• Catégories

  • Chaque jour est le bon

    août 2009
    L M M J V S D
    « Juil   Sep »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Pages

  • Archives

  • J'ai été heureux de vous accueillir, vous les

    • 260 005 lecteurs depuis avril 2009

Benedicite. Pauperibus saturabuntur

cubitus

Un billet pour terminer (provisoirement) cette série de textes sur l’alimentation. A la fin du précédent billet je parlais  de méditations  que je peux pratiquer en faisant la cuisine, avant de manger ou en mangeant.

Il existe dans le zen des rituels liés au feu et à la préparation de la cuisine ainsi que pour se préparer à manger et durant le repas. Mais je ne vais pas parler de cela, pour deux raisons :

  1. d’abord je ne connais pas suffisamment ces pratiques en profondeur pour être capable d’en parler,

  2. ensuite parce que les rituels ne m’intéressent que s’ils servent réellement à conscientiser un acte. Ainsi lors de sesshin nous faisons un rituel dans la cuisine qui ne représente rien de spécifique pour moi, sinon qu’il est très beau à voir et qu’il me dit « attention, dans cette cuisine ce sont des actes spéciaux qui se passent ». Mais le texte a pour moi moins d’importance (d’autant plus s’il est récité en japonais) que ce que j’en comprendrai et ce en quoi il m’aidera dans ma pratique.

Mais quels sont ces actes spécifiques qui sont faits dans une cuisine lors d’une pratique zen ?

Nous avons dans notre cuisine un texte affiché au mur (voir ci-dessous) qui résume certains de ces rituels à notre façon.

Ainsi à la fin de cette affichette il y a un texte qui condense et me guide dans les pensées à avoir  et la manière de faire la cuisine. Avant de préparer les repas (comme je l’explique dans le précédent billet je fais à manger deux ou trois fois par semaine pour la semaine ) je vais allumer une bougie et penser à trois choses :

  1. chaque acte fait pour préparer ces repas sera conscientisé le plus possible

  2. que cette nourriture soit porteuse de santé pour ceux qui la prendront

  3. que cette préparation de repas, soit au service de ceux qui viendront le prendre.

A la fin de la préparation culinaire, quand toute la vaisselle aura été faite, la cuisine nettoyée, je mettrai un petit encens pour symboliser la propreté dans laquelle je rends cette pièce, telle que je l’avais trouvée et remercier d’avoir ainsi la chance de pouvoir être au service de la vie en ayant préparé ce repas.

Avant le repas il est possible de lire des stances comme on peut voir sur le document ci-dessous.
Pour ma part je me limite à ce qu’on appelle les « 5 contemplations » qui sont le texte le plus parlant pour moi. Je ne les récite pas, mais avant de manger j’ai une pensée silencieuse pour chacune de ces contemplations :

  1. Ce repas n’est pas venu tout seul dans mon bol. Il a fallu du temps pour que la nature sorte ces produits de la terre, mais aussi du travail d’humains pour les cultiver, les transporter, les vendre, les cuisiner, les servir.

  2. Face à cette chance de pouvoir ainsi accéder à cette nourriture, je vais essayer de la manger avec la plus grande conscience et la plus grande joie qu’il m’est possible

  3. Par cette conscience je tacherai d’être vigilant à manger par faim et non par avidité ou addiction

  4. je tacherai de ne prendre que des aliments qui m’apportent la santé et ne nuisent pas à mon corps (donc limiter tous les produits comme le sel, le sucre, l’alcool…)

  5. et enfin je prends conscience que de pouvoir avoir à manger ainsi me permet de me consacrer à l’étude du Dharma (étude et mise en pratique de la voie du Bouddha) et à la mise en pratique de la Bodhichitta (esprit d’éveil, désir que tous les êtres puissent être libérés de la souffrance, et agir au mieux à son niveau pour que cela puisse se faire).

bon appétit à vous tous 😀 !

rituel-cuisinepdfm

Voici les 5 contemplations, telles que nous les observons dans notre groupe zen :

STANCES DES REPAS

LES 5 CONTEMPLATIONS

  • Recevons cette nourriture avec gratitude. Par d’innombrables labeurs, elle est parvenue jusqu’à nous.
  • Recevons cette nourriture avec dignité et attention.
  • Recevons cette nourriture avec un esprit libre de tout attachement, de toute aversion et de toute avidité.
  • Recevons cette nourriture, comme un médicament naturel, pour nous maintenir en bonne santé.
  • Recevons cette nourriture, ferment d’une vie éveillée faite de sagesse et de compassion, pour prendre soin du monde.

 

Dédicace fin de repas :

 

Nous faisons le vœu que les bienfaits de ce repas nous permettent, ainsi qu’à tous les êtres, de réaliser la voie de l’éveil.

14 Réponses

  1. Ce texte est très intéressant et me parle beaucoup. D’abord parce que je pense que tout est nourriture, (dans tous les sens du terme) à commencer par ce que l’on mange bien sûr 😉
    C’est pourquoi tu as raison de souligner qu’il faut être attentifs (conscientiser pour reprendre le mot que tu utilises) tout ce qui  » entoure  » le repas, car même ce moment de la journée, quoique répétitif et  » banal  » pour la plupart d’entre nous, est un moment qui peut permettre de …. choquer habitudes et convictions, tenter des expériences (mais oui !), être curieux et à l‘écoute de notre corps au niveau des besoins (nutritifs, puisque l‘on parle de ce domaine, mais pas seulement ;-)).
    Pourquoi parle je de convictions et d’habitudes ? Grâce à ma fille (elle-même maman) qui explique à ses enfants que ce ne sont pas seulement des calories, des vitamines et des enzymes qu’ils mangent, mais aussi elle les invite à réfléchir sur le contenu de leur assiette (comment ce qu’ils mangent est arrivé jusque là, comme tu le dis ici « Ce repas n’est pas venu tout seul dans mon bol. Il a fallu du temps pour que la nature sorte ces produits de la terre, mais aussi du travail d’humains pour les cultiver, les transporter, les vendre, les cuisiner, les servir  »
    et aussi à l’énergie plus ou moins biocidiques de certains aliments – et cela malgré le très jeune âge de mes petits fils) comme tu le dis ici : »je tacherai de ne prendre que des aliments qui m’apportent la santé et ne nuisent pas à mon corps (donc limiter tous les produits comme le sel, le sucre, l’alcool…) »
    (ma fille serait elle bouddhiste sans le savoir ?)
    Elle leur interdit (jusqu’à l’âge de 4 ans, parce qu’après, elle peut difficilement lutter contre tout ce qui nous entoure) qu’on les emmène au Mac Do, qu’ils mangent du ketchup, des jus industriels, etc etc, parce qu’elle est sensible déjà au problème d’obésité et consciente également de la machine  » à fric » (comme elle dit) que représente certaines choses
    Bon je sais que je suis un peu hors sujet par rapport au billet du jour (comme d’hab) mais je voulais dire que cela me paraît vraiment important, cette idée de conscientiser comme tu le dis  » que cette nourriture soit porteuse de santé pour ceux qui la prendront  » mais aussi porteuse de bonne santé « psychique » et cela ne peut pas être si on nourrit mal son esprit puisque tout est lié me semble t il 😉
    Une dernière chose avant d’aller préparer le ptit déj plein d’énergie biogénique de mes petits fils 🙂
    la solidarité ne se réduit pas à de beaux sentiments
    la solidarité c’est aussi arrêter de vivre égoïstement en continuant à manger comme nous mangeons (enfin je parle de la plupart des Occidentaux – trop et mal) et après ça on tombe malade !!!
    tout acte ayant ses répercussions et ça NOUS LE SAVONS qu’est ce que ça coûte de réfléchir à ce que l’on met dans son assiette ce n’est pas un engagement extraordinaire non ? et pourtant .. c’est une goutte d’eau primordiale dans l’océan 🙂 (« vivons simplement pour que d’autres puissent simplement vivre » GANDHI)
    Bonne journée à toi, et merci pour tes articles toujours enrichissants 🙂

  2. Voici ce que j’utilise comme « rappel à soi  » :

    Ouvrir un robinet avec la même précaution
    Que si on allait chercher l’eau pas à pas à la source
    Dans la Joie de l’avoir d’un simple geste devant soi.

    L’utiliser avec Amour pour alimenter la Vie.

    Prendre l’aliment avec la même précaution
    Que si on allait le puiser pas à pas au fond de la terre
    Dans la Joie de l’avoir d’un simple geste devant soi .

    L’utiliser avec Amour pour alimenter la Vie.

    Lise

    • Merci
      c’est souvent quand j’ouvre le robinet que je pense aux amis dans l’Himalaya (et dans bien d’autres pays hélas, qd ils n’ont même pas accès à de l’eau potable !) qui marchent plusieurs centaintes de mètres, un jerrycan sur le dos pour ramener l’eau à la maison, on ne l’utilise plus de la même manière quand elle représente un tel effort

  3. Merci pour ce texte trés intéressant Frédéric. Je te souhaite une trés belle journée dans la paix et la sérénité. Bisous. Denise

  4. Je voudrais ajouter une anecdote qui peut paraître contradictoire avec la 4ème contemplation. J’étais il y a quelques années dans un centre bouddhiste où, en raison d’une occasion particulière, il y avait énormément de monde. Le repas pouvait être pris sur place, comme d’habitude, mais en raison du grand nombre de gens nous recevions une bourse papier qui contenait dans des barquettes un repas végétarien équilibré. Et j’ai eu la surprise de trouver, tout au fond de la bourse, un petit bonbon… pourtant inutile à la santé… et, très émue, j’ai eu le sentiment de le recevoir de la main à la main. C’était la part du coeur !

  5. Je te « piques » si tu le veux bien ton image des 5 comptemplations, pratique que nous faisons dans notre sangha et que je voudrais mettre sur mon blog

    un lotus pour toi

  6. Le pain d’hier est rassis
    Le pain de demain n’est pas cuit
    Partageons le pain d’aujourd’hui.

    (Adapté d’après un bénédicité catholique)

    Merci Frédéric, paix et sérénité pour toi, tous ceux qui fréquentent le blog mais aussi et surtout pour tous les autres. Puissions-nous leur insuffler par nos paroles, nos actions l’envie d’être eux aussi dans leur tradition spirituelle ou communautaire des êtres acteurs et exemples pour tous et inversement.

  7. j’aime beaucoup également , merci pour ce partage

    un lotus pour vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :