• Catégories

  • Chaque jour est le bon

  • Pages

  • Archives

  • J'ai été heureux de vous accueillir, vous les

    • 248,136 lecteurs depuis avril 2009

Vaccination H1N1 : méfiance des infirmières

ColdFlu

Résumé d’un article lu sur le site du SNPI (Syndicat National des Professionnels Infirmiers – CFE – CGC) :

Notre devoir d’infirmières est d’informer correctement la population, pour que chacun prenne sa décision en toute connaissance de cause, par un consentement libre et éclairé, et non par une campagne de publicité et des discours alarmistes

Le syndicat des infirmières SNPI CFE-CGC estime qu’une vaccination massive contre un virus grippal relativement bénin, présente des risques, du fait d’un vaccin développé trop rapidement, et d’un adjuvant susceptible de déclencher des maladies auto-immunes.

Nous invitons la population à se vacciner contre la grippe saisonnière : ce vaccin (réalisé dans des conditions normales) sera disponible dès la quatrième semaine de septembre. Cela permettra de réaliser rapidement un diagnostic différentiel en cas de syndrome grippal. Par contre, chacun doit bien mesurer le rapport bénéfice/risques du vaccin H1N1 : d’un côté une semaine de grippe, de l’autre une probabilité, faible mais définitive, d’avoir une maladie neurologique (Syndrome Guillain-Barré) ou auto-immune.

Comme nos collègues infirmières de Grande Bretagne et de Hong Kong, nous craignons que le remède risque d’être pire que le mal, et nous pensons qu’il faut savoir « raison garder ». La pandémie peut causer une crise économique, et l’Etat s’est très bien organisé pour y faire face (conseils d’hygiène, masques, Tamiflu). « Mais injecter 94 millions de doses d’un produit sur lequel nous n’avons aucun recul peut poser un problème de santé publique, et il est de notre devoir d’infirmières d’informer correctement la population, pour que chacun prenne sa décision en toute connaissance de cause, par un consentement libre et éclairé, et non par une campagne de publicité et des discours alarmistes » souligne Thierry Amouroux, le Secrétaire Général du SNPI, le Syndicat National des Professionnels Infirmiers.

Le virus H5N1, responsable de la grippe aviaire, possédait une virulence très élevée (le taux de mortalité a atteint 60 %) couplée à une contagiosité chez les humains très faible (quelques milliers de cas sur l’ensemble de la planète). Le H1N1 est pratiquement l’inverse : il est très contagieux mais faiblement agressif : en France, 2 décès de malades atteints de maladies chroniques graves et porteurs du virus A (H1N1), et 11 cas graves contre environ 2.000 morts français de la grippe saisonnière par an ! Selon l’INVS, au 25.08.09, 85 décès ont été rapportés en Europe depuis le début de l’épidémie dont 59 au Royaume-Uni et 16 en Espagne.

Les décès lors d’une grippe saisonnière sont généralement liés à des décompensations de pathologies chroniques et des surinfections bactériennes, or rien ne permet d’affirmer aujourd’hui que ces complications indirectes seront plus fréquentes avec la grippe A (H1N1).

Risque de Syndrome Guillain-Barré SGB

Le syndrome de Guillain et Barré est une sorte de paralysie ascendante qui débute aux membres inférieurs pour monter progressivement. Dans les formes graves elle peut se compliquer de paralysie des muscles respiratoires et la personne atteinte devra alors être placée sous respirateur artificiel. La paralysie peut être irréversible.

Comment peut-on éviter une répétition des complications rencontrées en 1976 aux États-Unis d’Amérique avec le vaccin contre la grippe porcine ? 46 millions de personnes avaient été vaccinées, et environ 4.000 d’entre elles ont porté plainte par la suite pour effets secondaires graves. Selon l’OMS « Des études laissent à penser que la vaccination régulière contre la grippe saisonnière pourrait être associée à une augmentation du risque de syndrome de Guillain-Barré de l’ordre d’un à deux cas par million de personnes vaccinées. Pendant la campagne de vaccination antigrippale de 1976, ce risque a augmenté pour atteindre environ dix cas par million de personnes vaccinées, ce qui a conduit à un retrait du vaccin. »

Un vaccin contre la grippe porcine a de nouveau été associé à une augmentation du risque de SGB en 1993-1994. Les Américains avaient alors enregistré 74 cas de SGB en 1994, en forte hausse sur 1993 (37 cas).

« Nous sommes tout à fait conscients du risque lié à la survenue de cas de Guillain-Barré chez les sujets vaccinés contre la grippe, explique Carmen Kreft-Jaïs, responsable de la pharmacovigilance à l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) dans un article du Monde du 20.08.09. Nous suivrons attentivement l’évolution du nombre de Guillain-Barré en cas de pandémie et de vaccination massive. »

Des procédures réglementaires spécifiques ont été conçues pour accélérer l’homologation des vaccins contre la grippe pandémique. Selon l’OMS, « des questions spécifiques, à propos de l’innocuité des vaccins contre une grippe pandémique, se posent inévitablement quand on commence à les administrer à grande échelle. Par exemple, des événements indésirables, trop rares pour être mis en évidence même au cours d’essais cliniques de grande ampleur, peuvent apparaître lorsque la vaccination concerne des populations très nombreuses. Toujours selon l’OMS, « par manque de temps, les données cliniques seront inévitablement limitées au moment où on commencera à administrer les vaccins contre la grippe pandémique. Les tests d’innocuité et d’efficacité devront donc se poursuivre après avoir commencé à les administrer ».

Pour toutes ces raisons, l’OMS conseille à tous les pays qui administreront des vaccins contre la grippe pandémique de surveiller attentivement leur innocuité et leur efficacité

Problèmes de l’adjuvant du vaccin H1N1

Un adjuvant est une substance chimique qui est utilisée pour rendre le vaccin plus efficace et qui peut permettre d’utiliser une dose d’antigènes plus faible. La question est de savoir l’impact que pourrait avoir un nouvel adjuvant sur les maladies auto-immunes qui sont justement causées par un dérèglement du système immunitaire.

Un adjuvant, le AS03 utilisé pour le vaccin préparé par GlaxoSmithKline (GSK), permet d’utiliser de très faibles doses d’antigène, multipliant ainsi le nombre de doses possibles. Le système de surveillance qui sera en place devra garantir que les personnes qui ont une maladie auto-immune (diabète, hypothyroidie, arthrite, sclérose en plaques, etc.) ne verront pas leur problèmes s’aggraver.

Le vaccin H1N1 contient 10 fois moins d’antigène (pour accélérer la production, vu les quantités à produire rapidement) grâce à la présence de l’adjuvant AS03, un amplificateur d’effet qui consiste en un mélange de squalène et de polysorbate.

Un tel adjuvant n’a jamais été utilisé auparavant dans un vaccin commercialisé à large échelle, et peut donc déclencher des réactions immunitaires excessives et augmenter la probabilité et la fréquence d’effets secondaires rares, mais graves et dangereux, tels que le syndrome de Guillain-Barré.

Les additifs et adjuvants peuvent influencer la sécurité des vaccins de façon complètement imprévisible, comme on l’a vu par exemple avec le vaccin anti-méningo-enchéphalite à tiques TICOVAC, qui a dû être retiré du marché en 2001, 14 mois à peine après son lancement, pour cause d’effets secondaires graves et fréquents. La composition du Ticovac ne différait de celle de son prédécesseur que par deux additifs qui ont été éliminés depuis : l’albumine et un conservateur contenant du mercure. En conséquence le produit est interdit en Allemagne, et en France la posologie a été réduite de moitié, et l’indication a été retirée chez les enfants de moins de 3 ans.

lire l’article intégral

♥ 🙂 ♥

Bookmark and Share

Publicités

19 Réponses

  1. Merci pour ce texte. Les médecins sont également méfiants, comme on l’a appris récemment à la télé, à plus de 60% (je ne me souviens plus exactement du chiffre annoncé). Pour ma part, je fais confiance aux personnels infirmiers qui sont bien placés pour savoir ce qui se passe.Je pense que je vais relayer ce texte sur mon blog.
    Bon dimanche !

  2. Pas d’accord du tout !
    Je n’aurais pas assez de temps pour expliquer l’inverse de cette thèse postée sur cette page.
    Pour moi, infirmière DE, c’est un sacrilège que de mettre de tels raisonnements en ligne.
    je suis désolée de ma vindicte mais le sujet est d’importance.
    Tous les points de vue doivent être exposés et pas seulement un.
    Amitiés Kinia

    • chèr Kinia

      Ce qui serait sacrilège, serait de museler les opinions pour ne laisser passer qu’une opinion officielle. Cela n’existe que dans des pays totalitaires. Mais je ne pense pas que c’est de dont tu voulais parler et tu comprendras donc qu’il est sain que chacun ait l’accès à toute l’information.

      Ensuite, en tant que webmaster, je passe sur le site ce qui me semble bon (ce qui ne veut pas dire que ce le soit). Pour ce qui est du point différent de celui exposé, je pense qu’il l’est suffisemment dans les médias principaux et officiels télévisuels, audiovisuels et écrits, il n’a AUCUN pb d’accès à l’information, ne serait ce que parce que derrière tout cela il y a une industrie puissante et on a pu voir d’une manière transparente depuis qqs années comment la presse est soit la propriété soit à la disposition de la finance.

      Enfin je laisse ouvert les commentaires, donc la contradiction, qui ne sont pas modérés pour autant qu’ils soient tournés vers une manifestation d’un but positif (pas de commentaires sur des actes de violences gratuits), qu’ils soient respectueux des personnes (par d’attaque ad nominen) et des droits de l’humain.

      Donc dès que tu as le temps, merci d’expliquer l’inverse de cette thèse, le sujet est certainement d’importance, encore que bien moindre que d’autres maux qui traînent sur notre monde, mais il est vrai touchent plutôt des pays du tiers-monde, mais ne soit pas désolée de ta vindicte qui a mon avis est surtout une colère car en relayant une information syndicale je n’ai pas l’impression d’avoir (encore) outrepassé les lois actuelles 😉

      chaleureusement et au plaisir de te lire

      frédéric 🙂

      • je lirais aussi les arguments de Kinia avec plaisir, car mes petits fils sont scolarisés et sauf avis contraires des parents FORMULÉS PAR ÉCRIT, la vaccination est systématique dans les écoles à partir de ce mois ci, le sujet est donc d’importance, surtout qu’il est assez difficile de réussir à démêler le sensé de l’insensé dans cette affaire, les avis donnés étant notablement contradictoires
        Amicalement 🙂

  3. Bonjour à tous et à toutes je vous conseils de faire très attention à ce vaccin voici pourquoi

    http://www.jean-jacques-crevecoeur.com/

    Bonne lecture!

  4. Je regrette que tu ais à subir des agressions physiques pour un droit de parler. Je suis anti totalitarisme et c’est pour cela que je suis intervenue sur la lettre.
    Je suis moi-même concernée par les problèmes des pays du Sud mais je pense que tenir compte des réalités est une chose, niveler par le bas en est une autre.
    En ce qui concerne notre sujet : je suis POUR la vaccination quelle qu’elle soit. Tout ce dont je m’aperçois est que depuis l’instauration des vaccinations dans leur ensemble, le monde va mieux, tellement mieux que l’on est trop nombreux. Grâce à la vaccination, nous avons éradiqué certaines maladies et sommes partiellement arrivé à le faire pour d’autres.
    S’il y a des retours de ces maladies c’est justement par arrêt des vaccinations de façon systématique ou parce que certaines personnes passent au travers des mailles du filet.
    Vacciner est LA PROTECTION DE LA COLLECTIVITÉ AU TRAVERS DE CELLE DE L’INDIVIDU. C’est ce que l’on appelle de la santé publique.
    La grippe, vaccinée, va permettre à tous de ne pas être malade ou du moins de ne pas l’être au point de finir en réa ou entre quatre planches.
    De plus, les arrêts de travail ainsi évités vont permettre à chacun d’assurer sa côte part d’activité dans la société et de ce fait ne coûtera pas à notre système de santé. Et n’oublions pas que les personnels de soins sont en première ligne. Comment allons nous soigner les malades sans soignants ?

    Biens sûr, il y a des « dommages collatéraux » mais avec quelle substance médicamenteuse n’y en-a-t-il pas ?
    Bon, je ne m’éternise pas, mon com est déjà assez long comme cela.
    Je te remercie de me laisser la liberté de m’exprimer à contrario sur la page.
    Amitiés Kinia

    • Bonjour Kinia

      Petit détail technique tout d’abord, pour poser ton commentaire tu mets dans la case « site : http:// » une adresse mail , je l’ai donc supprimée, car l ebut est que les adresses mails restent cachées pour éviter les spam publicitaires

      Je pense que ce que tu dis est tout à fait la présentation officielle des vaccins, et ce n’est pas illogique qu’on la répète mais ne correspond pas à la réalité.

      Prenons un vaccin qui a été longtemps obligatoire en France mais qui ne l’est plus depuis seulement deux ans : le BCG

      si on regarde les courbes de la tuberculose, on s’apperçoit qu’elle baisse depuis les dates de vaccination obligatoires et des grandes opérations de vaccination
      on peut donc en conclure que le vaccin a fait reculer la tuberculose
      maintenant si on se « recule » un peu plus et qu’on regarde les courbes de la tuberculose bien avant la vaccination obligatoire on s’aperçoit : qu’elles baissent tout autant qu’après la vaccination obligatoire
      et là on peut en conclure que le vaccin ne semble pas être le facteur déclenchant de cette baisse de la tuberculose
      si on regarde sur un peu plus d’un siècle en fait on voit très bien que celle ci régresse avec les phases de progression des conditions d’hygiène et de santé en France, qu’elle augmente par exemple pendant les guerres et depuis un certain nombre d’années car les conditions sanitaires et sociales ont TRES largement baissé pour un grand nombre de personnes en France

      le BCG n’était d’ailleurs plus obligatoire qu’en France (à vérifier) et n’est plus trouvable en pharmacie dans certains pays (comme la Blegique) suite à de gros pbs d’effets secondaires

      tous les vaccins sont dans la même problématique conecernant la baisse des maladies qui les concerne

      Il est vrai que si on pense que les vaccins sont sûrs à 100% ils sont une protection de la collectivitépar l’individu, si j’avais envie de faire de l’humour concernant ce sujet (ce serait douteux, mais je sens que je vais le faire qd même) je dirais qu’il faut en effet que tout le monde se vaccine pour que je soie indemne de la maladie sans me faire vacciner ;-)) (raisonnement qui d’ailleurs ne tiendrait pas concernant le vaccin du Tétanos, d’ailleurs)

      J e pense qu’on n’a pas su, pas pu (le temps) faire le rapport effets positifs et effets secondaires concernant ce vaccin, d’abord parce qu’il n’y a pas le temps ensuite parce qu’il y a un lourd secret industriel qui pèse sur les vaccins
      ainsi il a fallu attendre des années pour savoir que l’un des adjuvants des vaccins était l’aluminium qui était une cause potentielle grave d’effets secondaires très nocifs)
      Les vaccins contre la grippe saisonnière sont estimés par l’INVS comme à 72% chez les moins de 65 ans et à 57% chez les plus de 65 ans. Or ces grippes sont surtout mortelles chez le splus de 65 ans. Ce qui veut dire que ce vaccin protège surtout les personnes qui ne sont pas les plus en danger !!!

      Il semble que cette grippe reste malgré tout très peu létale surtout comparée à la grippe saisonnière « habituelle » qu’on n’a complètement banalisée et qui pourtant peut tuer chaque année entre 5 à 6000 personnes en France (vous avez bien lu cinq à six mille)

      je peux tenir à disposition des chiffres et courbes, mais faut que je scanne et j’ai pas trop le courage de le faire 😉
      mais je pense qu’on peut facilement retrouver tous ces chiffres sur le net (attention aux virus 😉 )

      chaleureusement

      frédéric 🙂

      ZEM

      • Kinia j’ai lu ta réponse hier mais n’avais pas eu la possibilité de réagir de suite
        Tu parles dans ton commentaire des vaccins de manière générale alors qu’il est question ici plus particulièrement de la vaccination H1N1
        Je suis globalement d’accord avec ce que tu écris, la preuve c’est que ma fille aînée a été vaccinée contre la variole (!!!!!) qui n’existe pourtant plus depuis un moment
        Mais pour en revenir à notre sujet il faut plusieurs années pour pouvoir étudier les effets secondaires d’une vaccination qui n’est jamais un acte médical anodin. Dans ces conditions comment penser alors que le vaccin H1N1 mis au point en quelques
        semaines puisse offrir un minimum de garanties pour les humains ?
        Si l’on ajoute à cela que les laboratoires ont obtenu, pandémie oblige, une immunité contre les poursuites judiciaires à venir et que leurs vaccins
        contiennent des adjuvants toxiques comme le squalène (adjuvant huileux mis en cause dans le syndrome de la guerre du Golf) et le thiomersal
        (antibactérien au mercure!) , il y a de quoi vraiment s’inquiéter.
        De plus on sait que cette grippe a causé moins de morts dans le monde depuis son apparition que la grippe dite « normale  » chaque année.
        Alors pourquoi cette psychose à ce sujet ?
        Amitiés

  5. Attention contre exemple de la variole….
    amitiés Kinia

  6. Bonsoir toutes et tous, je me joins à ce partage sur la grippe et sur les moyens naturels d’y faire face…

    il y a ce site très bien fait
    http://artdevivresain.over-blog.com/categorie-11034647.html

    quoique lui aussi tombe dans la paranoia actuelle qui parle de complot mondial voire de génocide pour éradiquer une partie de l’humanité qu’on (les puissants de ce monde… »les illuminatis »)ne peut et ne veut nourrir

    je n’y crois pas trop à ce complot mondial, car ces initiateurs ou leur famille seraient aussi touchés que le reste de la population

    je crois simplement que c’est encore une histoire de gros sous, pour faire faire des profits énormes à quelques multinationales sans aucun souci des effets secondaires. La mort d’hommes ne compte plus depuis longtemps pour ces gens là…

    ce nouveau virus (qui vient de porcheries industrielles au Mexique) est un aubaine pour écouler à peu de frais les stocks de vaccins et de tamiflu constitués pour lutter contre la grippe avaire …

    grippe aviiare causée aussi par les élevages intensifs de volailles … coincidence?

    je pense aussi que tout ce battage médiatique est sciememnt organisé pour faire oublier aux populations les véritables problèmes. On leur fait peur pour éviter qu’ils ne se révoltent et il y a de quoi se révolter!

    Pour ma part je participerais à « l’enterrement de ce vaccin, dimanche 1er novembre… et espere qu’il y aura plein de monde et que ce sera festif.
    la joie (muditta) n’est elle pas aussi un bon remede contre nos maladies?, ( mal a dit)

    un lotus pour vous toutes et tous

    • Merci Michel de ton long commentaire intéressant

      tout d’abord pour tout le monde, voici le tract de la manifestation dont tu parles

      Ensuite pour ce qui est du complot mondial, Illuminati et autres choses de cet acabit je suis comme toi très circonspect
      j’ai déjà mis en ligne un article sur les contreverses de cette maladie et aussi un autre article humoristique sur les complots

      Néanmoins de telles thèses de complot ne peuvent que surgir quand on a face à nous une information qui n’est pas transparente et des intérêts paradoxaux qui convergent.
      Dans le dernier numéro de Fakir que je vous conseille de vous procurer chez votre libraire, dans l’article Grippe A et OMS : la fièvre des marchés il est bien analysé que c’est de l’Organisation mondiale de la santé qu’est partie la pandémie médiatique sur la grippe porcine et comment les experts indépendants et cette institution étaient liés à un puissant travail de lobiying des grands groupes industriels (pareil pourle nucléaire, où l’OMS ne reconnaît toujours à Tchernobyle que 56 morts !)

      Enfin je suis d’accord, et c’est manifeste avec les plans médias de les Lysées, qu’il faut toujours qu’une information soit toujours plus supercalifragilisticexpialidocious pour effacer la précédente, afin d’éviter de cristalliser les réactions, et cela est particulièrement vrai dans toutes les institutions et pouvoirs au service du système ultralibéral
      pour réfléchir et agir avec sagesse, il faut se poser, il faut du temps
      et tout étant zap, mac, quick, rap, c’est impossible de réfléchir, il ne reste qu’à consommer

      alors posons nous, réfléchissons et agissons
      cela ne rappelle rien aux plus anciens d’entre nous ?

      amitié

      frédéric 🙂

  7. l’humour et le rire loll… le meilleur vaccin contre la grippe A et autres maladies reelles ou imaginaires

    http://www.bickel.fr/129

  8. ah non, pas toi qui véhicules des infos approximatives !
    56 c’est le nombre de mort direct et immédiat. Les estimations de l’ONU oscille entre 2000 et 4000. Regarde sur leur site : http://www.un.org/apps/newsFr/storyFAr.asp?NewsID=10993&Cr=AIEA&Cr1=Tchernobyl&Kw1=tchernobyl&Kw2=&Kw3=
    Pour la grippe, je serai moins radicale que toi. Oui cela tombe bien cette épidémie en période de crise. Oui la communication est déplorable et obscure. Oui les labos vont s’en mettre plein les poches. mais cela ne suffit pas pour jeter le bébé avec l’eau du bain.

    • Merci Saveur(s) de ce rappel, j’ai été un peu rapide en reprenant les informations de Fakir, en fait j’aurais du écrire :
      jusqu’à il y a moins de 5 ans (alors que l’accident s’est passé il y a 20 ans) l’OMS (je ne parlais pas de l’ONU) ne retenait qu’une 50nne de morts directement imputés à l’accident de Tchernobyle, mais depuis elle s’est amendée 😉

      bises et merci

      frédéric 🙂


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :