• Catégories

  • Chaque jour est le bon

    juin 2009
    L M M J V S D
    « Mai   Juil »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Pages

  • Archives

  • J'ai été heureux de vous accueillir, vous les

    • 248,581 lecteurs depuis avril 2009

La Paramita (perfection) de l’éthique ou discipline – 2 – : confiance en soi

zen pour chats ch gaudin_35_0013

( Zen Pour Chats – Dessinateur et Scénariste : Christian Gaudin – Editeur : LA SIRENE )

Suite de la 1ère partie

En fait Chôgyam Trungpa fonde cette discipline sur la confiance en soi alors que la moralité, souvent basée sur le manque de confiance et la peur de ses propres impulsions agressives est un code de contraintes créés pour limiter ces impulsions. Ainsi les jugements moraux sur le comportement des autres, n’est bien souvent que la peur de nos propres comportements éventuels. Ces opinions de soi sont des résistances à emprunter la Voie, car comme Trungpa l’écrit aussi

« l’obsession de ne pas être à la hauteur est l’un des plus grands obstacles sur la voie du bodhisattva. Le sentiment de confiance en soi permet au bodhisattva de travailler habilement avec tout ce qui se produit, jusqu’au point de consentir à l’immoralité par compassion pour les êtres doués de sensibilité. »

Il ne s’agit donc pas tant de se lier à un ensemble fixé de lois ou de règles. Mais de faire la chose juste, adaptée, au moment idoine, opportun. Comme le dit encore Chôgyam Trungpa

« Même si la vie paraît chaotique, le bodhisattva s’y insère, participe au chaos sans se laisser emporter par les tourbillons, il entre dans la danse et les choses s’arrangent d’elles mêmes. » D’un autre côté il nous met en garde de ne pas chercher non plus à atteindre à tout prix un comportement juste, car notre action sera alors maladroite, empreinte de rigidité. »

La justesse est l’état naturel de ce qui arrive sans le contraindre, sur des bases saines, pour lui c’est une discipline auto-existante qui n’a pas besoin d’être forcée ni fabriquée, c’est quelque chose de très spontané. C’est la conscience fondamentale des choses. Dans la voie tantrique, plus rien n’est interdit, comme il l’expose :

«  rien n’est considéré comme tentation, elle se présente d’elle-même, c’est pourquoi on travaille avec elle plutôt que d’en devenir la victime ou le coupable. »

Avec une discipline sous forme de code moral, la vie et sa spontanéité disparaît, alors que pour le bodhisattva, la discipline est jouissance de ce qui est sans complaisance mais avec authenticité. L’aide du bodhisattva est donc très souple, même s’il ne boit pas d’alcool, cela ne l’empêche pas d’aller dans un bar pour soutenir un ami, il ne s’interdit rien tel Vimalakirti qui fréquentait les lieux de plaisir pour y apporter les bienfaits en tant que bodhisattva, mais aussi telle la mythologie bouddhiste où dans tous les « mondes », même dans les « enfers », il y a toujours un bodhisattva qui peut nous aider.

Suite ici

Publicités

13 Réponses

  1. […] prenez la parole La Paramita (perfect… sur La Paramita (perfection) du do…La Paramita (perfect… sur Le bouddhisme engagé selon…© Jack MAUDELAIRE sur La Paramita (perfection) de […]

  2. Bonjour,
    Salut !
    Je viens de passer l’aspirateur et la serpillère dans toute la maison ( et oui, c’est çà aussi la vie au quotidien d’une femme/mère/travailleuse au foyer ! ) et pendant que çà sèche me voilà à nouveau devant mon ordi 😉
    Je ne vois toujours pas le rapport entre éthique et discipline. Suis aveugle ou quoi ?
    Pour moi l’éthique, c’est d’abord ne pas nuire à autrui par mes actes et là c’est énorme. J’essaye dans mes actes du quotidien par exemple grâce à la création des amaps, grâce à une cuisine saine, grâce à mon travail, grâce à une vie de famille sans claques ni fessées, grâce à une écoute des besoins des uns et des autres. Je sais qu’à chaque fouis que j’achète un vêtement, il y a 90% de risque qu’une femme chinoise esclave l’ait fabriqué… Bon , en France c’est pareil, l’industrie textile c’est de l’esclavage. Les femmes (yapas d’homme derrière les machines à coudre )sont payés au rendement. Alors je les porte longtemps, longtemps, ces vêtements. Et cet ordi aussi, sur lequel j’écris a du être fabriqué par un esclave des temps moderne…Alors il est vieux cet ordi… Pour la voiture, c’est la même chose… et en plus çà pollue comme l’ordi… comme beaucoup de choses.
    J’arrête là hein ! Bon, c’est du quotidien, du terre à terre. C’est pas très spirituel ! Euh, je plaisance, hein 😉
    Ce qui m’intéresse ce sont les actes concrets de la vie au jour le jour !
    Bises

    • Tu auras lu je pense la réponse dans le 3ème volet mis en ligne aujourd’hui qui est en harmonie avec ce dont tu parles
      Par contre pourquoi tenter de séparer le terre à terre du spirituel ? Où commencerait l’un et finirait l’autre ❓
      Non je pense que le spirituel est comme tu le dis dans les actes concrets, sinon à quoi bon ?

  3. Euh ! c’est quoi ce logo d’un être grimaçant en face du titre de mon message ?

    • C’est ton image 😆 hahaha
      enfin l’image générée et rattachée automatiquement à ton nom par le robot de la plateforme wordpress
      pour en avoir un personnalisé, je pense qu’il faut se déclarer sur gravatar.com, mais je ne peux en dire plus, pas assez compétent

  4. @Françoise : c’est généré automatiquement par la machine-manitou. Le mien c’est pareil…
    A part ça, j’aimerais en savoir plus sur cette « rigidité » Vs « discipline ». Une fois où je voulais signaler à ma mutuelle que je ne pouvais plus profiter d’un tarif préférentiel parce que je quittais l’employeur qui en bénéficiait, la fille que j’ai eue au téléphone a insisté pour que je ne le signale pas – me disant au bout d’un moment que j’étais « psycho-rigide » ! Je dois vraiment l’être, parce que je ne comprends toujours pas… Et j’ai fini par résilier, quelque temps après (pour être en accord avec moi-même). Où finit la rigidité, où commence la discipline ?

    • Difficile de répondre car tout dépend du contexte, je dirais que ce qui fait la différence entre la rigueur et la rigidité, c’est que la 1ère est capable de se mettre à la place de l’interlocuteur pour comprendre son point de vue, voir faire évoluer le sien, ou être capable d’avoir une réponse respectueuse mais qui garde toujours en place ses propres valeurs tout en respectant celles des autres.
      Maintenant pour moi il n’y a pas de valeurs morales à conserver ou pas ses propres valeurs, tout dépendant du contexte et de son évolution, la vie n’est pas un cadre fixe mais au contraire qq chose de très mouvant, et après c’est chacun qui est redevable face à lui même de ses actes (en plus de face à la loi bien sûr 😉 )
      Maintenant quant à savoir si tu es psycho-rigide il faudrait connaître les compétences psychologiques avérées à dresser une hypothèse de pathologie, de cette conseillère clientèle de la mutuelle 😆

  5. Je relis ton billet, et cela me rappelle une anecdote, sur le fait de ne pas chercher à tout prix un comportement juste : il était établi chez moi que personne ne lisait les papiers et courriers qui traînaient, lorsque cela ne nous était pas destiné. J’en avais fait une règle « béton », suite à un malheureux souvenir d’enfance… puis un jour un membre de ma famille a reçu une lettre et s’est ensuite traîné pendant des jours, malheureux et silencieux… J’ai lu la lettre, pour savoir comment l’aider. Culpabilité : néant 🙂
    (je m »excuse pour le ton personnel de ces commentaires)

    • Je ne peux pas juger sur ton exemple mais cela peut être une métaphore de comment respecter une règle énoncée avec rigeur sans pour autant le faire avec rigidité si cela te permettait d’être aidante (pour ma part je dirais en fonction de mes propres valeurs, – principalement voir exclusivement – si tu avais autorité sur cette personne, comme par exemple des enfants)

    • bonjour,
      j’apprécie le ton personnel de tes commentaires. Comment dire ? C’est une aide précieuse à ma compréhension des idées…

  6. Merci pour tes réponses, je n’ai plus le nez plongé dedans (ma confusion), il s’est au moins soulevé de deux centimètres ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :