• Catégories

  • Chaque jour est le bon

  • Pages

  • Archives

  • J'ai été heureux de vous accueillir, vous les

    • 249,351 lecteurs depuis avril 2009

La nature, le plus bel autel que nous puissions avoir à disposition

stockvault_18164_20090722

Dans l’absolu l’espace de méditation est celui que l’on fait au fond de soi. Et certes si la méditation qui est conscience ouverte et vigilante peut se pratiquer partout, il est nécessaire aux débuts de se créer un espace de méditation qui permet de s’y retrouver à heures régulières d’une manière rituelle.

Il suffit d’un coin dans une pièce, d’un lieu pour s’asseoir, tranquillement dans une atmosphère propice au silence et au recueillement.

Vous pouvez y établir un autel qui correspond à vos croyances, sorte d’aide à l’attention, mais in fine il ne reste que le vide, il n’y a rien d’autre que soi dans la méditation, tout le reste n’est que jouet.

Vous pouvez bâtir cet autel d’une manière simple et dépouillée si possible, suivant votre entendement du moment en tout cas. Il peut y avoir une statue qui symbolise le sacré pour vous ou quelques objets qui représentent les 4 éléments (fleur, eau, encens, bougie), ou une fleur pour figurer la nature ou deux éléments représentant le côté masculin et féminin que vous cherchez à relier…

Mais n’oubliez pas que l’humain est un temple pour lui même, que la nature joue aussi ce rôle.

« La Nature est un temple où de vivants piliers

Laissent parfois sortir de confuses paroles ;

L’homme y passe à travers des forêts de symboles

Qui l’observent avec des regards familiers. »

Charles BAUDELAIRE

Dans notre vie contemporaine quotidienne méditer dans la nature, peut nous permettre de retrouver rapidement cet espace large en nous, au-delà de nos problèmes quotidiens pour pouvoir ensuite les intégrer et agir en conséquence.

« Quand nous essayons de méditer, nous nous attachons à nos images mentales et à nos sentiments, nos problèmes familiaux et professionnels… nous sommes donc incapables de nous consacrer vraiment à ce que nous faisons.

Nombreux sont ceux qui pensent que leur vie est trop encombrée pour pouvoir méditer. Si l’on désire consacrer toute son attention et toute son énergie à quelque chose, que ce soit la vie familiale ou la méditation, on a besoin d’un espace mental.

Nous pouvons consciemment créer cet espace, et décider de laisser derrière nous toutes nos préoccupations professionnelles, sous la forme de papiers et d’ordinateurs, en sécurité dans notre bureau. Nous pouvons même imaginer des lignes de démarcation entre notre travail et notre vie de famille; ou nous pouvons créer dans notre mental une sorte de tente d’énergie et de lumière qui entourerait de façon protectrice notre maison et nous permettrait de jouir d’une totale intimité pour accomplir nos activités du moment.

Bien que la méditation puisse être un havre de bien-être et d’espace, on la perçoit parfois comme une corvée. Un bon moyen de nous ouvrir et de nous décontracter consiste à retrouver l’atmosphère de notre enfance.

Rappelons-nous notre enfance. Une journée nous paraissait si longue! Notre perception a changé, l’espace a déserté notre esprit.

Ce n’est pas que le temps se soit raccourci, c’est que nous n’avons plus l’espace mental suffisant pour nous sentir ouverts et libres. Nous courons ici et là, à toute allure, encombrant notre esprit d’une foule de pensées, de concepts et d’émotions.

Retrouver le contact avec nos souvenirs d’enfance peut nous aider à nous ouvrir. Comme sujet de méditation, retournez à un moment du passé où, jeune, vous aviez très peu de soucis, de désirs ou de tensions. Pensez à ce souvenir, laissez votre sentiment grandir et pénétrez à l’intérieur de lui.

Ressentez l’enfant que vous étiez, fondez-vous en lui.

Pour atteindre notre enfant intérieur, nous pouvons également nous comporter comme un enfant – jouer au yo-yo, jongler, sauter à la corde – ou prendre plaisir aux arbres, aux fleurs, à l’eau et aux beautés de la nature. Nous pouvons contempler le ciel et les étoiles avec les yeux émerveillés de notre enfance, et être heureux comme autrefois de sentir l’air frais de la nuit.

Passer un certain temps seul dans la nature, surtout à contempler du sommet d’une montagne l’infinité du ciel peut également nous aider à élargir notre mental.

Mais le moyen le plus efficace de ménager un espace paisible dans notre esprit, c’est la méditation. »

Tulku Thondup

la nature, même en ville, dans un jardin publique, un jardin privé, le bord de la rivière qui traverse notre ville, est un espace facile à trouver et occuper en y étant présent, en méditation

« Si tu étais vraiment un enfant, un enfant authentique, au lieu de te préoccuper de ce que tu ne peux pas faire, tu contemplerais la Création en silence. Et tu t’habituerais à regarder calmement le monde, la nature, l’histoire et le ciel.

« Si tu étais vraiment un enfant, tu chanterais en ce moment l’Alléluia pour tout ce qui est devant toi. Alors, libéré des tensions, des peurs et des questions inutiles, tu mettrais ce temps à profit pour attendre, curieux et patient, le résultat des choses dans lesquelles tu as tellement investi ton amour. »

Carlos Caretto

Si nous méditons ainsi le matin de bonne heure, alors que les personnes commencent à aller travailler nous pouvons plus facilement intégrer toute cette vie préoccupée de toutes ces personnes dans notre compassion universelle

« Un être humain fait partie d’un tout que nous appelons « l’univers » ; il demeure limité dans le temps et dans l’espace. Il fait l’expérience de son être, de ses pensées et de ses sensations comme étant séparés du reste – une sorte d’illusion optique de sa conscience. Cette illusion est pour nous une prison, nous restreignant à nos désirs personnels et à une affection réservée à nos proches. Notre tâche est de nous libérer de cette prison en élargissant le cercle de notre compassion afin qu’il embrasse tous les êtres vivants, et la nature entière, dans sa splendeur. »

Albert EINSTEIN

puissiez-vous trouver un tel endroit et la possibilité d’y aller, seul ou à deux ou à plusieurs.

« Si vous vous sentez étouffer sous le poids des émotions, allez dans un endroit élevé où le regard porte loin, au sommet d’une montagne ou d’un immeuble par exemple. Si le ciel est très clair, asseyez-vous le dos au soleil et tournez votre attention vers l’immensité profonde du ciel, sans bouger le regard.

Expirez lentement et sentez l’ouverture, l’infinité, la vacuité de l’espace.

Sentez que tout ce qui se trouve dans l’univers ne fait plus qu’un dans la vaste nature ouverte. Pensez que tous les phénomènes – arbres, montagnes, rivières – se fondent spontanément dans l’espace. Votre esprit et votre corps également.

Tout s’évanouit comme des nuages dans le ciel. Détendez-vous dans cette sensation d’ouverture, sans aucune barrière ni limite.

Cet exercice n’est pas seulement utile pour calmer l’esprit, il peut également conduire à une haute réalisation.

S’il vous est impossible d’aller dans un tel endroit, choisissez n’importe quel autre lieu où vous pourrez clairement voir le ciel ou au moins vous l’imaginer. »

Tulku Thondup

Que signifie le dharma ? (BD de Chih Chung Tsai)

Que signifie le dharma ? (BD de Chih Chung Tsai)

Tiré de « Zen, le livre« 

lire aussi sur le même sujet sur le blog de Zafu

♥ 🙂 ♥

Bookmark and Share

Publicités

18 Réponses

  1. c’est vrai, la nature est le lieu le plus approprié pour la méditation

  2. thich nath hanh cite de temps en temps, en public, in extenso cette phrase d’ einstein sans préciser d’abord l’auteur. généralement chacun reste très surpris en découvrant qu’elle fut énoncée par einstein. (en anglais)

    • Merci Marc pour ce témoignage
      Einstein était une personne très complexe, scientifique, qui avait une vision assez mystique de la vie, tout du moins très déiste ou Dieu est l’inconnue scientifique : « Le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito. »

      amitié

      frédéric 🙂

  3. « On est partout chez soi quand on porte tout en soi »
    😉

    Belle journée à toi Frédéric 🙂

    ambre ♥♥♥

    • Merci chère Ambre pour cette citation de Etty si inspirante, la voici dans son entier :
      « je n’ai aucune nostalgie, puisque je suis chez moi. On est chez soi partout où s’étend le ciel. En tout lieu de cette terre on est chez soi, lorsqu’on porte tout en soi » Etty HILLESUM (Une vie bouleversée – Tuée à Auschwitz le 30/11/1943)
      je t’embrasse
      frédéric 🙂

  4. pratiquer le bouddhisme et la méditation, c’est comme jouer d’un instrument:
    il y a tout à gagner à pratiquer un peu et très régulièrement, plutot que bp de temps en temps,

    celui qui pratique depuis très longtemps, voire le professionnel(moine) posséde un niveau plus élevé(?) que celui qui ne pratique que depuis quelques années,

    il y a des virtuoses faciles et des pas doués laborieux ,et…

    cependant , avec un peu de recul ,
    ce que pratiquent les uns et les autres, au dela des efforts déployés et des résultats obtenus: accents sublimes ou couacs dissonnants, tout ça reste de la musique

  5. —> Bonsoir, cher LungTa,

    Le silence est un jardin où de belles fleurs
    donnent accès à de simples paroles ;
    l’homme qui parvient à les cueillir
    aimera les cultiver dans son coeur.

    Bien chaleureusement, je te souhaite une bonne soirée, et dans la joie et la paix du coeur, Jack.

  6. La nature me permet de me ressourcer, son contact me regonfle en énergie. Et lorsque je médite, dans le silence de mon coeur, elle est là, présente même au milieu des immeubles…
    Bonne soirée.
    Sophie

  7. … Alors rendez-vous Lundi matin pour une méditation sous l’aubépine.

    Gasshô

    Henri

  8. L’espace..

    Il est aussi bien ce qui nous sépare de l’autre
    que ce qui nous lie à lui , tout dépend de la manière dont nous y entrons.

    Entre Terre et Ciel l’Homme
    Retrouver cette place, juste celle là
    En vibrant des pieds à la tête.

    Quand la goutte de rosée
    Sur la fleur posée
    Est le regard tout entier
    Par cette énergie
    Que l’on nomme Vie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :