• Catégories

  • Chaque jour est le bon

    août 2009
    L M M J V S D
    « Juil   Sep »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Pages

  • Archives

  • J'ai été heureux de vous accueillir, vous les

    • 260 005 lecteurs depuis avril 2009

A chaque fois qu’elle casse…

pont

Un haïku dit :

« Ce tapis usé

Qui s’effiloche

Nous conte mille histoires. »

Il y a dans l’Himalaya des ponts de cordes peu rassurants pour traverser les ravins. Ils sont branlants et bien effilochés.

Alors qu’une fois, au milieu du pont, j’étais inquiet de son état, je demandais au lama qui m’accompagnait :

ptdcrod

« La corde du pont, vous la changez souvent ? »

Et avec un grand sourire il me répondit :

« A chaque fois qu’elle casse ! »

🙂

38 Réponses

  1. Réponse on ne peut plus logique, non ?

    Mais était-ce bien la question que tu voulais poser?
    « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, les mots ….. »
    Les circonstances ont-elles faussé ton appréciation ?
    Ou, est-ce nos esprits encombrés qui ne savent plus aller à l’essentiel, au cœur du sujet ?

    Fallait-il s’inquiéter ?
    La suite lui prouva que non ! (merci Tonton Georges)

    La preuve que non, tu es là pour nous en parler et cela ravit nos cœurs et stimule nos capacités d’analyse et d’échanges.
    Et puis nous pouvons méditer sur la corde qui tiendra ou pas …

    • Il existe dans le bouddhisme tantrique tibétain une pratique nommée la pratique de Tcheu, qui pourrait se traduire par « trancher ». L’objectif de la pratique est de couper tout attachement à l’ego et aux émotions perturbatrices qui en découlent. C’est je crois bien la seule pratique vraiment tibétaine (les autres étant issues du bouddhisme tantrique indien) elle a été créée par Matchik Labdreun & a vraiment pour but de nous libérer de toute peur en réalisant la vraie nature de l’esprit : vacuité et la claire lumière. Elle se passait la nuit dans les charniers, parmi les odeurs pestillentielles et les charognards. Ca passait ou ça cassait (au niveau de l’esprit 😉 ). Un maître contemporain proposait autre chose, comme en occident il est diffcile de trouver des charniers, il proposait : le saut à l’élastique du haut d’un pont ! Mais le pont de corde n’est pas mal non plus 😆

  2. Bonjour Lung Ta Zen, réponse toute logique mais pas forcément rassurant pour celle ou celui qui l’emprunte… la question récurrente doit être « va-t-elle céder à mon passage ? » 🙂 Ceci dit, si le pont avait été en bois ou en pierre, il n’aurait pas eu le même charme et le traverser n’aurait pas procuré ce sentiment de « victoire » une fois arrivé sur l’autre rive.
    Bonne journée

    • question récurrente en effet ramenant à l’ego (va t il être détruit ?) mais ce qui nous pourrit la vie n’est ce pas sans cesse ce fonctionnement inconscient pour des situations moins dangeureuses et pourtant quotidiennes au lieu de profiter du paysage de notre vie :mrgreen:

  3. Puis je mettre ton billet sur notre blog ???
    Je le trouve tellement plein de bon sens !
    Je te lis toujours avec autant de plaisir.
    Bonne et belle journée

  4. Traverser chaque jour comme si c’était le dernier…
    Courageux qui peut! 🙂

  5. N’empèche que s’ils savent remplacer la corde après qu’elle casse … c’est que la chute n’est pas mortelle, rien qu’un peu humide 😉 , et le voyage plus mouvementé !!

    Bizzzesss

  6. Ce pont m’attire beaucoup…
    Bises

  7. —> Bonjour, cher Lung Ta,

    Ton billet me parle en ce sens où il est certainement plus sage de laisser à demain se soucier de lui-même…
    Le temps que me prendrait de penser à ce qui me rassure m’empêcherait certainement de voir ce qui se passe dans l’instant présent…

    Bien chaleureusement, Jack qui t’adresse un sourire d’amitié.

  8. rassurant, chaque fois qu’elle casse… vu son état… c’est pas d’hier …
    en même temps, à cheval donné on ne regarde pas les dents… un autre choix, non? bon…
    alors en route!!
    🙂

  9. c’est bien d’être zen !

  10. T’i bête!Hein?

  11. ouah faire face à ses peurs, faire confiance à « sa bonne étoile » je traverse en serrant les dents….
    bonne journée ( en fait j’ai horreur des ponts ! )

    • eh oui il y a des ponts qui paraissent branlants, et pourtant ils « réunissent », font que ce qui est séparé devienne un, comme étymologiquement le symbole,
      « Le malheur peut être un pont vers le bonheur. » Proverbe japonais

      sinon nous sommes face à des murs, ou étymologiquement à ce qui est séparé, diabolisé
      « Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts. » Isaac NEWTON ( 1642 – 1777 )

  12. hau LungTaZen, j’ai beaucoup aimé… pour avancer, il faut savoir surmonter les obstacles, faire face et poursuivre son chemin… Merci de ton passage en mon tepee!
    bien à toi, toksa ake

  13. La réponse n’est sans doute pas rassurante, mais ce qui l’est, et c’est sans doute là l’essentiel, c’est le sourire
    du lama !
    Amitiés

    • et en attendant d’être détaché, dans ces moments là, tu agis par statistique, probablement que cela ne sera pas à ce moment là que la corde lachera, ou que le bus ira dans le ravin etc… 😆

  14. « La vie est un pont, franchis-le mais ni construis pas ta maison » proverbe indhou

  15. “La vie est un pont, franchis-le mais n’y construis pas ta maison” (proverbe indhou)

    Je corrige une grosse erreur

  16. Je cherchais une Illustration de Pont et … je « tombe » chez toi!
    Ce n’est pas la première fois (((-: je « l’emprunte » .. la photo pas le pont! brrr!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :