• Catégories

  • Chaque jour est le bon

  • Pages

  • Archives

  • J'ai été heureux de vous accueillir, vous les

    • 265 538 lecteurs depuis avril 2009

Pema Ling

pema1

Vous connaissez peut être la célèbre BD « Le Lama Blanc » de Georges Bess & Jodorowsky, mais savez vous que le dessinateur a repris en solitaire depuis 4 ans la création d’une autre saga qui se situe sur le toit du monde : Pema Ling.

Autant le Lama Blanc était manifestement inspiré de la vie de Milarepa, autant ici on peut se demander si le guerrier Guésar de Ling, n’est pas l’inspirateur de ce personnage féminin.

Le terme « Gesar » serait une transcription de terme, d’abord grec puis turc, « Kaisar » qui signifie « roi », « empereur », « souverrain ». Il est équivalent au terme César/caesar en latin ou Tsar en russe.

Connu en occident grâce aux enseignements de ChögyamTrungpa, Guésar de Ling, ce personnage historique, légendaire, mythologique, spirituel, et son royaume de Shambala nous ouvrent la voie du cheminement et de la transformation intérieure : la voie sacrée du guerrier qui nous conduit vers la sagesse et la libération.

Sa vie, riche en épisodes, fait l’objet de nombreux chants peu à peu fixés par écrit et qui représentent une abondante littérature populaire. Mais au-delà de cet aspect historique et populaire, Guésar de Ling incarne l’idéal du boddhisattva sous l’aspect du guerrier spirituel en lutte contre les passions. Cette démarche est fondée sur l’art du guerrier tels que l’ont incarné les anciennes civilisations de l’Inde, du Tibet, de la Chine, du Japon et de la Corée. Cet art a pour base les principes qui nous montrent comment vivre avec courage et joie, sans se détruire et sans détruire les autres.

«  Le chemin du guerrier ne nous apprend pas la façon de devenir puissant ou brave tel qu’on l’entend au niveau ordinaire du mot guerrier. Il nous apprend la bravoure qui consiste à avoir le courage de nous affronter nous-même. Ce qui doit être conquis dans cette guerre, ce ne sont pas des royaumes physiques ou géographiques mais notre ennemi : l’ignorance. L’éveil du guerrier ne va pas à l’encontre de la vie. Au contraire, il la rehausse, il l’éveille en lui donnant une touche de beauté, de grâce de dignité »

Gyétrul Jigmé Rinpotché

Dans cette BD on peut voir Péma Ling qui assiste impuissante à la destruction de tous ses proches. Par les hasards de sa vie elle reçoit des enseignements d’un maître d’art martial et d’un amchi (médecin tibétain), elle semble être aussi la réincarnation d’un grand maître Bön, mystique et magicien. Confrontée à l’invasion des Chinois de cette époque, au pouvoir local sans humanité, à des moines dévoyés, elle a dans ses mains tous les pouvoirs pour assumer sa vengeance violemment. Mais la violence est-elle vraiment la solution ?

pema2

Une BD, dont 5 tomes sont déjà parus, magnifique au rythme aussi soutenu que contemplatif par moment. Impossible de s’ennuyer un seul instant grâce aux talents de conteurs et de dessinateurs de Georges Bess, merci à lui.

sources :Wikipedia & Buddhaline

♥ 🙂 ♥

Bookmark and Share

%d blogueurs aiment cette page :