• Catégories

  • Chaque jour est le bon

    novembre 2009
    L M M J V S D
    « Oct   Déc »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Pages

  • Archives

  • J'ai été heureux de vous accueillir, vous les

    • 250,065 lecteurs depuis avril 2009

Les promesses de l’optimisme


article de La Libre Essentielle

De récentes recherches le prouvent : une attitude optimiste face à la vie est le remède le plus puissant et le moins coûteux que l’être humain ait jamais eu à sa disposition.

Martin Seligman est né pessismiste. C’est probablement la raison pour laquelle il passe sa vie à défendre les vertus de l’optimisme. Professeur de psychologie à l’Université de Pennsylvanie, cet homme au faciès arrondi de bonne humeur est devenu le chef de file d’un nouveau courant de la psychologie : la Psychologie Positive. Car, pour lui, « être psychologue représente bien davantage que soigner des maladies mentales. C’est aussi, et peut-être avant tout, aider les gens à sortir le meilleur d’eux-mêmes. » Longtemps, la psychologie ne s’est intéressée qu’aux émotions négatives. On savait que des sentiments comme la peur ou la colère permettent de déclencher les réflexes nécessaires à la survie. Le rôle des émotions positives était moins clair. À l’Université Cornell aux États-Unis, la psychologue Alice Eisen a demandé à des personnes de compléter des suites de mots par un mot en accord avec les précédents. Par exemple : nuit, marché et humour pouvaient être complétés par le mot noir. Invariablement, les personnes réussissaient le test avec plus de facilité si elles étaient de bonne humeur et capables d’optimisme. Une série d’autres tests confirment ces résultats : un état d’esprit positif améliore les capacités cognitives et stimule la créativité.

Ainsi, les personnes d’humeur chagrine se concentrent sur des détails, alors que les gens joyeux tiennent compte de l’ensemble de l’information et sont prêts à remettre leurs croyances en question. Pour Barbara Fredrickson, directrice du laboratoire de recherche sur les émotions positives à l’Univer sité du Michigan, le fait de pouvoir éprouver des sentiments positifs représente un avantage évolutif considérable. La démonstration est évidente : en augmentant les capacités d’imagination, une attitude optimiste permet d’inventer de nouvelles solutions, et, donc, aide à mieux résister face aux évènements traumatisants de l’existence. De plus, le fait de cultiver des émotions positives permet de se sentir mieux dans sa peau et, par conséquent, renforce les liens sociaux indispensables à la survie de l’individu.

Vivre mieux et plus longtemps

L’avantage des émotions positives ne s’arrête pas là. En effet, plusieurs études épidémiologiques montrent un bénéfice de l’optimisme sur la santé du corps. Ainsi, par exemple, dans les années 1940, des chercheurs de Harvard ont suivi plusieurs centaines d’hommes après les avoir classés sur une échelle d’évaluation allant de très pessimiste à très optimiste. Vingt ans plus tard, la qualité de leur santé se révéla en relation étroite avec leur degré d’optimisme au départ de l’étude. Une étude similaire, menée dans le département de psychologie de la Mayo Clinic, a été poursuivie sur une période de trente ans. Les résultats sont tout aussi concluants puisque les optimistes ont vécu 19% plus longtemps et ce, avec des capacités physiques et une qualité de vie nettement meilleures que celle des pessimistes. Et, plus récemment, des psychologues de l’Université du Kentucky ont montré que des religieuses qui connaissent la joie, la bonne humeur et l’optimisme vivent, en moyenne, dix ans de plus que celles qui cultivent des pensées pessimistes. Le constat est donc sans appel : il existe un lien entre la qualité de nos pensées et la santé de notre corps. Et les récents progrès de l’imagerie neurologique permettent de mieux en comprendre la nature. Ainsi, à l’Université du Wisconsin,  Richard Davidson a montré que les émotions négatives activent le cerveau droit et enclenchent la réaction de stress qui, si elle perdure, compromet les défenses immunitaires de l’organisme et génère toute une série de maladies. À l’opposé, les émotions positives sont plus spécifiquement gérées par le cerveau gauche et, de là, elles stimulent l’immunité et elles activent le système nerveux responsable du relâchement et de la récupération du corps. Le doute n’est donc plus permis : l’optimisme joue un rôle protecteur et réparateur pour la santé.

La sagesse d’un cardinal

Après avoir consacré les années 1990-2000 à la recherche sur le cerveau, l’American Psychological Association a décidé de consacrer la décennie 2000-2010 à la Psychologie Positive. Certains y voient une réponse au malaise qui se répand dans nos sociétés modernes. Peut-être. En tous les cas, c’est l’occasion de se rappeler qu’une approche positive face à la vie prépare un futur positif. Inventif et en pleine santé, l’optimiste crée les conditions favorables pour que ses désirs se réalisent. Au XVIIe siècle, déjà, le cardinal Mazarin demandait à toute personne désirant entrer à son service si elle estimait avoir de la chance dans la vie. En homme d’État avisé, il savait s’entourer de gens optimistes afin de créer l’enthousiasme nécessaire à la réussite.

Thierry Janssen, l’auteur de ces lignes, est médecin, psychothérapeute et auteur des livres Le Travail d’une vie (Robert Laffont 2001) et Vivre en paix (Robert Laffont 2003).

Alors maintenant comment fait on pour changer d’état d’esprit, pour être optimisme et répandre cette joie autour de nous ? J’attends vos réponses avec enthousiasme 😀

.

♥ ॐ 🙂 ॐ ♥

Bookmark and Share

Publicités

25 Réponses

  1. Bonjour,
    Bel article du matin avec un soleil levant sur l mon ordi…
    Envie juste de dire : on cultive d’abord son propre jardin, avec joie, on l’apprend, on l’arrose, on le cajole, on regarde au delà quand la fleur tarde à s’épanouir ou quand une forte grêle a fait son travail pour nous montrer encore un peu d’impermanence…Et alors, oui, on envoie le sourire, une fois qu’il a pris racine en son jardin, il rayonne. Dans le Monde, auprès de chacun, notre sourire sera chez lui, sans jamais rien attendre en retour. Gouttes de pluie, vol d’hirondelles, instants de nous.

    • Merci de cette belle réponse Lôlà
      Mais comment créer cette joie quand elle n’est pas là
      Je connais des tas de personnes qui sont tristes et pessimistes, et la vie leur prouve qu’elles ont raison 😉
      on peut leur soit optimiste, ce n’est pas suffisant 😉

      chaleureusement

      ▷ frédéric


  2. Bonjour,
    Bel article du matin avec un soleil levant sur mon ordi…
    Envie juste de dire : on cultive d’abord son propre jardin, avec joie, on l’apprend, on l’arrose, on le cajole, on regarde au delà quand la fleur tarde à s’épanouir ou quand une forte grêle a fait son travail pour nous montrer encore un peu d’impermanence…Et alors, oui, on envoie le sourire, une fois qu’il a pris racine en son jardin, il rayonne. Dans le Monde, auprès de chacun, notre sourire sera chez lui, sans jamais rien attendre en retour. Gouttes de pluie, vol d’hirondelles, instants de nous.

  3. Tout d’abord je voudrais dire que je pense que les gens joyeux se concentrent aussi sur des détails mais ce ne sont pas les mm détails que ceux que retiennent les gens d’humeur chagrine ..

    Bon alors mon 1er truc pour changer d’état d’esprit :
    1) je me gausse d’être une personne plutôt souriante, mais le truc c’est que maintenant, je souris dès que je me réveille, truc dont j’ai eu l’idée à force de lire ça :  »
    Détendez-vous, relâchez vos épaules et laissez vos lèvres monter vers le ciel.
    Un sourire sincère offert à une personne peut faire sourire par réaction en chaîne
    jusqu’à 500 personnes dans une journée 😉  »
    que quelqu’un que je ne nommerai pas me répétait inlassablement, l’air de rien … 😉
    Alors donc, je souris à peine j‘ouvre un œil, et même plus précisément, je ME souris. Ce qui dégénére irrémédiablement en pitreries devant le miroir et me met de fort bonne humeur.
    Faut dire que trouver le moyen de sourire à une nana qu’a encore les trois quarts du cerveau en plein sommeil paradoxal (surtout avec la bobine que jme trimballe en ce moment, le gros nez rouge tout ça) je te jure qu’ya pas de quoi rire ! enfin de quoi pleurer veux je dire !
    Enfin bref, ça je trouve que c’est un super truc car ça colore l’humeur de toute la journée. La preuve, c’est qu’avant, à chaque fois que je me réveillais « mal » (en larmes, mauvais rêve, etc) je me disais que ça irait mieux demain ce qui fait que je paumais une journée.
    2) j’applique le principe des petits riens de rien du tout qui changent tout.
    Explication : souvent lorsqu’on pense changement on pense changement RADICAL. Grossièèèèèèèèèèèèèèèère erreur !!!!! Jme suis aperçue à mes propres dépens que quand on veut changer radicalement ça marche jamais. Et non seulement ça marche pas mais c’est complètement déprimant puisque ayant le désir de changer on n’y arrive pas donc on a une sensation d’échec. C’est pas ça qui va nous mettre de bonne humeur isn’t it ?
    Par contre si on décide de changer un petit truc et qu’on s’y tient (sourire tous les jours par ex) (ou alors économiser l’eau – c’est un truc que perso je fais depuis longtemps, qui est bon pour la planète, et qui par conséquent ne peut que rendre joyeux ! Quand je pense à ma mère, (pourtant elle a connu les privations, la guerre tout ça…. ) qui laissait couler l’eau à flot, les lumières allumées dans toutes les pièces, etc…)
    Bon où en étais je ? Ah oui, les petits trucs.
    D’ailleurs j’ai suggéré à mon fils, qui est un jeune adulte grand et fort , de mettre ce principe en application : plutôt que de se mettre à un régime draconien qui dégénère immanquablement en boulimie furieuse au bout d’une semaine, de se tenir à ne plus consommer du tout un truc qui fait grossir (par ex ses steaks hachés par trois.. !!!!!!) pour petit à petit changer sa façon de s’alimenter (c’est un souci énorme pour moi que la désastreuse façon de se nourrir de mon fils)
    Oui alors donc je me suis éloigné du sujet, comme d’hab, je voulais juste dire que pour cultiver la joie, vaut mieux faire des petits trucs qui marchent que des grands qui marchent pas !
    Je m’arrête là car je veux pas non plus monopoliser tout l’espace des comms !
    Bonne journée pleine de joie Frédéric !
    ambre ♪ ♫

    • Merci beaucoup chère Ambre pour cette longue réponse bien complète

      Donc s’inétresser à des petits détails permettraient cette joie, malgré tous les malgré
      Très belle idée, j’aime bien 🙂
      En effet j’adhère au fait que de se fixer de grans idéaux est le meilleur moyen pour ne rien réaliser.
      c’est aussi très à la mode dans les entreprises sous le nom japonais de Kaisen :
      ::::::::::::::::::::::::::::
      La méthode Kaizen d’améliorations incrémentales et continues est un concept de gestion initialement japonais pour un changement (amélioration) progressif et continu (incrémental).

      Kaizen est réellement une philosophie de mode de vie. Il suppose que chaque domaine de notre vie mérite à être constamment amélioré. La philosophie Kaizen est sous-jacente à beaucoup de concepts de gestion japonais comme : Contrôle Qualité Totale, Cercles de Contrôle Qualité, activités en petit groupe, relations de travail.
      ::::::::::::::::::::::::::::

      bon mais là nous ne parlons pas de meilleur rendement ;-))

      et merci pour le rappel de la révolution du sourire 🙂

      Je vais tâcher de me rappeler de me réveiller avec le sourire, pour ne pas paumer une journée 😀

      En échange voilà ce que je peux vous conseiller à toi et ton fils : Ton corps n’est pas une poubelle : Enfin un guide de santé facile à digérer à l’usage des enfants et de leurs parents

      je t’embrasse

      ▷ frédéric

  4. ben moi j’ai pas de mal à être joyeuse…je suis comme ça ! Merci les parents ! Rares sont les momnets où je suis triste mais quand ça arrive, je ne fais rien. Je n’esaie pas de combattre, j’attends que les nuages passent. Moi y’a un truc que je fais tout le temps. Je souris aux gens. Partout. il est bien rare que l’on ne me rende pas ce sourire Tiens je t’en offre un 🙂 timide mais bienveillant. Important la bienveillance peut-être autant que l’optimisme

    Have a smily day !

    • Bel héritage que t’ont donné tes parents, merci à eux ! 🙂
      Je n’ai pas eu cet héritage, mais plutôt celui de malgré tous les malgré il faut se battre 😦
      alors la joie et le sourire est tout un apprentissage pour moi 🙂

      Pour le sourire ainsi partagé revoir la révolution du sourire dont parlais Ambre plus haut.

      bises 🙂

      ▷ frédéric


  5. Ton enthousiasme me dit que quelque part tu as touché l’esprit Joyeux en Toi .

    Nous sommes profondément Joyeux..
    L’enfant en nous qui sautait dans les flaques d’eau en posant un regard neuf sur le monde était Joyeux.
    Il manifestait la vie.

    Alors laissons le s’exprimer .
    Face à tout ce que nous « savons faire  » ouvrons la porte à ce que nous » ne savons pas « ,
    Parmis nos certitudes laissons une place à ce que l’on attend pas .

    Je ne sais pas vraiment être optimiste sans pour autant être pessimiste..
    Certains jours la vie me gâte, d’autres je trouve qu’elle me blesse..
    Mais l’enfant Joyeux en moi aime la Vie sous tous ces aspects..en un sourire .

    • Merci pour cette idée d’ouvrir la porte à ce que nous ne savons pas
      cette ouverture vers l’incertain me plait bien, elle colle bien avec la vie je trouve

      Pour ma part je pourrais chercher loin l’enfant joyeux qui sourit, je ne suis pas sûr d e le trouver en moi 😉

      je t’embrasse

      ▷ frédéric

      l’enfant qui saute dans les flaques, cela me fait penser à une comptine qu’on chantait avec mes filles :

      Mimi Cracra
      L’eau, elle aime ça
      L’eau, moi j’adore ça
      Ca dégringole
      Et je rigole

      Mimi Cracra
      L’eau, elle aime ça
      Tant pis si ça mouille
      Je fais des patouilles

      Mimi Cracra
      L’eau elle aime ça
      Encore un peu d’eau
      Pour Mimi Cracra

      Il pleut, il mouille
      C’est la fête a la grenouille
      Je compte les gouttes
      C’est le paradis
      J’ouvre la bouche
      C’est bon la petite douche
      J’écoute les gouttes
      Sous mon parapluie

      Mimi Cracra
      L’eau, elle aime ça
      L’eau, moi j’adore ça
      Ca dégringole
      Et je rigole

      Mimi Cracra
      L’eau, elle aime ça
      Tant pis si ça mouille
      Je fais des patouilles

      Mimi Cracra
      L’eau elle aime ça
      Encore un peu d’eau
      Pour Mimi Cracra

      Mousse la mousse
      Eclatent les bulles dans l’eau
      Ca éclabousse
      Et c’est rigolo
      Chic dans une flaque
      C’est chouette
      Je saute dedans
      Flic Flac
      Ca claque
      Je danse dans le vent

      Tourne tourniquet
      Tu fais des arcs-en-ciel
      Dans le jardinet
      En poussière d’aquarelle
      Arrose arrosoir
      Tu fais la petite pluie
      Je suis toute ravie
      Et les fleurs aussi

      Mimi Cracra
      L’eau, elle aime ça
      L’eau, moi j’adore ça
      Ca dégringole
      Et je rigole

      Mimi Cracra
      L’eau, elle aime ça
      Tant pis si ça mouille
      Je fais des patouilles

      Mimi Cracra
      L’eau elle aime ça
      Encore un peu d’eau
      Pour Mimi Cracra

      Mimi Cracra
      L’eau, elle aime ça
      L’eau, moi j’adore ça
      Ca dégringole
      Et je rigole

      Mimi Cracra
      L’eau, elle aime ça
      Tant pis si ça mouille
      Je fais des patouilles

      Mimi Cracra
      L’eau elle aime ça
      Encore un peu d’eau
      Pour Mimi Cracra

      Mimi Cracra
      L’eau, elle aime ça
      L’eau, moi j’adore ça
      Ca dégringole
      Et je rigole

      Mimi Cracra
      L’eau, elle aime ça
      Tant pis si ça mouille
      Je fais des patouilles

      Mimi Cracra
      L’eau elle aime ça
      Encore un peu d’eau
      Pour Mimi Cracra

      Mimi Cracra
      L’eau, elle aime ça
      L’eau, moi j’adore ça
      Ca dégringole
      Et je rigole

      Mimi Cracra
      L’eau, elle aime ça
      Tant pis si ça mouille
      Je fais des patouilles

      Mimi Cracra
      L’eau elle aime ça
      Encore un peu d’eau
      Pour Mimi Cracra

      • L’enfant Joyeux qui sourit ..
        N’est il pas là..sous tes doigts chaque fois tu déposes sur ce blog ces mots qui nous portent, nous transportent,vibrent et se répandent…en un sourire.
        N’est ce pas la même complicité que lorsque tu chantais cette comptine avec tes filles .

        C’est du moins ce que ressent cette partie de moi qui vient te lire..avec cet élan qui nous poussait parfois ..à sauter dans les flaques d’eau.
        Il y a de la Joie à suivre tes mots .

        • C’est très sage ce que tu dis chère Lise, mais comme tu disais : Je ne sais pas vraiment être optimiste sans pour autant être pessimiste.. je me sens un peu de la même manière, je ne sais pas exploser de joie sans pour autant être du tout triste, et je prends la vie comme elle vient, malgré tous les malgré mais j’ai tout à fait conscience de cette sensation de partage, de soutien mutuel, de richesse par les mots que je pose et ceux que je lis ici
          Pour moi les commentaires sont d’ailleurs la partie la plus importante de ce blog, car ils m’aident à aller plus loin en moi vis à vis de tous ces sujets
          c’est en effet un élan qui part du coeur, qui me pousse ainsi à prendre le temps de partager, une sorte de joie sereine en effet, mais peut être que je demande trop, à connaître une joie plus explosive 😉
          (je suis très bon dans le serein non attachement, mais plutôt moins bon dans l’expansion joyeuse 😉 )

          je t’embrasse avec tendresse

          frédéric ♥


  6. vivre c’est la plupart du temps des réaction, face à des accidents, incidents etc…bien réagir c’est anticiper. bien anticiper c’est méditer, relativiser.se mettre en dehors de soi pour mieux y rentrer. la pshychologie positive c’est un peu un travail sur soi pour voir les choses selon leurs valeurs justes. Tout est dans cette acte de Voir… voir et se projeter dans d’autres dimensions, celles de l’avenir par exemple.

    je t’embrasse lungta

  7. Déjà merci pour cette article, !!! qui apporte a lui seul un grand bol d’ optimisme..
    ensuite mes recettes pour cultiver l’optimisme… je ne regarde quasiment jamais jamais la télé ! je pratique régulièrement des batailles de câlins avec Valentin et Antoine mes 2 garçons, je profite des embouteillage pour chanter a tue tête dans ma voiture , je cultive le sourire, et les blagues absurdes ( moins de 10 ans d’age mental ), j’ai mis au point un détecteur de plaisirs enfouis, que j’utilise en association avec ma machine a savourer l’instant présent …
    belle soirée , bise
    Virginie.

    • Bon la télé c’est sur que cela ne manque pas de ne pas la regarder 😉
      Batailles de câlins, voilà une belle idée 🙂
      chanter à tue tête, un peu difficile pour moi qui n’ai plus de voix 😮

      Merci à toi pour tout cela Virginie

      ▷ frédéric


  8. tiens aujourd’hui une chronique stigmatisait justement le tout optimisme obligatoire…
    c’est comme tout, l’optimisme n’est pas une fin mais un moyen…
    je ne nie pas l’évidence de la pause instrospective, de l’acceptation de ce qui est douloureux, préjudiciable, comme un état de fait, je ne dis pas qu’il faille occulter le mal et les « erreurs »… mais je confirme, le retour à la joie, au présent, donc, se fait par la voie de l’optimisme et non par le « deuil » sourd et triste…
    alors partageons, ne cherchons pas à imposer « rhooo tu dois voir les choses autrement, tu Dois penser positif, tu Dois te reprendre »
    mais partageons simplement, je te comprends… je suis même passée par là aussi, tu vois c’est un moment difficile, on se remet de ça aussi, regarde ce que tu peux en apprendre, sur toi, sur tout et que faire avec la nouvelle donne… si je peux t’être utile, tu me le dis.
    et puis surtout montrer la joie, l’humain copie beaucoup ce qui est positif, quand il en manque, c’est qu’il n’en voit pas autour…
    nous sommes tous des parents, des amis, des collègues, alors montrons, soyons simplement, cette joie attractive
    non?
    merci pour ce tiot billet… bien à propos…:)

    • Entièrement d’accord avec toi, d’où d’ailleurs ma question en fin d’article
      Il ne s’agit pas tant de dire d’être optimiste que de savoir comment l’être malgré tous les malgré
      Sinon c’est mettre une peinture sur une tôle rouillée (encore que dans la marine militaire on dit que peinture sur merde = état neuf 😉 )

      Merci à toi

      ▷ frédéric


      • ce gif est une merveille, j’ai un modèle de ce genre, cinq ans d’âge, qui nous ravit tous les jours, et contribue largement à l’optimisme ambiant…:)
        serions-nous de véritable « médicaments » pendant toute l’enfance que ça ne m’étonnerait pas…
        je dépose ici un prix d’excellence pour toi
        en guise de test d’équanimité…!! (mdr)
        optimiste salutation de la nuit

        • Merci pour ce prix, puissais-je le mériter et en faire profiter les autres de ses bienfaits 🙂

          Les petits sont des médicaments parfois aux effets secondaires un peu forts 😆

          bises

          frédéric ♪ ♫


  9. Coucou
    Je reviens par là pour te répondre sur  » mais comment CREER la joie chez ceux qui n’en n’auraient pas ? »
    Personnellement je ne cherche pas à créer quelque chose chez l’autre. Je ne cherche pas. J’ai cessé de vouloir, enfin j’essaie, de m’éloigner de cette illusion qu’on pourrait inoculer le virus
    ( c’est de saison) de la Joie, du bonheur ou je ne sais quoi.
    On EST, on vit, on sourit, on rayonne ( parfois…)…Et si cela a un effet , tant mieux, mais il n’y a pas un BUT.
    Il y a Vivre, c’est tout. Et comme on ne vit pas tout seul….Et comme la lumière joue avec les ombres, et comme un petit rien résonne toujours quelque part, dans un coeur et dans une âme, et comme….

    • Chère Lola je me suis mal fait comprendre, je n’ai pas dit comment créer de la joie chez ceux (les autres) qui n’en ont pas, mais comment une personne sans joie peut créer cette joie

      Mais je suis bien d’accord que notre propre joie peut résonner chez les autres, pas toujours d’ailleurs, mais il faut prendre ce risque 😉

      chaleureusement

      frédéric ♥


  10. Bonjour Frédéric
    La joie profonde est probablement libre des opposés de la joie et de la tristesse. Tout est à embrasser quoique l’on ressente, être avec, c’est être en contact avec la vie. Etre proche de sa peine sans pour autant la cultiver est un acte de compassion envers soi-même et tous ceux qui souffrent, une source de compréhension et de libération. Se débarrasser de la négativité est un objectif louable, tant que ce n’est pas un refus créant davantage de conflits et de dénies. Même si la perspective est à plus long terme, j’ai souvent fait l’expérience de ressentir une joie sans contraire et sans cause après avoir plongé dans la noirceur des malaises ou difficultés. S’attaquer aux branches en changeant d’attitude ne peut faire de mal, certes, mais un jour ou l’autre, il faut déraciner l’arbre.
    avec mes amitiés
    Nathalie

    • je ressens assez bien ce témoignage de la joie sans opposé peut être en effet est ce contacter la joie profonde

      Merci à toi Natahlie et à ton arbre 😉

      chaleureusement

      frédéric ♥


  11. je vois toujours le verre à moitié plein, je considère qu’il y a autant de chance que tout aille bien que l’inverse, alors je vais toujours vers le positif .
    apparemment ça paye, je l’ai encore vérifié dans une opération qui aurait pu mal tourner et qui s’est bien passée, j’y croyais et même si je pensais au pire, je ne perdais pas l’espoir.
    j’ai beaucoup ri, j’aime toujours rire, ma petite fille disait mamie la folle….tout celà est pour moi aussi l’héritage d’une enfance heureuse.
    bisous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :