• Catégories

  • Chaque jour est le bon

    décembre 2009
    L M M J V S D
    « Nov   Jan »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Pages

  • Archives

  • J'ai été heureux de vous accueillir, vous les

    • 247,614 lecteurs depuis avril 2009

L’art sans l’art

Quand on lit des textes sur le zen, cela a l’air parfois assez ésotérique et inaccessible.

« Celui qui est capable d’atteindre le centre de la cible sans arc & sans flèche, ce dernier est Maître, dans l’acception la plus élevée du terme, Maître de l’art sans art ; mieux, il est l’art sans art, à la fois ainsi Maître et non Maître. Par ce revirement, en tant que mouvement immobilie, danse sans danse, le tire à l’arc se fond dans le Zen ».

E. Herrigel

Mais en fait il y a quelque chose qui me semble plus simple, c’est de prendre conscience que le zen permet d’accéder au courant de la vie, tout simplement.

« Mushotoku : rien à obtenir, dans le Grand Véhicule, l’éveil est naturellement présent en chaque être. Il n’y a pas à le rechercher mais simplement à le laisse se déployer de lui-même »

Eric Rommeluère

Ce courant de la vie, c’est ce qui nous maintient en vie, ce qui nous fait aimer, ce qui nous fait unir, rêver, créer, être artiste …

«  voir un monde dans un grain de sable

et un ciel dans une fleur sauvage,

tenir l’infini dans la paume de la main

l’éternité dans une heure. »

William Bake

.

♥ ॐ 🙂 ॐ ♥

Bookmark and Share

Publicités

11 Réponses

  1. l’art sans l’arc alors!
    … :))
    …il cuisinait sans doute bien mais c’est Blake le William…
    rires…
    dsl pas résisté…
    bisou vaguement éveillé (oui je sais, je ris et j’écris les yeux fermés parfois… comment ça ça se voit!!! mais non justement pas…!!)
    Belle fin d’année à toi,
    car cet an neuf ne l’est bientôt plus, c’est dix!!!
    sourire ensoleillé mais givré

  2. Mot qui savonnent la planche au mental.
    Les koans sont des portes sans serrure dont l’ouverture est un retournement et non un geste.
    J’ai entendu Jacques Castermane évoquer des souvenirs de Maîtres Zen au Japon: foudroyant.

    • Les koan sont en général en effet des pardoxes qui empêchent de réfléchir d’une manière rationnelle, chaque solution trouvée ne peut convenir il ne reste plus qu’à trouver l’introuvé ! 🙂

      chaleureusement


  3. J’aime bien la citation de Mushotoku : rien à rechercher, simplement laisser se déployer…
    Sauf que le « simplement » n’est pas toujours si simple !
    Bises à toi Frédéric

    • Oui tel est un paradoxe, nous avons perdu la simplicité au profit de la complexité
      mais la réponse au paradoxe est que nous pouvons quand même trouver l’un au sein de l’autre
      C’est certes difficile mais « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. » (Sénèque)

      bises


  4. […] tout cas nous savons que nous pouvons être des oeuvres d’art […]

  5. « Tenir l’infini dans la paume de sa main »…
    Que m’arrive-t-il ? Depuis avant hier, lorsque je lis quelque chose qui me touche, la vibration fait fuir les mots.
    A bientôt Frédéric

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :