une supérette, en 10/15 mn les courses sont faites
        mais les supermarchés sont là pournous emprisonner pournous pousser à consommer les productions de ce monde consumériste

        bises

        frédéric

    • Alors oui chère Ambre le bon sens est une bonne chose à suivre, faire simple et de bon sens
      Ensuite oui quand on commence à conscientiser, cela montre la compléxité de la vie, et nous oblige à avancer par hypothèse, nous tromper, revenir, changer. Et il vaut mieux avancer un pas à la fois, que sauter et tomber 😉

      bises

      frédéric

  8. J’adore le titre de ce billet qui me parle vraiment.
    Long chemin, en pleine conscience vers la Joie d’être, la force en soi, la foi dans l’humanité malgré tout.
    Mon bonjour, des lumières, pour tous….
    Lôlà

  9. Bravo, il est toujours aussi plaisant de vous lire ! 🙂 D’autant plus lorsqu’il s’agit de quelque chose qui nous parle, qui résonne en nous…

    Au plaisir de vous relire très cher Ami 🙂 ,

    Sonny.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :