• Catégories

  • Chaque jour est le bon

    décembre 2009
    L M M J V S D
    « Nov   Jan »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Pages

  • Archives

  • J'ai été heureux de vous accueillir, vous les

    • 250,126 lecteurs depuis avril 2009

La pensée tenace de délivrer les êtres

Les voeux de bodhisattva sont des voeux qui semblent inatteignables :

Même si les êtres sont en nombre infini, je fais le voeu de les sauver.

Même si les passions sont inépuisables, je fais le voeu de les trancher.

Même si les enseignements sont innombrables, je fais le voeu de les mettre en pratique

Même si la voie de l’éveillé est insurpassable, je fais le voeu de la réaliser.

mais avoir la pensée de toujours agir pour aider les êtres à moins souffrir permet, malgré nos difficultés, de parfois être déjà réellement soutenant dans de petits actes.

« Visez toujours la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles. »

Les Brown.

C’est pourquoi malgré la grandeur des voeux on peut déjà se centrer sur nos proches : famille, voisinage, relations professionnelles, pour mettre en oeuvre ces voeux. Il me semble que ce qui est important c’est de prendre quotidiennement ces voeux pour qu’ils soient de plus en plus ancrés en nous, plutôt que d’attendre à être prêt à être idéal.

« Dès l’instant où l’esprit a embrassé la pensée tenace de délivrer la masse illimitée des êtres, il a beau être parfois endormi ou dissipé: les flots de ses mérites vont sans cesse grossissant, pareil à l’infini de l’espace.

Cela, le Buddha lui-même l’a déclaré, avec preuves à l’appui, dans la Subâbupricchâ , en faveur des êtres qui n’ont qu’un idéal inférieur.

Celui qui forme le bienveillant projet de guérir quelques hommes de leurs maux de tête acquiert un immense mérite: combien plus celui qui veut les affranchir tous d’une infinie souffrance et les doter d’infinies qualités! »

Shantideva

Cette compassion qui semble « merveilleuse », je dirais qu’elle est « utile » dans un premier temps voir même simplement rationnelle in fine.

Prenons l’exemple des problèmes climatiques actuels. Si les pays riches vont aider un tout petit peu les pays pauvres, ce n’est pas que par une compassion détachée, mais pour éviter d’avoir à payer bien plus plus tard quand ces pays seront complètement acculés et créeront de grandes exodes climatiques.

Des scientifiques pensent aussi que la solidarité fait partie des critères darwiniens qui ont permis la sauvegarde de l’espère humaine jusqu’à ce jour.

«  Il y a 4 bonnes raisons darwiniennes pour que les individus soient altruistes, généreux ou « moraux » les uns envers les autres :

1.par l’apparentement génétique (on aide ceux dont on se sent proche pour préserver le patrimoine génétique)

2.la réciprocité, complémentarité, remboursement des faveurs données et le don de faveurs en « anticipant » un remboursement. (Ce qu’on appelle aussi le potlach : don / contre don)

3.l’avantage de se faire une réputation de générosité et de bonté qui complète les premiers points (on apparaît comme « fiable »)

4.l’avantage de la générosité ostensible comme moyen d’acheter une publicité authentique et impossible à imiter (« regarde comme je te suis supérieur, je peux me permettre de te donner … ou de me mettre en danger pour protéger le groupe ») . »

Richard Dawkins

♥ ॐ 🙂 ॐ ♥

Bookmark and Share

Publicités

24 Réponses

  1. Faire appel à Darwin ou Shantideva… Je veux bien, et certainement d’autres aussi sont d’accord.
    Je me demande si l’actionnaire de mon banquier sera d’accord, lui. Mais je suis un mauvais exemple. Mieux vaudrait demander aux actionnaires des sociétés qui délocalisent, par exemple. Mais ce n’est pas le pire exemple.
    Tiens : rien que la « morale » ordinaire, qu’est-elle devenue ?
    Ou alors, je ne regarde pas les bonnes infos.
    Parfois je me demande à quoi sert de prêcher les convaincus. Mais après je relis Shantideva ou un autre.
    🙂

    • Bon la question me paraît bonne
      toutefois je ne cherche pas à prêcher, et si je cherchais à le faire, je serais bien prétentieux dans un lieu si modeste
      en même temps qui est convaincu (en un mot j’entends) de quoi ?
      Voudrais tu dire que les personnes qui viennent ici sont convaincues que la solidarité et la compassion font parties des valeurs essentielles à la survie de l’espèce ? Toi même semble, avec légtimité, le mettre en doute face à la réalité qu’on peut découvrir aux actualités
      Je suis plutôt un être de croyances, c’est à dire de doutes
      car croire c’est douter qu’on puisse être certain
      j’essaye de garder au cours de ma vie, les croyances qui semblent confirmer par mon expérience (un champ d’expérimentation donc bien limité donc non scientifique, d’où la croyance plutôt que la certitude)
      et je crois qu’en effet le pouvoir de l’ego est celui qui a le plus facilement le dessus dans le quotidien, mais qu’à très long terme seule la prise en compte de lois (dont celles imposant une solidarité) qui régulent & réduisent ce pouvoir, permet la sauvegarde et le développement de notre espèce.
      Je dirais pour être en accord avec toi, qu’en ce moment nous nous éloignons bcp de la mise en pratique de cette hypothèse, c’est le côté obscur de la Force qui prend le dessus 😉 mais à contrario on peut voir qu’on se rapproche comme jamais de la fin de l’espèce !

      Darwin et Shantideva s’expriment dans deux champs complètement différents, mais c’est un peu mon principe d’essayer de voir comment les niveaux de compréhensions différents peuvent aller dans le même sens ou pas dans le système global.

      amitié


      • En fait, je trouve merveilleux que Darwin et Shantideva se rapprochent ( l’idée de la solidarité comme valeur de survie pour l’espèce m’était déjà connue, est-ce que je l’ai lue dans Darwin ou ailleurs ? Me souviens pas.) mais dans mon commentaire j’avais choisi de parler d’autre chose. Je ne mets pas doute cette valeur, pas du tout. Je mets en doute la volonté des gens (en général) de penser à plus tard. Ceux qui te lisent ont déjà cette ouverture, cette préoccupation, au delà du souci de leur bien-être, du moins je le suppose. Ceux-là sont les convaincus dont je parlais, et quand je parle de prêcher, j’utilise simplement l’expression telle qu’elle existe.
        Tout à l’heure je me sentais stupide de me faire du souci pour ce qui arriverait dans le monde après ma mort… Et, pour me sentir moins stupide, je me suis répondu que mes enfants y seraient, eux, dans ce monde-là ! 🙂
        Tu dis aussi : croire, c’est douter qu’on puisse être certain. Je ne suis pas d’accord avec cette assertion. On peut « croire » parce qu’on est certain, sauf qu’on n’est pas assez réalisé pour en avoir la preuve. Ou qu’on n’a pas les moyens de se payer un voyage en Australie pour vérifier qu’elle existe. Dans cet ordre d’idée, le Bouddha n’avait pas besoin de croire à quoi que ce soit. Moi je crois parce que je suis petite, mais… certaine d’avoir raison de croire (Et cela n’engage que moi). Et j’attends le moment ou je n’aurai plus besoin de croire 🙂

        • Merci chère Mifa de ta réponse très claire. Je ne sais pas de quoi sont convaincus les personnes qui lisent ce blog, ayant une personnalité un peu diverse, je suppose que certaines viennent plus pour le côté plus politique, anarchiste, qu’il peut parfois y avoir 😉 , d’autres pour le côté bouddhiste, d’autres j’espère pour qq chose de plus, car finalement je ne me sens pas vraiment chacune de ces choses, et même un peu plus que toutes réunies. mais pour être franc je ne me pose pas trop la question, c’est plus lié à un questionnement personnel, et c’est pourquoi une autre fois je parlais de pause en disant que j’avais l’impression de me rabacher, car finalement, j’en reste peut être aux mêmes questions 😆

          Merci en tout cas encore une fois pour ta réponse claire

          bises


  2. Les voeux de bodhisattva…j’en ai vu (enfin des representations) de magnifiques au Musée Cernushi…si tu passes par là…en fait je crois que les bodhisattva existent en vrai…aujourd’hui on pourrait les appeler des Hommes de bonne volonté ?

    Je te souhaite une fête douce et soyeuse, paisible et simple….pour toi et les tiens !

    et merci pour tes écrits….mais tu blogues trop vite pour moi….j’suis un peu lente comme fille !

    • OUi OUi ce musée fait partie de mes listes à voir quand j’aurai le courage de passer par Paris
      la dernière fois je me suis fait le musée des Arts Premiers en une journée
      et la fois précédente le Musée Guimet
      tout cela demande bcp d’énergie malgré toutes les richesses visuelles et culturelles qu’on emmagazine.

      Bodhisattva, humains de bonne volonté, oui sûrement, étymologiquement c’est un peu plus puisqu’il s’agit d’êtres d’éveil, pour en être complètement là il faut sûrement être déjà un humain de bonne volonté, un être de bien.

      Oui oui peut être que je blogue trop vite ? Je le note, le temps que cela mûrisse
      il y a le paradoxe de sentir qu’il y a tellement à dire, et celui de savoir que parler parler n’est pas suffisant mais que le silence est d’or aussi (parfois aussi le silence dort :lol:)

      les fêtes de Noël seront en famille, pour celle de la fin de l’année, je n’en ai pas encore idée, carpe diem 😉

      à toi aussi de belles fêtes en famille, pleines de joie


  3. Je crois que j’aurais répondu un peu comme Mifa…! :o)
    Cela dit, je serais aussi un peu lente, comme fille, si j’étais une fille…!
    Pourquoi faut-il que nous soyons tous obligés de tout faire à cent à l’heure, dans ce monde où, scotchés à leur téléphone portable, les gens ne prennent plus le temps de contempler la beauté qui les entoure, ou simplement les autres humains qui croisent leur route.
    Ces portables qui sont surtout des bouées de sauvetages auxquelles tous ces naufragés de la solitude et de l’ennui se raccrochent pour rester reliés, par le biais de conversations d’une stérilité stupéfiante, à ceux qu’ils aiment ou qui les aiment, et se sentir un tout petit peu moins seuls.

    • je ne dirais pas que les portables sont des bouées de sauvetage pour naufragés de la solitude, je trouve au contraire qu’ils peuvent être des outils merveilleux de communication pour certaines personnes qui n’ont pas d’autres possibilités d’être reliées à ceux qu’ils aiment, la parole il me semble reste l’outil le plus performant qu’on ait à notre disposition pour dire les choses, et il y a des choses stériles peut être oui mais qui font un bien fou
      parce que finalement que vaut il mieux ? des paroles stériles ou pas de paroles du tout ?

      • La parole est un vecteur de communication, mais il y en a bien d’autres

        si une parole fait un bien fou elle n’est pas stérile mais très productive au contaire ! 😉

        bises


    • Mais qui dit cher Laurent que nous soyons obligés de vivre à 100 à l’heure ?
      Si nous le faisons nous nous faisons tous ôter des points sur notre permis de vie 😉
      Je connaissais qqn qui bossait dans le milieu des centrales nucléaires et qui pressurait ses cadres en leur demandant de fonctionner à 120 % ! QUand j’ai appris cela de la bouche d’un cadre je lui ai demandé pourquoi il n’avait pas répondu qu’il suffisait de regarder comment fonctionne une centrale nucléaire qui fonctionne à 120% (Tchernobyle par exemple)

      QUant aux portables je ne suis pas si sûr que ce soit des bouées pour les esseulés, mais je connais pas bien leurs possibilités et fonctionnement, il me semble que Internet rempli plus ce rôle
      le portable n’est il pas plus lié au désir de tout contrôler à tout moment ? être joint partout, savoir où est l’autre à tout moment ?
      Twitter en est la belle émergence je trouve

      amitié


  4. J’ai lu attentivement et j’espère, humblement, comprendre la beauté et l’utilité de cet enseignement.

  5. Bonsoir Lung-Ta 🙂 Je réserve la venue sur ton blog à des moments de tranquillité – je te remercie de tes visites , j’en suis vraiement honnorée . Je ne supporte plus les histoires de Père Noël , ce mensonge servi aux enfants innocents qui seront blessès quand ils découvriront que tout est faux et que c’est leur parents qui leur ont menti ( ce fut mon cas – une véritable douleur pendant des années tant j’avais confiance ! ) Se libérer du mensonge soi-même est déjà tellement difficile …la contemplation du Cosmos et des beauté de la Terre devrait être enseignée aux tout-petits car elle est la seule source de réconfort dans un monde sordide …et peut-être qu’alors il le serait moins ! La nouvelle année arrive , permets-moi de t’offrir les meilleurs voeux de santé en premier , accompagné de la Paix ( mais tu en es plus proche que moi cher Lung-Ta )
    Voeux à partager avec la Communeauté Boudhiste toute entière par toute la Terre , et de tout coeur :-)))

    • Très chère Bernache, vient plutôt ici quand tu es énervée ! hahaha

      Le Père Noël ce peut être aussi une façon de mettre de la poésie dans la vie
      Mais bon je rêve, le Père Noël a été créé par Coca Cola, et maintenant Noël est fêté dans le monde entier par toutes les religions pour pouvoir faire une fête avec l’offrande de cadeaux aux enfants, la nouvelle religion Libérale a gagné 😉

      Ahahaha je ne suis pas sûr d’être plus proche de toi de la Paix 😆
      en tout cas pour ma part je dirais que ce n’est pas avec la communauté bouddhiste que j’ai envie de partager ces voeux, mais avec la communauté de tous les êtres vivants du monde entier (rien que cela 😉 )

      Je te souhaite aussi de la sérénité et de la joie malgré tous les malgré


  6. Rapport à l’évocation climatique de ton article à propos de la générosité des pays riches envers les pays « pauvres » je déduis qu’en toutes choses malheur est bon au sens globale de ce que l’humain peut en faire dans son chemin de vie.
    Et puis j’ai « craqué » pour une bd zem, un contact concret avec ton blog vraiment unique.
    Merci pour cela Frederic.

    Chaleureusement !

    • Bon je ne dirais pas qu’à toute chose malheur est bon, surtout quand pour qui vit dans le malheur !

      une petite citation d’Ormesson :
      « Contrairement à ce que croient les pauvres, l’argent ne fait pas le bonheur des riches. Contrairement à ce que croient les riches, il ferait celui des pauvres. »

      non mais, sans aucun jugement, simplement dire que bcp d’actions positives ont des motivations égoistes

      Mais là je peux dire que tu as fait une bonne action, pour toi 😉 , en achetant la BD de Zem, tu la recevras dans +/- 8 jours normalement (décalage avec fêtes ?)
      souhaites tu une dédicace numérique ?

      chaleureusement

      • d’ Ormesson a dit des tas de choses intelligentes. Je l’adore depuis que je l’ai entendu dire à la télé que les machines le rendaient bête – à propos du fait qu’il n’avait pas de permis de conduire. ( Comme moi !)

      • Oui pour la dédicace numérique ! ! ! je suis curieux de savoir ce que zem a à me dire !

        « En toute chose malheur est bon… « je me souviens de ces jeunes enfants Suisse qui s’exprimaient à propos de la souffrance dans le monde disant que si tout cela avait au moins un sens c’était celui du developpement de la compassion.

        rapport à l’animation:
        Mais qu’est ce donc ?????????? COMESTIBLES ???!

        • ahahaha, l’animation était là pour illustrer le côté BD, elle s’appelle worm, donc on peut considérer que ce sont des vers, maintenant à toi de considérer en fonction de ta culture si c’est comestible 😆

          chaleureusement

    • Oui pour la dédicace numérique ! ! ! je suis curieux de savoir ce que zem a à me dire !

      “En toute chose malheur est bon… “je me souviens de ces jeunes enfants Suisse qui s’exprimaient à propos de la souffrance dans le monde disant que si tout cela avait au moins un sens c’était celui du developpement de la compassion.

      rapport à l’animation:
      Mais qu’est ce donc ?????????? COMESTIBLES ???!

      Amitiéssssss

  7. ptite pause, le cuistot se transforme en fée noël…
    joyeux noël et plein de joie et de surprises à toi
    à tout bientôt
    bises épicées

  8. […] Finalement, la générosité, expression concrète de la gentillesse, ça rapporte. Donner crée une dette et engendre un cercle vertueux. Marcel Mauss, anthropologue, a analysé son importance dans la société humaine. Le don crée du lien social et s’accompagne de l’obligation de recevoir et de rendre. […]

  9. […] à dire qu’au delà du fait d’avancer sur la Voie, on cherche à devenir soi-même une aide et un soutien pour les autres êtres vivants, à développer la […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :