• Catégories

  • Chaque jour est le bon

  • Pages

  • Archives

  • J'ai été heureux de vous accueillir, vous les

    • 248,581 lecteurs depuis avril 2009

C’est des vrais ?

Il y a peu, comme tous les 15 jours, avec des membres de notre groupe, nous faisions zazen dans la nuit et le froid à 7:00 du matin, face à la Loire, à Nantes, dans un lieu qui a l’habitude d’accueillir des évènements culturels et artistiques. Certaines oeuvres sont d’ailleurs pérennes, comme les anneaux de Buren.

A cette heure, dans ce lieu, en hiver, peu de passage. Les grands jours nous pouvons entendre le pas pressé d’un jogger. Mais ce jour là c’est une bicylette qui roule derrière nous. Elle fait le tour, descend sur le chemin en caillebotis métalliques qui longe le fleuve. Le cycliste s’arrête, face à nous, mais dans le noir, nous ne pouvons rien voir. Nous sommes tous immobiles à goûter ces moments, posés, face aux embouteillages qui commencent sur le quai en face et aux allers et venues des trams. L’homme descendu de son engin, remonte vers nous, intrigué, et tout à coup se parle à lui-même d’une voix très forte comme pour se rassurer :

« c’est des vrais ou des faux ? »

puis nous découvrant bien vivants, malgré notre immobilité, il crie un « Je m’excuse » (sic) et repart en vélo.

aurions-nous pu rêver qu’un tel maître zen vienne ainsi nous donner ce si juste koan ?

Alors sommes nous vrais ou faux ?

En tout cas nous savons que nous pouvons être des oeuvres d’art !

♥ ॐ 🙂 ॐ ♥

Bookmark and Share

Publicités

20 Réponses

  1. ca me fait penser ça à la Caverne de Platon!
    Bonne vraie journée Frédéric! ((-:

  2. En pense-bête , j’ai écrit depuis longtemps sur le pare-soleil de mon (petit) véhicule , au gros feutre:  » tous des maitres du dharma ». afin de bien me souvenir que chaque évenement, chaque rencontre, pourrait être mis à profit pour éprouver sa pratique.
    je ne pense pas tous les jours à le mettre en pratique…
    tous des enseignants…
    le dharma vivant, déployé pour moi à chaque instant
    du grain à moudre .

    ps: sur le même pare- soleil, j’ai ajouté » dans 300 ans… »

    • Tu arrives encore à voir qq chose avec de tels pare-soleil ? 😆

      « dans 300 ans » c’est pour relativiser l’importance de ce qui est vécu ?

      merci pour ces conseils

      aller à ciao dans 300 ans (environ 😉 )

      chaleureusement

  3. 😉
    tu devrais aller voir le post que je viens de mettre sur mon blog..
    déjà rien qu’en lisant ta devise du jour ça m’a fait un grand sourire dans le coeur.. quel clin d’oeil encore une fois 🙂
    mais bon… un de +
    Bon week end à toi vrai Frédéric 🙂

  4. j’adore, j’adore, j’adore…et puis ça fait envie d’e^tre pris pour Bouddha ! 🙂

    • ahahaha
      cela ne te ferait partir que vers 5:45 pour rentrer vers 8:45 !
      ahahah c’est jouable pour être prise pour unE Bouddha 😆

      chaleureusement

  5. En tout cas c’est une réflexion qui ne laisse pas de marbre…
    ca me rappel mon sujet au bac en philo…il y a bien longtemps, mais je m’en souviens : « suis-je mieux placé pour savoir qui je suis ».
    Alors on peut mettre l’ensemble dans un shaker  » suis-je le mieux placé pour savoir si je suis vrai ou faux ? »

    bises (vrai même si virtuelles !! ;-))

    • j’attends la réponse à ton hypothèse …. 😆

      sinon c’est vrai qu’on ne peut pas rester de marbre, juste un peu de glace parfois suivant le temps 😉

      bises


  6. Oui,être authentique ou être infidèle à soi.
    Merci Frédéric:-)

  7. « nous faisions zazen dans la nuit et le froid à 7:00 du matin »

    C’est l’une des choses sympas dans le zen, ce côté décalé avec naturel et simplicité. On se réunit à 7 heure du matin pour s’asseoir dans le froid et la nuit, normal quoi :).

    Ceci dit c’est une question que nous pouvons nous poser à nous-même à chaque moment, « sommes-nous vrais », et pas que dans le zen. Agissons-nous d’une certaine façon pour sembler tel ou tel, ou parce que nous déployons ce que nous sommes en vérité ?

    PS : je n’ai pas encore eu l’occasion de vous le dire, mais ce blog est un beau blog, j’y viens fréquemment et avec plaisir.

    • Merci à toi Thomas

      Oui nous pouvons nous poser la question à tout moment pour toute activité
      sommes nous dans l’être ou le paraître
      mais au delà de la question pourquoi ne pas sentir en soir ce qui nous fait être authentique, plutôt que de se poser « négativement » la question ?

      chaleureusement

  8. D’accord avec Thomas pour le côté décalé et pour la beauté du blog que je visite chaque jour avec plaisir.
    Voici une anecdote qui me semble à propos.
    Je me suis retrouvée un jour, face à une voisine, à la campagne, nous parlions suite à un enterrement, à un moment de la conversation, elle avait hoché la tête et déclaré : « on sait-y quand on sait pas ! »
    A cela avait succédé un grand silence, tout était dit !
    bonne soirée Frédéric.

  9. Oui , commencer par regarder en soi-même….sans jugement et partir de là , commencer à se transformer, un grand « travail sur soi » !!!!
    Pratiquer tôt au froid oulala!!! j’attends le printemps…
    Belle journée

  10. Cette histoire est incroyable… Elle mériterait même d’être racontée pour de vrai !
    Une histoire qui un jour peut-être deviendra une légende ou bien en enseignement transmis de génération en génération sans sue l’on n’en connaisse plus l’origine. C’est le destin des grandes histoires !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :