• Catégories

  • Chaque jour est le bon

    juillet 2009
    L M M J V S D
    « Juin   Août »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Pages

  • Archives

  • J'ai été heureux de vous accueillir, vous les

    • 248,582 lecteurs depuis avril 2009

Bienvenue dans la Matrice

matrice

«  Les physiciens aujourd’hui commencent à affirmer que ce que nous prenons pour la réalité n’est en fait que l’information que nous avons sur elle. Le monde n’est en fait qu’une gigantesque hallucination !

A force de tirer sur les fils de la « réalité », les physiciens en ont presque fait disparaître l’étoffe. La physique quantique dans les années 20 présentent les objets comme un concept algébrique fort complexe. Ces nouvelles lois montrent que ces objets sont reliés entre eux par-delà l’espace et le temps, se mettent dans plusieurs états à la fois et se réduisent aléatoirement à un seul lorsque l’on tente de les observer, suivant des lois de probabilité très précises. C’est cette théorie qui a permis de prédire avec succès le comportement des lasers et des puces électroniques, la stabilité de l’ADN ou l’explosivité des réactions nucléaires.

Ce qui est maintenant au cœur du débat scientifique c’est de se dire que la mécanique quantique ne parle pas de l’objet en lui –même mais de ce que l’on en sait. Par exemple comment un système peut-il être dans plusieurs états à la fois ? Simplement parce que les informations disponibles ne permettent pas de savoir plus précisément dans quel état il se trouve.

« La confusion, comme son corrélatif, l’ordre, n’est pas une propriété des choses matérielles en elles-mêmes , mais est relative à l’esprit qui les perçoit » (James Clerk Maxwell).

Le hasard devient l’expression d’un manque d’informations qui nous oblige à nous en remettre au hasard pour répondre à la question posée. Pour certains scientifiques l’information est subjective et dépend de celui qui se pose la question. Ce qu’on croyait jusqu’ici attaché à la réalité serait en fait principalement lié à notre regard. Un peu comme quelqu’un qui ne verrait le monde qu’à travers l’écran de son ordinateur : il doit en déduire que le monde est lui même pixelisé !

D’autres penses que la physique ne doit plus du tout s’occuper de la réalité (ce qui se cache derrière l’écran) mais juste étudier les échanges d’informations. Car il faut bien arriver à expliquer pourquoi cela donne cette apparence et pas une autre.

Mais est il possible de reconstruire les lois de la physique, mais aussi l’espace, le temps et la matière, en termes purement informationnels ?

Plutôt que le monde extérieur les chercheurs visent désormais à décrire l’acharnement de notre cerveau à comprendre ce monde, à redéfinir la condition humaine. Oui nous sommes bien enfermés dans une matrice, mais il ne s’agit pas ici d’un vilain programme, c’est la matrice de nos propres calculs réalisés sur les informations que nous récoltons lorsque nous nous confrontons au monde.

Plutôt que de nous asservir, cette matrice nous libère, en nous évitant de nous noyer dans le flot d’informations qui nous entoure. Et de cette matrice, une armée de nouveaux physiciens est aujourd’hui décidée à casser le code. »

Tiré de Science et Vie d’octobre 2005

Publicités

15 Réponses

  1. « l’acharnement de notre cerveau à comprendre ce monde,  »
    c’est dommage d’utiliser ce terme, acharnement, qui me semble un peu péjoratif, pour décrire cette capacité merveilleuse et illimitée que notre cerveau nous offre .. et quant on est une nounoune comme moi, on mesure d’autant plus cette aptitude incommensurable ! 😀

    • Tu as raison de souligner cet aspect merveilleux de notre corps, qu’est le cerveau, j’aurais l’occasion sûrement de revenir sur le cerveau, son fonctionnement et le point de vue bouddhiste, mais j’adhère à cette admiration
      mais acharnement est je trouve un bon mot pour définir ce qui se passe, ce n’est pas péjoratif mais parlant
      c’est comme le carnassier qui s’escrime sur sa proie pour en déchirer les chairs, les balançant à droite à gauche jusqu’à ce qu’elles cèdent
      c’est bien ainsi que fonctionne notre cerveau, accroché à nos idées jusqu’à ce que la réalité rentre dans notre vision

  2. je me suis souvent demandé si tout ce qui m’entoure n’est pas une hallucination, qui me dit que ce que je vois et comprends est vu et compris de la même façon par les autres, serais-je une minuscule particule dans une bulle ? notre cerveau fonctionne parait-il à faible rendement, que pourrait-il nous révéler si nous savions mieux l’exploiter ?
    amitiés.

    • Le monde n’est pas une hallucination, même si nous ne le connaissons pas dans sa réalité, nous savons déjà bcp de choses sur lui, sur un plan physique, moléculaire, atomique, subatomique et il reste encore tellement à découvrir au plan informationnel
      ce qui est une illusion, une hallucination c’est la réalité que nous reconstruisons d’après nos perceptions
      mais cette illusion a une part nécessaire pour nous permettre de survivre
      si nous ne voyions que le monde atomique, cela ne serait peut être pas simple pour trouver de la nourriture pour notre corps 😉

      Quant au rendement de notre cerveau, les scientifiques semblent revenir sur cette idée que nous ne l’utiliserions qu’à 20% (par exemple)
      en fait nous semblons l’utiliser complètement, mais ce qui est important ce sont les connexions entre neurones (les synapses) et les relations qui s’établissent entre eux et en fait on peut créer d’autres systèmes de relations, d’autres cheminements pour le passage de l’information, on le voit qd des zones sont blessées, l’information peut passer par ailleurs
      cela veut dire qu’aussi l’idée qu’on perd des neurones depuis l’âge de +/- 18 ans, n’est pas invalidante car le cerveau a largement de quoi fonctionner par d’autres cheminements et que plus on créée de cheminements différents plus on est ouvert sur la vie et la différence

  3. « Le monde n’est en fait qu’une gigantesque hallucination ! » C’est assez rigolo, en somme… et du même coup, très rassurant. Mais c’est le seul monde dont nous disposions dans la vie quotidienne, et il faut travailler avec cela. Ce que tu fais très bien, en somme… 🙂

    • En effet ce monde ci est celui dans lequel nous avons conscience d’être (suffit de se cogner le matin le petit doigt de pied dans le lit pour savoir qu’on est bien présent à ce monde 😆 ) d’où son importance et sa préciosité et penser que l’hallucination n’est que dans notre perception et interprétation de celle ci

  4. Très intéressant cet article. D’abord, qu’est-ce qu’une hallucination? Un objet venu de nulle part… ou bien une manifestation partielle de l’immense réservoir de la mémoire collective humaine? Quelle est la réalité? Une immense question devant laquelle on se doit d’avoir l’esprit grand ouvert, et surtout de rester humble, pour ne pas s’enfermer soi-même dans ses préjugés! Merci!

    • Rester humble, ouvert à d’autres réalités, à la différence
      oui tout ceci est primordial quand on se rend compte de notre difficulté à percevoir la réalité telle qu’elle est

      l’hallucination n’est pas un objet, sinon virtuel, résultat de notre esprit, on pourrait dire qu’il est notre représentation, comme nous même, mais pas différent entre le sujet que nous sommes et l’objet qu’il représente

  5. La physiue quantique, le mur de plank, la theorie des cordes, et tout ce qu’on a pu dire et écrire la dessus ….

    j’en reste au livre de MATTIEU RICCARD ‘l’infini dans la paume de la main » et à la voie du milieu, ni existence, ni non existence

    ce qui est une hallucination ce n’est pas ce monde (encore que tel qu’il est vécu, il est hallucinant de betise… loll) mais la certitude de croire qu’il a une existence propre.

    Tout est interdependance tout est impermanence…

    un lotus pour vous toutes et tous

  6. « ce qui est une illusion, une hallucination c’est la réalité que nous reconstruisons d’après nos perceptions » réponds tu à Rolky
    mais qui a dit que les représentations de la réalité sont des illusions ? nous ne pouvons appréhender la réalité que par le canal de nos moyens de perception donc « représentée » alors comment savoir ce qu’ elle EST vraiment ? il y a bien sûr ce qu’affirment les scientifiques mais en quoi cela est-il aidant dans la mesure où la quasi totalité de l’humanité NE VOIT PAS les choses pour ce qu’elles sont scientifiquement ? 😀

    • @ Ambre : je crois que ça nous aide à prendre du recul, à ne pas se prendre la tête trop longtemps, et à entrer dans la danse, en quelque sorte, à aller « avec » le monde. Quand on peut lever le nez de son nombril… 🙂

    • qui a dit que les représentations de la réalité sont des illusions ?
      MOI 😆
      C’est justement la première prise de conscience de se rendre compte de cela, que les autres ont un autre point de vue, qu’il n’y a pas UN point de vue réaliste mais DES points de vue, comme du sommet de chaque montagne on voit le paysage différent, mais qu’est ce que le paysage ?

      La science permet de savoir un peu plus ce qu’est la réalité, mais en fait plus elle s’approche de ce qu’elle croit être la réalité, plus elle voit qu’elle est complexe et insaisissable

      Maintenant en effet en quoi les quarks ou les bosons nous sont ils utiles dans la vie de tous les jours ?
      A rien sinon à savoir que ce que nous voyons n’est pas la réalité et cela change tout
      Mais par contre nous avons développé un cerveau, des perceptions en lien avec nos besoins
      Pour agir dans le quotidien nous nous reposons sur ce que nous voyons de la réalité.
      Est ce plus clair ainsi avec le texte de Mifa ?

  7. De retour d’une ballade sans « l’internet », je trouve en ce billet trace d’un lien avec l’un de tes commentaires (dans mutt’Images) où tu me disais :
    « Qui sommes nous quand nous ne sommes plus ce que nous croyons être nous ?
    Vaste et éternelle question qu’il est important de se poser pour sortir de fonctionnements pathologiques qui nous font nous accrocher à une image virtuelle… »

    Commentaire auquel je te répondais : « Oui Lung Ta, vaste question… que je ne me pose plus depuis longtemps sans que cela nuise à une existence naturelle dans la forme que je ne suis pas…
    Bises 🙂

  8. […] prenez la parole Muttifree sur Bienvenue dans la Matricephilarmor sur Le courage est un lâcher-…Lilou sur Le courage est […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :