• Catégories

  • Chaque jour est le bon

    août 2009
    L M M J V S D
    « Juil   Sep »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Pages

  • Archives

  • J'ai été heureux de vous accueillir, vous les

    • 250,127 lecteurs depuis avril 2009

Soyez présent à vous-même

presence

A tout moment dans la journée, prenez conscience de vos pieds sur le sol, du poids et des contacts de votre corps sur votre siège, de votre dos contre le dossier, ou de sa posture, de l’équilibre de votre tête, de vos bras, leurs contacts, leurs positions.

Sentez et relâchez les différentes parties de votre tête, de votre visage, de votre nuque, de vos épaules, de votre colonne vertébrale, de votre poitrine, de votre ventre.

Accueillez votre respiration, chassez vos soucis lors d’un ample expir.

Ouvrez vous au lieu où vous êtes (formes, couleurs, odeurs, sons…)

Prenez conscience du temps (durée, moment…)

Occupez votre place, soyez présent à vous-même.

🙂

Publicités

17 Réponses

  1. C’est ça que j’ai oublier de faire , je me suis sentie absente toute la journée …

    • « et le soir en me couchant , je me suis dit :mince , je savais bien tout au long de la journée, que j’avais oublié de faire quelque chose : VIVRE ! »
      (extrait de la vie palpitante de Tenzin Kuntchok)
      :mrgreen:

  2. c’est pas toi, Tenzin Kuntchok ? ce nom me dit quelque chose ..
    mais ya des moments où on ne VEUT pas être dans le présent
    des moments où on a juste envie de se rouler en boule ..
    Ça ne t’arrive (vous arrive) donc jamais ?

    • Exact Tenzin Kuntchok est mon nom de refuge tibétain, on ne peut rien te cacher et du coup aux autres non plus 😆

      Oui il y a des moments comme tu les décris, on appelle cela la dépression, cela peut être aussi très violent et douloureux avec des crises d’angoisse.
      mais je dirais « se rouler en boule » change-t-il qq chose à la situation ?

      On peut demander de l’aide de qqn pour servir d’intermédiaire entre la situation & nous, afin de nous aider à la voir autrement, à nous voir autrement, à s’en sortir
      ce qqn peut être un thérapeute, car il peut être nécessaire de faire ce travail sur soi avant le travail spirituel pour éviter que le travail soit pseudo-spirituel et fuite en réalité
      on peut aussi tout simplement accepter ce passage, qui est création de l’esprit lui aussi, faire ce qu’il faut pour ne pas se mettre en danger (voir ci dessus) et observer (la douleur physique, morale, ce qui nous bloque etc…)

      bon courage à toi
      je t’embrasse

  3. La vie est magnifique ..
    Elle nous offre à chaque instant l’occasion de nous oublier ou de nous rencontrer ..
    A nous de saisir cette chance..
    Avec bienveillance.

    •  » La vie est magnifique, elle nous offre à chaque instant l’occasion de nous oublier ou de nous rencontrer. »

      superbe phrase paradoxale, que je garde en mémoire
      c’est tout le travail d’une vie
      trouver ce qu’est ce nous qu’on rencontre
      MERCI 🙂

  4. c’est assez drôle….on ne semble pas avoir un pied, avant qu’on n’y pense. On se s’en rend pas compte, avant qu’on met son attention à cet endroit là…et c’est ainsi avec enormement de choses…le moment qu’on y pense, ça semble exister, mais pas avant…enigmatique…

    tendresse

    • oui, et qu’est ce qui semble exister ? le pied ? notre vue du pied ? notre sensation du pied ? la sensation qu’il est notre moi ? qu’il fait partie de notre moi ?
      bon j’arrête de prendre mon pied …. :mrgreen:
      et je le faisais marcher :mrgreen:

  5. IMPORTANT RAPPEL …MERCI…

    Il est tant d’actions hors notre conscience objective et notre pensée sur lesquelles nous n’avons pas de prise, gérer par ces inconnus que sont le système nerveux, le système sympathique et tous les autres organes et organismes qui en relèvent et dont tout corps se compose… magnifique inconnu ce précieux véhicule…

    • c’est vrai
      il existe d’ailleurs des méthodes pour essayer d’avoir prise dessus (surtout en cas de pathologie quand cela devient vital, quand par exemple nous avons perdu l’usage d’une partie de nous même)
      je pense à la méthode Feldenkrais ou Vittoz par exemple

  6. Bonjour Frédéric ça c’est quelque chose que je ne fais pas encore mais oui je crois qu’il est important que j’apprenne à le faire 😉 Bisous et bonne journée à toi. Denise

    • c’est pourtant tellement simple, pourquoi ne le faisons nous pas plus ? :mrgreen:
      Mais par effet boule de neige il suffit de commencer par le faire peu, puis cela devient plus habituel
      belle journée à toi

  7. D’où l’utilité de la cloche qui nous ramène à l’instant présent, ou programmer son portable, qu’il nous bip de temps en temps, çà doit être possible.
    Bonne journée à tou(te)s.

  8. Bonjour à tous

    Il y a 10 ans, j’ai été victime d’un accident de la route. Bien cassé, j’ai parcouru le chemin qui conduit de bloc opératoire en centre de rééducation puis à nouveau au bloc et … Enfin un jour je me suis retrouvé chez moi. Là il a fallu jeter le fauteuil devenu chaise de torture, sortir ce petit meuble qui barre une partie du passage, jouer de la perceuse pour descendre les étagères, … Pas de problèmes, j’ai eu de l’aide. Mais le soir venu lorsque je me retrouvais seul, quoi qu’il se passe il fallait y arriver. Puis tout en continuant, en regagnant de l’autonomie, j’ai rencontré d’autres soucis à résoudre. Je ne résiste pas à cette digression : connaissez-vous l’origine du mot scrupule ? Il vient de scrupulum: petit caillou en latin et les légionnaires appelaient ainsi ces cailloux qui s’insinuaient dans leurs chaussures lacées et qu’ils ne pouvaient enlever qu’au moment de grande pause, le temps de tout délacer puis refaire. Vous voyez donc mes petits cailloux à moi, physiques et mentaux car sans cesse il me fallait prendre conscience de mon corps qui allait de découvertes en nouvelles limitations et accueillir cela. Ces scrupules pas romains pour deux sous et dont je ne pouvais me débarrasser. Prendre conscience, faire miennes ces nouvelles sensations, etc. Aujourd’hui encore je connais ces moments, mais j’ai rajouté de nouveaux outils pour continuer le chemin.

    Aussi longtemps qu’un inspir suivra un expir, puissé-je accueillir l’instant présent en pleine conscience, présent à moi-même et à tous les êtres.

    • Merci de ce témoignage Phuntsok.
      Je ne suis pas passé par où tu es passé, j’ai néanmoins découvert le handicap, et la personnalité qui change dans son expression active de par des limitations que le corps impose
      c’est pourquoi j’entends bien ce dont tu parles
      c’est aussi comment, face à l’image de soi (moi, en tout cas 😉 ) liée à l’activité, disparaissant ou changeant à tout le moins, on peut se construire sur une image qui n’est plus que sable mouvant
      mais en fait, pour moi, c’est un cheminement initiatique, qui ne fait qu’accélerer un processus normal comme le vieillissement (eh oui on ne fait plus au troisième âge ce qu’on faisait à 20 ans) et apprendre concrètement à moins s’accrocher à l’image d’un moi pour être plus centré dans l’instant
      Des personnes comme Lilou m’ont aussi bcp appris concrètement par ces mots sur ce processus ce changement

      belle journée à toi

  9. […] Soyez présent à vous-même « Lung Ta Zen a few seconds ago from IdentiFox […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :