• Catégories

  • Chaque jour est le bon

    décembre 2009
    L M M J V S D
    « Nov   Jan »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Pages

  • Archives

  • J'ai été heureux de vous accueillir, vous les

    • 260 004 lecteurs depuis avril 2009

Prendre refuge hors les murs. 2 / 3

tsai chih chung jouvences  _278_0033

(dessin de Tsai Chih Chung – Editions Jouvence)

Comme je l’ai dit hier je suis sorti de cette nuit de méditation avec des questions importantes pour moi, sur ma pratique.

Comme je l’expliquais, il y eu des moments plus délicats que d’autres, ma question est, est-ce que dans l’état éveillé on est plus à l’écoute des douleurs et qu’on se repose immédiatement, ou faire cela est fuir ce qui surgit ?

Cétait une nuit spéciale, tels des « bouddhas », nous pratiquions pour aller jusqu’à l’éveil et je suis resté sans avoir l’impression de lutter, ressentant d’une manière intuitive qu’il y avait quelque chose à vivre dans ce moment. Mais une telle sensation, ne peut elle être un nouveau piège du mental ? Comme de vouloir pratiquer pour l’éveil ?

Eric Rommeluère nous dit que lors de méditations particulières  comme celle-ci, il est intéressant de persévérer jusqu’au bout et de considérer chaque instant, même ceux où l’on est fatigué ou moins à l’aise, comme des moments précieux qui nous guident et nous inspirent.

En fait, d’être ainsi en harmonie avec cette attitude de méditation du Bouddha, nous amenait, il me semble, à toucher une attitude surprenante d’ouverture, de tendresse vis à vis de soi-même tout en vivant une grande rigueur. Il me semble que ce qui résout ce paradoxe c’est l’état d’esprit, avoir un esprit vaste pour accueillir ce qui se passe sans être dans la violence.

« Il faut savoir parfois refuser certaines situations, apprendre à dire non. Nous devons savoir ce qui est bon et ce qui n’est pas bon, ce qu’il faut accepter et ce qu’il ne faut pas accepter, pour nous, mais avec un esprit vaste, non avec un esprit mesquin. »

Eric Rommeluère

Ce que dit dans d’autres mots Pema Chödrön, en parlant aussi de la méditation , ce travail quotidien pour faire face à soi-même et arrêter de fuir :

« Le Bouddha a enseigné que la souplesse et l’ouverture apportent la force et que fuir toute situation dépourvue de terrain ferme affaiblit et entraîne la souffrance.

Mais est-ce que nous comprenons que bien connaître la tendance à s’enfuir, c’est la clé?

L’ouverture ne résulte pas de la capacité de résister à ses peurs, mais de celle de bien les connaître.

Au lieu d’attaquer ces murs et ces barrières avec un marteau de forgeron, on y prête attention.

Avec douceur et honnêteté, on se rapproche de ces murs. A force d’y toucher, de les sentir, on arrive à connaître leur forme.

On reconnaît ses aversions et ses besoins maladifs. On se familiarise avec les croyances et les stratégies qui servent à les construire.

Quelles sont les histoires que je me raconte? Qu’est-ce qui me repousse et qu’est-ce qui me séduit? On devient curieux de ce qui se passe.

Sans qualifier ce qu’on voit de juste ou de faux, on regarde simplement, aussi objectivement que possible. On s’observe avec humour, sans devenir trop sérieux ni moralisateur, ou obsédé par l’examen.

D’année en année, on s’entraîne à rester ouvert à tout ce qui surgit.

Lentement, très lentement, les fissures des murs s’élargissent et, comme par magie, la bodhichitta peut circuler librement. »

Je terminerai demain cet article par la prise de conscience de l’engagement vis de soi-même que l’on se fixe en prenant refuge.

abonnezvous

10 Réponses

  1. […] prenez la parole Prendre refuge hors … sur Le véritable sens du vide c…lungtazen sur Prendre refuge hors les murs. […]

  2. Coucou,
    bravo déjà pour cette belle expérience et ce beau partage entre amis.
    Juste pour faire un parallèles.
    J’ai passé une nuit dans un refuge en montagne y’a pas longtemps.
    Il faisait un froid de chien.
    On a dormit par terre.
    Et en fait c’est vrai que dans ce moments là on va au bout de ses limites.
    Une force insoupçonnée jaillit.
    C’est énorme de le vivre.
    Mais le seul fait de vivre est éveil.
    Je pense que l’éveil est simplment d’exister.
    De réaliser : ah mais j’existe !
    Je suis en vie…
    Je ressens…
    Je souffre… je suis heureux..
    J’existe.
    Je vis a travers ton récit ta nuit de méditation.
    Merci
    C’est bien d’aller au bout pour voir la rudesse.
    Pour voir le confort qui est le notre aussi
    ++

    • Merci à toi cher Gontran pour ce partage
      Certainement que l’éveil doit être cette conscience de la vie en soi, que notre existence est vie, que cela ne se limite pas à notre personnalité actuelle définie socialement, mais est en lien avec ce courant de vie dont l’instant présent que nous vivons est le résultat actuel et provisoire
      Je pressens que cela doit être aussi lié à sentir cette vie partout, et donc d’avoir un regard et des attitudes compassionnelles au de là de nous
      et enfin en effet comme tu le dis, ne pas fuir, voir la rudesse et le confort

      chaleureusement

  3. Bien d’accord avec toi. (Zuteu…) mais tant pis ! 😉
    Enfin, se regarder avec humour… je ne suis pas très douée.

    • Ne t’inquiète pas chère Mifa, nous trouverons bien d’autres sujets de désaccords 😆
      (et je pense que tu as bcp d’humour même vis à vis de toi même ! 😉 )

      amitié

  4. P;S; Mais avec curiosité, oui, même si je pars en courant quelquefois. C’est bien ce que tu dis : savoir comment on fonctionne.

  5. […] prenez la parole Lucio sur Prendre refuge hors les murs. …Mifa sur Prendre refuge hors les murs. …Mifa sur Prendre refuge hors les murs. …Gontran sur Prendre refuge hors les murs. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :