• Catégories

  • Chaque jour est le bon

    juin 2009
    L M M J V S D
    « Mai   Juil »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Pages

  • Archives

  • J'ai été heureux de vous accueillir, vous les

    • 248,581 lecteurs depuis avril 2009

Les 4 composantes de l’amour incommensurable

1kimjunggi°net

(dessin de Kim Jung Gi)

Dans le bouddhisme on considère que 4 éléments composent l’amour véritable, on les nomme les 4 incomensurables.

  1. Il y a Maitrî, la bienveillance, l’amour. C’est la capacité à offrir la joie et le bonheur.

  2. Ensuite Karuna, c’est la compassion, la capacité à entendre et soulager la douleur chez l’autre.

  3. Il y a aussi Muditâ : la joie. Car il n’y a pas d’amour sans joie,  la joie de la vie dans l’instant.

  4. Enfin la dernière composante est Upékshâ, l’équanimité. L’équanimité c’est offrir la liberté à l’autre, c’est ne pas le prendre comme objet d’amour, mais comme sujet en lui même. Et c’est Considérer chaque être comme des sujets d’amour.

Pour tous ces éléments il s’agit déjà de désirer les mettre en œuvre, et d’avoir la capacité de le faire. Pour cela il faut être capable de comprendre l’autre dans ses besoins.

Cela implique de se connaître soi-même, connaître ses besoins, savoir les exprimer. C’est quand on est centré, qu’on a suffisemment confiance en soi, sans egocentrisme qu’on peut alors se « décentrer » de soi-même sans danger, mais jamais sans risque, pour offrir cet amour à tous les êtres vivants que nous rencontrons.

Cette compréhension de soi, de l’autre, de comment nous sommes tous interdépendants, nous l’obtenir par la méditation. Celle-ci nous offre un  recul qui tout en restant centré nous permet de ne pas aimer d’une manière égotique « pour soi » , mais d’être en capacité d’offrir l’amour, le bien-être, la joie & la liberté à l’autre, aux autres, sans attente en retour, tout en se respectant, avec authenticité.

Publicités

40 Réponses

  1. SS Dalaï Lama en a parlé dans sa conférence « Ethique et société »: besoin de renforcer l’individualité pour pouvoir se décentrer et être en capacité d’offrir l’amour aux autres. Comme ces mains qui s’ouvrent…
    Comme je l’ai dit à Yog, j’ai découvert une sangha dans le « bocal »…Merci de ton soutien pour m’aider à gérer cet après retraite! « rigueur et tendresse » Bises Sonam

  2. imortant ce message, ne pas aimer pour soi mais pour les autres sans attendre de retour
    pas toujours facile au niveau du couple ,par contre pour moi une idée que j’ai toujours esayé d’appliquer avec mes enfants.
    encore merci pour tes articles dont j’apprécie chaque fois la justesse
    chaleureuses amitiés.

    • ce que tu indiques est très intéressant
      Dans un précédent article il y a eu des échanges sur ce sujet.
      Pour moi l’amour est le même, mais les conditions ne sont pas les mêmes.
      Ainsi il est important de conserver des frontières claires suivant les rôles de parents et enfants
      par ailleurs entre amitié et amour quelle différence ? Bien souvent simplement un peu de sensualité, voir de sexualité, plus renforcée.
      Mais en tout amour, si c’était vraiment de l’amour, on devrait être capable d’en donner d’une manière non exclusive,ce qui n’empêche pas le besoin de relations privilégiées.

      Pour en revenir au couple, je pense que c’est en effet un lieu particulier pour apprendre l’amour justement, un lieu unique et riche, mais bien souvent on ne le prend que comme expérience de soutien moral, voir matériel, voir contexte de reproduction et surtout comme objet de possession. Et autant, comme sur un blog, dans une association, avec le voisinage, voir les amis, on peut faire impression, faire croire que, montrer une image, dans un couple cela est difficile sur la longueur puisqu’on vit au quotidien ensemble, donc on se révèle à l’autre, et le blabla sur l’amour universel ne tient souvent pas la route quand le manque, la peur, la jalousie ressurgissent

      amitié

  3. Je dois être une extra terrestre. Entourée d’extra terrestres. Dans ma vie de tous les jours, on offre du bonheur en espérant avoir un retour. Quant à la compassion, c’est de la science fiction. Si quelqu’un est gentil avec vous, ou si vous êtes gentil avec quelqu’un on trouve ça louche. Intéressé. Je ne parle pas des personnes qui donnent dans le cadre d’une association caritative, là ya un cadre sécurisant. Elles sont « là pour ça ». Je parle des petits gestes du quotidien. La générosité fait peur. L’amour fait peur. La joie j’en parle même pas (qu‘est-ce que t‘as consommé encore comme substance illicite ??).

    Offrir la liberté à l’autre. Alors celui là il est coton. D’abord parce que souvent confondu avec la liberté, heu, enfin tu vois de quelle liberté je parle.
    Mais ya pas que ça.
    Un assassin peut il être un sujet d’amour ? Un violeur d’enfant ? Une personne qui torture les animaux ?
    De plus, c’est quoi vivre libre ? Vivre en étant soi ? Mais qui est soi ? On change tout le temps ! Et puis aimer n’est-ce pas simplement aimer en soi la possibilité d’aimer autrui et de s’ouvrir à lui ?
    Ceci dit je butte toujours autant sur « sans attente de retour » ..
    « ans attente de retour » c’est pas une attente peut être ? 😉

    • Plutôt que des substances illicites c’est un aspirine qu’il faut prendre 😆 pour ne pas se prendre la tête 😉

      Oui cette notion d’amour incommensurable n’est pas mise en oeuvre très souvent dans la vie de tous les jours, c’est pour cela que c’est une pratique, qui n’est pas simple, et celui qui dit que le bouddhisme est zen 😉 à mon avis n’a pas cherché à le mettre en oeuvre.

      Oui il existe des personnes qui donnent sans attente, j’en ai rencontrées. Bien sûr aussi les attentes peuvent être de niveaux différents, entre la personne qui attend un merci et celle qui prend plaisir à la joie de l’autre, voici deux attentes de niveaux différents.

      oui la personne qui donne sans attente peut faire peur, peut angoisser, peut bouleverser
      c’est d’ailleurs toute la pratique du maître en méditation

      Une anecdote : nous pratiquons en groupe zazen le mercredi soir chez nous, dans une salle spécialement dédiée à cela, nous sommes en association non déclarée pour ne pas tomber dans l’administratif (nous ne sommes pas non plus des centaines d’adhérents), il n’y a donc pas de cotisation demandée, donne qui veut, quand il veut , comme il peut, dans un bol à aumone pour aider une jeune fille très pauvre à faire ses études dans l’Himalaya.
      Et bien une personne que je rencontrais la 1ère fois, pour faire de la méditation, m’a franchement dit : « C’est louche » 😆

      Pour la liberté, non je ne vois pas de quoi tu parles, il n’y a pas différentes liberté pour moi, on est libre et responsable ou pas

      enfin oui tout le monde est digne d’amour
      La difficulté pour chacun c’est comment on est pris dans des jeux qui nous amènent à avoir des conduites qui amènent plus d’amour, de vie ou plus de peur, de mort. A chacun, et à la société par sa police de faire que ce ne soit pas la loi du plus fort, mais au contraire un contexte de respect mutuel. Celui qui ne respecte pas cela, doit être empêché d’agir et aidé autant se faire se peut à réintégrer un fonctionnement social correct.
      Tous les actes peuvent être compris, mais ne doivent pas être acceptés.
      Si on parle par exemple du viol (physique ou psychologique), c’est inaccepable, ❗

      amitié

  4. mes modestes tentatives: – je m’endors en me récitant
    plusieurs fois le metta sutra, le sutra sur l’amour( très court et facile à mémoriser)-

    -au cours de laméditation assise, quand je n’arrive pas à » switch off » le mental, je me récite le coeur de la compréhension parfaite puis le metta soutra, ça m’aide à me ramener à moi même, et aussi à contempler le sens, les sens , de ses sutras
    – -par contre, la méditation assise ne représente qu’une part minuscule de mes efforts dans la compréhension et l’application de ces 4 incommensurables:
    pour ma part c’est plutot au cours du reste de la journée, que je m’y entraine par des essais de retour à la pleine conscience dans les actesde la vie quotidienne .
     » ceux qui veulent atteindre la paix,
    doivent pratiquer régulièrement
    la droiture , l’humilité,
    et être capables d’employer un langage compatissant et bienveillant

    ils savent vivre simplement et heureux…
    ils sont en paix, calmes, ont peu de désirs
    rt ne se laissent pas emporter par les émotions de la majorité

    qu’ils ne fassent rien qui soit désapprouvé par les sages
    et voici ce qu’ils comtemplent en permanence:

    Que tous les êtres soient heureux et en sureté
    et que leur coeur soit rempli de bonté et de liberté.
    Que tous les êtres vivants soient en sécurité et en paix:

    les êtres frêles ou forts, grands petit s, visibles ou invisibles
    proches ou lointains déja nés ou encore à naitre.

    Que personne ne tue ni ne fasse de mal à autrui, que personne ne prenne à la légère la vie des autres,
    et que nul, par colère ou malveillance
    ne souhaite de mal à autrui

    De même qu’une mère aime et protège son unique enfant au risque de sa propre vie, cultivons l’amour bienveillant
    et offrons le à tous les êtres vivants:
    laissons notre amour infini se répandre dans le monde entier au dessus en dessous et dans chaque direction
    notre amour n’aura aucun obstacle et notre coeur sera complètement libéré
    de toute haine et animosité

    debout ou assis,
    allongés ou en marchant,
    tant que nous sommes éveillés,
    nous devons maintenir en nous-même
    la pleine conscience de la compassion:

    Ceci est la plus noble façonde vivre!

    libérés de tte perception fausse,
    éliminant progressivement
    l’avidité et les désirs(?),
    vivant une vie saine ,
    et pratiquant la compréhension parfaite,

    les pratiquants transcenderont certainement
    la naissance et la mort . »

    (en le chantant,on ne risque pas de sauter 1 phrase)

    • D’un point de vue zen (japonais, différent il me semble, de la pratique zen de TNH, même si le coeur est le même) quoi qu’il arrive s’il y a ouverture au présent, c’est la méditation. Pour ma part je dirais que même l’endormissement en fait partie, quand j’en prends conscience, il est peut être temps de me lever et d’aller me coucher, voir de rester si pour une raison ou pour une autre j’ai envie de rentrer consciemment dans ce processus du corps qui s’endort tout en cherchant à rester vigilant. Pas de règle tout dépend du contexte qu’on se donne. Réciter quoi que ce soit est une fuite pour éviter cela.

      Mais réciter un mantra ou un sutra est aussi une aide pour être présent 😉

      ce texte est superbe entre les préceptes et l’amour incommensurable.

      Merci pour toutes les fois, Marc, où tu prends le temps de nous recopier ces textes ! 🙂

      amitié

  5. Marc, pourquoi as tu mis un ? après
    « l’avidité et les désirs(?) » ??

  6. ce n’est pas facile tous les jours, mais la base est là. des fois, après avoir fait exectement le contraire, on se rend compte de notre « oublie »…mais ça revient, et quand l’amour, la compassion revient…

    comme Ambre le demande, « Un assassin peut il être un sujet d’amour ? Un violeur d’enfant ? Une personne qui torture les animaux ? » c’est dur de se rendre copte sur le moment, qu’au fond, ces personnes là sont très malheureux…ils se punissent toute seules (même malheureusement en torturant des autres)quelque part, elles crieint pour l’amour, mais ne savent pas que ce grande vide qu’elles ressentent, est juste l’amour et qu’elles peuvent la remplir toute seules..;

    Je crois fermement que chaque personne fait ce qu’il peut avec la conscience qu’elle a à ce moment ….elles ne peuvent pas faire mieux…

    ce n’est pas pour autant qu’il faut tout accepter…une personne qui est un danger pour les autres, faudra l’enfermer..mais pas sans lui soigner son vide..;sans lui offir de l’aide….sinon elle ne saura jamais ce que c’est en elle et elle continuera. Mais au fond, elles sont en train de se punir toute seules.

  7. Ambre: parceque ç’a été + fort que moi ,car je n’accepte pas encore ce que dit ce texte sur ce point : est-ce que je veux éliminer progressivementl les désirs. je pencherais plutôt pour _ne pas me laisser submerger par l’océan de mes désirs comme on dit ailleurs dans le bouddhisme. d’un usage parcimonieux et attentif des désirs…
    Je coince aussi sur » qu’il ne fasse rien qui soit désapprouvé par les sages »

    cette traduction du soutra sur l’amour estcelle de thich nhat hanh; le découpage des phrases et la ponctuation sont miennes ,correspondent à ce que j’entends- pour l’instant ,dans ce texte..

    • Je me sens très proche de ce que tu dis Marc
      mais pour moi c’est clair, ce n’est pas supprimer le désir, mais l’attachement au désir
      le désir c’est la vie
      l’attachement au désir c’est le commencement de la souffrance 😉
      Quant aux sages, je suis très prudent avant de déclarer qqn de sage, pour moi un humain reste un humain et fait ce qu’il peut, il peut dire ce qu’il pense, certains humains quand on les voit vivre (et cela est important pour moi) dans le quotidien, on peut dire cela sont sages et écouter plus facilement ce qu’ils disent
      je suis fait aussi de ce que disent, pensent et agissent les autres
      alors autant que faire se peut, il vaut mieux choisir des personnes sages pour m’influencer
      mais le terme le plus exact dans le texte, pour moi serait de remplacer sage par « la sagesse » et cela nous ramènerait à notre responsabilité

  8. Bonjour!
    je suis d’accord avec marc, il faut voir et analyser les souffrances et leur origine, par exemple l’attachement la peur de perdre, ou bien le désir et le recommencement incessant pour atteindre ce désir, ces luttes, que l’on mène au quotidien; voir pour enfin analyser l’origine et sortir de cela. et voir aussi comme il est dur pour des personnes en souffrances d’en sortir, pour ma part je commence a apprendre et voir ces vérités me procure une immense joie et beaucoup de compréhension face à ce qui se passe.
    Pour ambre, si les gens ne son tpas joyeux alors communique leur cette joie, qu’ils n’ont pas, c’est contagieux à ce qui parait 😉
    Emilie

    • Merci Emilie pour ce commentaire très juste
      On peut en effet progresser par cette analyse mais on peut aussi le faire aussi simplement par zazen, en s’asseyant et en laissant passer pour être moins dépendant de nos peurs, de nos comportements, de nos désirs
      Néanmoins si ceux ci sont trop prégnants, une aide extérieure (thérapie) peut d’abord, ou en même temps, être indispensable

      chaleureusement

  9. Il y a des gens – des gens de tous les jours, je veux dire – il suffit qu’ils entrent dans une pièce pour que tout le monde ait le sourire. J’avais une collègue comme ça. Oui, c’est contagieux !

  10. aimer quelqu’un et le le laisser libre ou aimer tellement quelqu’un que s,en est insupportable et j’ai beau vouloir me détecher complètement de cete amour , il revient m,envahir comme une vague .Je suis donc la prisonnière .

    • Oui tout à fait
      prenons une des chansons francophones les plus merveilleuses (après les Anarchistes de Léo Ferré bien sûr 😆 ) Ne me quitte pas de Brel :

      Ne Me Quitte Pas

      Ne me quitte pas
      Il faut oublier
      Tout peut s`oublier
      Qui s`enfuit déjà
      Oublier le temps
      Des malentendus
      Et le temps perdu
      A savoir comment
      Oublier ces heures
      Qui tuaient parois
      A coups de pourquoi
      Le coeur du bonheur

      Ne me quitte pas
      Ne me quitte pas
      Ne me quitte pas
      Ne me quitte pas

      Moi je t`offrirai
      Des perles de pluie
      Venues de pays
      Où il ne pleut pas
      Je creuserai la terre
      Jusqu`après ma mort
      Pour couvrir ton corps
      D`or et de lumière
      Je ferai un domaine
      Où l`amour sera roi
      Où l`amour sera loi
      Où tu seras reine

      Ne me quitte pas
      Ne me quitte pas
      Ne me quitte pas
      Ne me quitte pas

      Je t`inventerai
      Des mots insensé
      Que tu comprendras
      Je te parlerai
      De ces amants-là
      Qui ont vu deux fois
      Leur coeur s`embraser
      Je te raconterai
      L`histoire de ce roi
      Mort de n`avoir pas
      Pu te rencontrer

      Ne me quitte pas
      Ne me quitte pas
      Ne me quitte Pas
      Ne me quitte pas

      On a vu souvent
      Rejaillir le feu
      D`un ancien volcan
      Qu`on croyait trop vieux
      Il est parait-il
      Des terres brûlées
      Donnant plus de blé
      Qu`un meilleur avril
      Et quand vient le soir
      Pour qu`un ciel flamboie
      Le rouge et le noir
      Ne s`épousent-ils pas

      Ne me quitte pas
      Ne me quitte Pas
      Ne me quitte pas
      Ne me quitte pas
      Ne me quitte pas

      Je ne vais plus pleurer
      Je ne vais Plus parler
      Je me cacherai là
      A te regarder
      Danser et sourire
      Et t`écoutre
      Chanter et puis rire
      Laisse-moi devenir
      L`ombre de ta main
      L`ombre de ton chien

      Ne me quitte pas
      Ne me quitte pas
      Ne me quitte pas
      Ne me quitte pas .

      quelle belle chanson d’amour, non ❓
      tout le monde le dit
      et pourtant qui souhaiterait être amoureux d’un tel homme qui se dévalorise, qui s’accroche jusqu’à devenir l’ombre de ton chien
      mais qui a envie de vivre avec l’ombre de son chien
      on préfère encore vivre avec son chien !

      Non, je préfère :

      Quand on n’a que l’amour
      A s’offrir en partage
      Au jour du grand voyage
      Qu’est notre grand amour
      Quand on n’a que l’amour
      Mon amour toi et moi
      Pour qu’éclatent de joie
      Chaque heure et chaque jour

      Quand on n’a que l’amour
      Pour vivre nos promesses
      Sans nulle autre richesse
      Que d’y croire toujours
      Quand on n’a que l’amour
      Pour meubler de merveilles
      Et couvrir de soleil
      La laideur des faubourgs

      Quand on n’a que l’amour
      Pour unique raison
      Pour unique chanson
      Et unique secours

      Quand on n’a que l’amour
      Pour habiller matin
      Pauvres et malandrins
      De manteaux de velours
      Quand on n’a que l’amour
      A offrir en prière
      Pour les maux de la terre
      En simple troubadour

      Quand on n’a que l’amour
      A offrir à ceux-là
      Dont l’unique combat
      Est de chercher le jour
      Quand on n’a que l’amour
      Pour tracer un chemin
      Et forcer le destin
      A chaque carrefour
      Quand on n’a que l’amour
      Pour parler aux canons
      Et rien qu’une chanson
      Pour convaincre un tambour

      Alors sans avoir rien
      Que la force d’aimer
      Nous aurons dans nos mains,
      Le monde entier

  11. La lecture des 4 composantes de l’amour me comblait de joie…

  12. Lorsque nous avons compris la Joie qui nous habite tous, nous ne pouvons qu’être émus de la maladresse avec laquelle nous manifestons l’Amour .

    Alors le regard, qu’il se pose sur nous même ou sur l’autre ne dit plus  » tu te trompes » mais  » rappelle toi ».

    • ahaha très bonne pratique et texte très juste
      remember
      rappelle toi
      « remembre toi » 😉
      retrouve ton unité, ne te disperse pas
      toute l’histoire d’Osiris
      j’aime cette idée, cette sensation, d’être ému de sa maladresse
      c’est beau car tellement loin de la culpabilité
      mais plein de cet amour pour soi qui n’est pas égoisme
      merci charmante Lilou 🙂

  13. http://zenpourlesnull.canalblog.com/archives/2009/06/10/13724762.html#c24983596
    Etty était capable de livrer son émotion sur le moment, en toute sincérité,
    peut être, certes, ne peut on en conclure que ce moment de désespoir a perduré, quoique tout le contexte dans lequel elle se trouvait alors aurait largement pu y contraindre le plus solide des êtres humains
    Néanmoins, on ne possède rien d’écrit de sa main concernant l’émotion qui l’a saisie au moment où le train l’emportait vers la mort ..
    on sait seulement qu’elle a jeté une lettre qui a été recueillie par une de ses amies afin que tous ses écrits soient publiés ( cequi était son but unique dans sa vie et qui n’a jamais changé)
    De Etty je glisserai habilement vers Brel qui a écrit des chansons merveilleuses, des trucs qui sortent des tripes comme j’aime, mais quand on aime, toujours ça sort des tripes, et même comme les femmes qui dans l’absolu « polyaiment » eh bien lorsqu’elles Aiment tout est néanmoins dirigé avec passion dévorante vers UN SEUL homme, car c’est bien une passion que Brel décrit, (comme le nom l’indique la passion fait de nous un objet passif) mais il ne faut pas s’arrêter aux paroles de cette chanson merveilleuse, il faut aussi regarder la personnalité et la vie de Brel qui nous démontrent qu’il a aimé, et même aimé beaucoup, ..
    et jamais comme un chien ! 🙂
    je crois que ça arrive à tout le monde à un moment de se sentir dans une telle détresse quand un amour se finit, qu’on ferait n’importe quoi, mm devenir une ombre, pour que l’amour revienne.. mais ce n’est qu’une émotion ponctuelle, il est évident que sur la longueur de temps ce n’est pas viable (et ce n’est pas viable puisque ce n’est pas de l’amour)
    j’aime cette chanson, » Ne me quitte pas », parce qu’il décrit bien cet abîme qui me saisissait quand un homme que j’ai aimé ou qui a compté m’a quittée
    je me sentais alors vide.. cvomme une ombre
    Tous les amours sont respectables, et tous sont imparfaits
    c’est beau ce qu’écrit Lilou.. « rappelle toi »
    Merci à tous les deux

    • Tous les amours sont en effet respectables, s’ils permettent de se respecter et de respecter l’autre
      Oui la chanson de Brel (ne me quitte pas) est une chanson de rupture, une chanson de la souffrance entraînée par cette rupture

      non pour moi ce n’est en effet pas une chanson d’amour

  14. les anarchistes

  15. La lecture des 4 composantes de l’amour me comblait de joie… aimer c’est l’expression la plus parfaite de l’accomplissement, cet amour qui ne brule pas l’autre, et lui donne au contraire la possibilité d’exister et de se développer, dans le respect dû à toute vie.
    Joie infinie de l’amour partagé, de l’amour donné, de l’état d’amour permanent.

    La conscience du non amour , sa constatation, n’empêche pas l’amour de vivre sa vie en attendant que l’autre se révèle.

    La douleur d’amour ampute la force vive pour la réduire à une manifestation égocentriste.
    « Ne me quitte pas… » alors que l’autre est déjà partit,
    relève du non vouloir accepter et comprendre, avec le risque de se perdre.

    La beauté est dans toutes les manifestation de la vie, elle dépend de celui qui regarde.
    Sérénité

    • PARTANCE :  » la beauté est dans l’oeil de celui qui la regarde. » Léonard de Vinci.

    • Merci pour ces mots
      je parlais d’imparfait, car tu disais « me comblait »
      pourquoi pas au présent ?

      bon courage et bonne journée à toi

  16. @ MARC désolée de ne te répondre que maintenant mais le blog de Lung Ta est « raciste » il me vire !;D
    bon sérieux je suis tout à fait OK avec toi le désir c’est la vie et je ne comprends jamais quand j’entends quelqu’un ou une doctrine prôner de ne plus avoir de désirs ou de les contraindre ou de les étouffer..

    • Comme je te l’ai expliqué par mail Ambre, il faut éventuellement changer d’Explorateur, passer à Firefox ou Opéra, car je ne comprends pas pourquoi ton IE n’arrive pas à être stable sur mon blog, c’est d’autant plus surprenant que tu sembles pouvoir déposer des commentaires sans pb sur d’autres blogs WordPress comme celui de Mifa ❓

  17. eurêka j’ai compris ! je suis devenue tellement ZEN que le blog LTZ ne peut assimiler ma grande sagesse que goutte à goutte c’est pour ça qu’il me vire ! 😉

  18. @ MARC et LUNG TA : c’est quoi une personne sage ?? est-ce qu’on est sage « à vie « ??? je croyais que tout était impermanent ???

  19. partage avec AMBRE sur les\ »sages\ » et les règles à ne pas enfreindre pour en être un (de sage…):

    un vieux moine et un jeune novice s\’en retournaient à leur monastère.
    Arrivés au bord d\’un fleuve, ils rencontrèrent une jeune femme qui demanda au novice:\ » vous traversez à gué? pouvez vous me porter sur votre dos jusqu\’à l\’autre rive?\ »
    \ » la règle m\’interdit tout contact avec une femme…\ », bredouilla le novice rougissant.

    \ »allez ,hop, sautez sur mon dos, je vous tiendrais fermement , et nous traverserons le fleuve sans encombre!\ » lança le vieux moine en courbant l\’échine, et en arrondissant les bras\ »

    parvenus de l\’autre coté du fleuve, ils se séparèrent après que la femme les eut remerciés.

    le jeune moine trotinnait derrière le vieux, ils avaient quitté la berge du fleuve depuis une bonne heure, quand, n\’y tenant plus,le novice s\’écria:
    \ » mais enfin, maitre,porter une femme! à califourchon sur votre dos!
    est ce que ça n\’est pas contraire à toute bienséance?\ »

    \ »Qui? Ah, oui ,la femme de tout à l\’heure…
    Voila un bon moment que je l\’ai lâchée…
    Mais toi, tu la portes encore!\ »

  20. kécécé tous ces slash\\?

    • vient sûrement d’un copier-coller et une balise HTML différemment prise en charge entre l’endroit où tu l’as copier et wordpress, peut être par exemple au type d’encodage du texte copier
      bon j’en sais pas plus
      cela reste lisible

  21. ces slach c’est de la traduction htlm des espaces 🙂
    comme quoi… même ce qui semble un espace n’en est pas forcément 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :